Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

IT : Les thèmes de croissance d’un secteur oublié


Alors que les opportunités de croissance se font rares dans les pays développés, le secteur des technologies semble être favorablement positionné pour les années à venir. Stuart O’Gorman, gérant du Henderson Horizon Global Technology Fund présente les thèmes qui, selon lui, devraient générer de la croissance au sein du secteur en 2010 et même au-delà.




Le sous-investissement : une caractéristique persistante du secteur IT depuis 10 ans
Alors que la plupart des entreprises ont dû réduire leurs dépenses depuis ces dernières années, la baisse des investissements dans le secteur des technologies se poursuit depuis quasiment une décennie. Les montants impressionnants engagés dans l’achat de technologies avant le nouveau millénaire ont déçu la plupart des sociétés, les technologies n’ayant pas été capables de tenir leurs promesses. Depuis, les budgets IT ont été sévèrement réduits. Lors de la formation de la bulle du crédit sur la période 2003-2007, alors que l’ensemble des investissements des sociétés étaient en pleine expansion, les dépenses IT se sont limitées au minimum.

IT : Les thèmes de croissance d’un secteur oublié

L’exemple du cycle de renouvellement du parc informatique
Nous pensons que les faibles niveaux d’investissement ne sont pas durables et que dans un contexte d’amélioration du climat économique, les sociétés vont être dans l’obligation d’engager des dépenses dans les technologies, ne serait ce que pour remplacer leur parc informatique vieillissant. Retarder leur remplacement ne semble par être la solution, face à des dépenses grandissantes en frais de maintenance et de réparation. De plus, et parce que les structures sont obsolètes, le remplacement par du matériel technologiquement plus performant a montré à travers plusieurs exemples que l’amortissement peut se faire en moins d’un an.

Le parc d’ordinateurs pourrait être au bord d’un cycle de renouvellement majeur. Or, la plupart des consommateurs et des sociétés sont réticents à l’idée de changer leurs matériels informatiques, probablement à cause des mauvaises performances du système d’exploitation Windows Vista. Cette réticence au changement a été aggravée par l’éclatement de la bulle du crédit. L’âge moyen du parc informatique des sociétés est de plus de 6 ans. Deutsche Bank estime que lorsque l’âge d’un ordinateur dépasse 4 ans, il est plus avantageux de le changer que de le réparer. Aussi de nombreuses entreprises choisissent de ne pas moderniser leur parc et persistent à utiliser Windows XP dont l’assistance expire en 2014. Les sociétés prennent aujourd’hui en considération le risque inhérent à l’utilisation d’un système d’exploitation obsolète dépourvu d’assistance technique.
Face à cette pression grandissante, le cycle de renouvellement des ordinateurs devrait commencer au plus tard mi-2010.

IT : Les thèmes de croissance d’un secteur oublié

Cisco a récemment profité de sa bonne exposition aux marchés émergents et de la croissance du trafic des vidéos sur Internet. Le numéro un de l’équipement réseau a montré des signes de reprise et d’accélération de son activité en affichant des résultats en forte hausse, le résultat net s’appréciant de 23% sur un an, dépassant le consensus des analystes.

Publicité : une augmentation des dépenses publicitaires sur Internet
La publicité est aujourd’hui soumise à un véritable changement culturel ; les budgets ont été considérablement épurés ces dernières années. Les services marketing doivent faire face à un dilemme simple qui perdure: comment rendre les dépenses publicitaires quantifiables et justifiables ? Alors que les publicités télévisées, dans la presse écrite ou sur panneaux d’affichage n’offrent que peu de visibilité quant à leur réel impact, les nouveaux canaux publicitaires tels que les mots-clefs Google donnent un retour sur investissement visible à un coût inférieur à celui des médias traditionnels. Les entreprises devront rémunérer Google, si un click, suite à une recherche par mots-clefs, entraîne une dépense. Cet outil permet d’ajuster quotidiennement le budget publicitaire, de changer les mots-clefs à court-terme et de conserver les meilleurs mots-clefs pour chaque cible de marché.


IT : Les thèmes de croissance d’un secteur oublié

La concurrence sur le marché de la publicité en ligne se fait de plus en plus forte, en témoigne l’acquisition par Google, en décembre 2009, pour 750 millions de dollars d’Addmob, société spécialisée dans la publicité sur mobile. En janvier 2010, Apple s’est offert Quattro Wireless, (concurrente d’Addmob) pour 275 millions de dollars.

Le E-Commerce : perspectives et réponse à des besoins nouveaux
Les dépenses faites par les consommateurs sur Internet sont en augmentation mais représentent encore une faible part des ventes globales. Le commerce sur le net permet de bénéficier de la réduction du nombre d’intermédiaires, en résulte une baisse du prix des produits et, pas seulement des produits technologiques.

Avec la crise, les consommateurs sont plus sensibles aux prix et cherchent les bonnes affaires. Le net, et notamment à travers les comparateurs de prix, permet de choisir parmi les meilleurs tarifs et prestations. L’e-commerce n’a pas souffert du ralentissement économique ; en 2009, les ventes ont progressé de 22% en Europe, ce qui en faisait l’un des secteurs enregistrant la plus forte croissance.

Les perspectives pour 2010 sont excellentes, en témoignent les résultats du distributeur américain Amazon dont le bénéfice annuel a augmenté de 40%. Les expériences passées nous ont appris à fuir les excès d’enthousiasme que peut susciter le secteur technologique. Ceci dit, la valorisation du secteur semble être plus attractive comparée à la plupart des autres secteurs. Les sociétés en ont terminé avec les valorisations irrationnelles des dix dernières années et affichent désormais les caractéristiques des sociétés défensives traditionnelles : un management efficace avec une forte part de marché, pas ou très peu de dettes. Globalement, les dépenses des consommateurs et des sociétés vont probablement être inégales cette année, mais les technologies semblent être un des seuls secteurs qui puisse offrir un véritable potentiel de croissance.

Fondé en 1934, Henderson Global Investors est un des acteurs majeurs de la gestion d'actifs en Europe et offre une large gamme de produits d’investissement et de services à ses clients institutionnels en Asie, Europe et aux Etats-Unis. Gestionnaire d'actifs indépendant et coté sur les bourses de Sydney et de Londres, Henderson gère environ 65,4 milliards d'Euros d’encours au 31 décembre 2009 et emploie plus de 930 collaborateurs à travers le monde. Nos équipes de gestion investissent dans les principaux marchés mondiaux et sur toutes les classes d'actifs : action, obligation, immobilier direct et indirect, capital investissement, gestion éthique, CDO et Hedge Funds. Henderson se distingue plus particulièrement par sa gestion active, une expertise éprouvée en gestion alternative ainsi qu’un savoir-faire reconnu en investissement socialement responsable

This document has been produced based on Henderson Global Investors' research and analysis. The information is made available to clients only incidentally. The sources for all data are Henderson Global Investors and Datastream. Please remember that past performance is not a guide to future performance. The value of an investment and the income from it can fall as well as rise as a result of market and currency fluctuations and you may not get back the amount originally invested. Tax assumptions may change if the law changes and the value of tax relief will depend upon individual circumstances. Henderson Global Investors is the name under which Henderson Global Investors Limited, Henderson Fund Management plc, Henderson Administration Limited, Henderson Investment Funds Limited, Henderson Investment Management Limited and Henderson Alternative Investment Advisor Limited (each authorised and regulated by the Financial Services Authority and of 201 Bishopsgate, London EC2M 3AE) provide investment products and services.
© 2010, Henderson Global Investors Limited.

Retrouvez chaque jeudi l'actualité du BPM sur :
www.bpm-channel.com

Lundi 1 Mars 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News