Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

ING IM met en garde : des politiques inappropriées entraveront la croissance économique en 2012


Selon le gestionnaire d’actifs, la Crise, la Contagion et la Crédibilité (les 3 C) seront les trois principaux thèmes auxquels les investisseurs seront confrontés l’année prochaine.




L’Europe est entrée en récession et devrait enregistrer une croissance anémique tout au long de l’année prochaine, c’est ce qu’a déclaré ING Investment Management (ING IM) lors de la Conférence annuelle sur ses prévisions qui s’est tenue mercredi à Londres. ING IM estime que les autorités doivent élaborer des mesures plus créatives et que les problèmes auxquels elles sont confrontées ne peuvent être résolus par les raisonnements qui sont à leur origine.

Selon Valentijn van Nieuwenhuijzen, responsable de la stratégie de la Stratégie et de l’Allocation Tactique du Groupe chez ING IM, “l’Europe va au devant d’une année d’austérité accrue et de resserrement des politiques budgétaires. Les autorités seront confrontées à la difficile tâche de trouver un équilibre entre la confiance des marchés et les conditions financières, d’une part, et la croissance et les compétences politiques, d’autre part. Nous redoutons toutefois que les mesures adoptées soient trop timides et trop tardives ou, en d’autres termes, « en retard d’une guerre ». Il est dès lors indispensable que les autorités fassent preuve de davantage d’innovation.”

Le gestionnaire d’actifs estime que trois thèmes majeurs influenceront les classes d’actifs en 2012 : la Crise actuelle touchant le secteur bancaire et les États de l’Union européenne; la Contagion au niveau du risque systémique, de la crise financière mondiale et des implications d’un renforcement de la réglementation et de la fiscalité, et la Crédibilité des autorités et de leur capacité à élaborer les bonnes solutions et à obtenir l’aval des électeurs et des autres parties prenantes comme les marchés.
Selon Eric Siegloff, responsable mondial de la Stratégie et de l’Allocation Tactique du Groupe chez ING IM, “ces trois thèmes majeurs en C soulignent la nécessité pour les investisseurs d’adopter une approche plus dynamique en ce qui concerne leur stratégie d’investissement. Dans ce cadre, les investisseurs doivent s’intéresser davantage aux facteurs déterminants pour les différentes classes d’actifs et à l’analyse des divers scénarios, adopter une approche du risque plus intégrée lorsqu’ils traduisent les vues en investissements, suivre de près le risque d’événements exceptionnels et incorporer des protections à la baisse dans leur portefeuille.

“Bref, ils doivent être plus réactifs et opportunistes en matière de répartition tactique de leurs actifs. Une approche plus dynamique des stratégies d’investissement s’impose.”

Croissance économique
ING IM avertit que dans les marchés développés, la croissance diminuera et la volatilité augmentera en 2012, alors que les prévisions à l’échelle mondiale sont meilleures, quoique toujours très fragiles. Pour les États-Unis, la zone euro et le Royaume-Uni, le gestionnaire d’actifs prévoit que la croissance du PIB réel se contractera pour revenir à respectivement 1,5%, 0,3% et 0,5%. Pour le Japon, qui se remet toujours du désastre naturel survenu plus tôt cette année, il table sur une accélération de la croissance, qui passera de -0,4% cette année à 1,8% en 2012. Pour la Chine, il estime que la croissance redescendra de 9,1% cette année à 7,9% en 2012, alors que la croissance de l’ensemble du monde émergent retombera l’année prochaine à 5,7%.

ING IM met en garde : des politiques inappropriées entraveront la croissance économique en 2012

Marchés obligataires
À long terme, ING IM pense que les taux des obligations d’État seront en moyenne plus faibles et les primes de risque plus élevées. Il souligne que les investisseurs doivent être de plus en plus conscients de l’exposition liée aux spreads et à l’inflation et se focaliser sur les nouvelles opportunités au sein du marché obligataire. Le gestionnaire d’actifs conseille de surpondérer les obligations des marchés émergents – surtout en monnaies fortes –, les obligations à haut rendement et les emprunts seniors des banques au détriment des obligations investment grade liées à l’euro.

Marchés d’actions
L’année 2012 ne sera pas de tout repos pour les actions car le marché sera dominé par un haut degré d’incertitude se traduisant par une forte volatilité et des corrélations élevées. ING IM souligne néanmoins que les sociétés sont en bonne santé avec de solides bilans et une rentabilité élevée et que les valorisations sont attrayantes car elles incorporent déjà un déclin des bénéfices. Il avertit toutefois que le risque systémique n’est pas « pricé » dans ces niveaux de valorisation.

L’année prochaine, les thèmes majeurs pour les investisseurs en actions seront la recherche de revenus de dividendes, l’identification du tournant au niveau du cycle économique et les marchés émergents. En ce qui concerne les dividendes, ING IM s’attend à ce que la solidité des bilans des entreprises favorise une bonne résistance des dividendes. Pour ce qui est du cycle économique, le gestionnaire d’actifs estime qu’il n’est actuellement pas opportun d’accroître l’exposition aux valeurs cycliques et que le moment idéal pour le faire se situera au cours des deux premiers trimestres de l’année prochaine.

Globalement, ING IM prévoit une modeste progression des principaux indices d’actions mondiaux d’ici la fin de 2012. Il s’attend ainsi à une hausse de 5-6% pour les marchés développés. Les marchés émergents pourraient, pour leur part, renouer en 2012 avec leur performance supérieure, avec un rendement estimé de 15%.

ING IM met en garde : des politiques inappropriées entraveront la croissance économique en 2012

Selon Patrick Moonen, stratégiste actions senior chez ING Investment Management, “les fondamentaux supérieurs des actions des marchés émergents en comparaison des marchés développés ne se sont pas traduits en surperformance car il existe une étroite corrélation entre ces marchés. Les forces du marché l’ont ainsi emporté sur les fondamentaux. Néanmoins, la tendance à la surperformance pourrait reprendre l’année prochaine grâce à la croissance bénéficiaire supérieure des marchés émergents et aux mesures adoptées par les autorités pour stimuler la croissance domestique. Beaucoup dépendra de la hausse de l’appétit du risque des investisseurs et de l’amélioration du cycle de la croissance mondiale.”

Conclusion
Selon ING IM, il y aura de nombreux vents contraires en 2012, ce qui conduira à une intensification de la quête d’alpha. Pour réussir, les investisseurs devront, l’année prochaine, éviter les risques liés à la Crise, la Contagion et la Crédibilité, adapter leurs positions en fonction des rapides modifications des conditions de marché et investir dans un cadre de stricte maîtrise du risque.

ING Investment Management
ING Investment Management est un gérant d’actifs global, qui compte plus de 3200 collaborateurs, et gère près de 326 Milliards d'€ * d'encours dans 33 pays, en Europe, Amériques, Asie-Pacifique et Moyen-Orient. ING Investment Management est le gérant d’actifs du Groupe ING, prestataire mondial de services financiers.
En Europe et au Moyen Orient, ING Investment Management est présent dans 16 pays et gère environ 152.9 Milliards d’€ * d'encours.
ING Investment Management met en oeuvre sa recherche et ses analyses internes, ses équipes implantées à travers le monde, ainsi que sa gestion des risques, pour offrir un large éventail de stratégies, de supports d'investissement et de services de conseil dans toutes les principales classes d'actifs et styles d'investissement.
Pour plus d’information : www.ingim.fr

* données au 30 juin 2011, les données pour 2011 excluent ING Amérique Latine, à la suite de la vente annoncée de cette branche le 25 juillet 2011.

Vendredi 18 Novembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs