Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

IBM : 60% des projets de transformation au sein des entreprises n’atteignent pas les objectifs fixés


une étude IBM menée auprès de 1 500 responsables de la conduite du changement sur des projets de transformation dans 15 pays intitulée « Making Change Work », 60% des projets n’atteignent par les objectifs fixés au départ. L’étude reprend la réflexion entamée par la CEO Study intitulée « l’Entreprise de Demain » et confirme ses résultats.




D’après le CEO Study menée auprès de 1 130 dirigeants de grandes entreprises dans le monde et publiée en mai 2008, l’entreprise de demain sera avide de changement. Cependant la plupart des dirigeants interrogés sont peu confiants dans la capacité de leur entreprise à mettre en œuvre les changements nécessaires. Le « change gap » - l’écart entre les changements attendus par les dirigeants et leur perception de la capacité de leur entreprise à y faire face - a quasiment triplé depuis 2006, poussant de nombreux dirigeants à lutter pour maintenir la croissance et la stabilité de leurs entreprises.

L’étude « Making Change Work » analyse les différences de comportement et de pratiques entre les entreprises les plus performantes (les Change Masters) avec un taux de réussite de 80% et les moins performantes (les Change Novices) avec un taux de réussite autour de 8%. Elle a identifié 4 facteurs clés de succès et une corrélation importante entre elles et le taux de réussite d’un projet. En effet, les entreprises qui utilisent ces quatre facettes simultanément doublent pratiquement le taux moyen de réussite de leurs projets.

- Connaissance approfondie - actions adaptées : Il y a une corrélation forte entre la prise de conscience, par l’entreprise, de l’importance des défis à relever dans le cours d’un projet et le taux de réussite de ces projets. En effet, celles qui ont su identifier les défis et les risques associés ont doublé le pourcentage des projets réussis par rapport aux autres
- Des méthodologies éprouvées - des bénéfices mesurables : L’utilisation d’une approche et d’une méthodologie de conduite du changement éprouvées donne des bénéfices tangibles. Les entreprises qui utilisent une approche formelle et structurée ont un taux de réussite de projets autour de 52% comparés à un taux de 36% pour les entreprises qui improvisent selon la situation.
- Meilleures compétences, meilleurs projets : L’affectation des personnes expérimentées dans la gestion des projets de transformation et la conduite de changement autour de ces projets augmente de presque 20% les probabilités d’atteindre les objectifs du projet. Il est également important d’impliquer les employées à tous les niveaux dans les projets. 72% des responsables de projet interrogés sont persuadés que l’implication des collaborateurs est cruciale pour la réussite de leurs projets et 70% soutiennent qu’une communication claire est fondamentale.
- Savoir investir : il faut savoir investir à bon escient. Les entreprises interrogées consacrent, en moyenne, 11% du budget total de leurs projets à la conduite du changement. Les Change Masters investissent en moyenne seulement 2% de plus que les autres soit 13%. Mais les investissements sont choisis pour obtenir le maximum de résultats – d’avantage d’investissements dans les actions dites « stratégiques » : mise en œuvre des actions spécifiques favorisant la prise de conscience autour de l’importance du projet et les défis à relever, développement des compétences et capacités qui seront nécessaires sur les futurs projets, etc.

« Le rythme soutenu de l’économie globalement intégrée oblige les entreprises à repenser leur définition d’une «entreprise normale » explique Lawrence Owen, vice-président de IBM Global Business Services. Afin de maintenir leur positionnement face à la concurrence, les entreprises seront obligées d’anticiper les changements et développer des processus systématiques pour les gérer de manière efficace. Dans ce contexte, la capacité à bien mener des projets de transformation doit devenir une des compétences clés de toute entreprise ».

L’étude « Making Change Work » a été réalisée par le Strategy and Change consulting group d’IBM Global Business Services avec l’Institute for Business Value d’IBM. Elle donne une perspective analytique des défis rencontrés par les organisations sur leurs projets de transformation et identifie des stratégies pour favoriser la réussite des projets.

www.ibm.com/gbs/makingchangework

About the IBM Institute for Business Value : www.ibm.com

Jeudi 20 Novembre 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News