Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Hervé HAMELIN Directeur Europe du Sud - Division Business Interaction BEA Systems





CFO- News quotidien finance d'entreprise : bonjour, vous êtes Directeur Europe du Sud pour la Division Business Interaction de BEA Systems. Présentez-nous votre société

Hervé HAMELIN
Hervé HAMELIN
BEA Systems est le leader mondial des infrastructures applicatives d’entreprise. La société a été créée en 1995 et compte aujourd’hui plus de 4000 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires de plus de 1,4 milliards de dollars. Le succès de l’entreprise s’appuie sur 3 gammes d’outils, pour lesquelles BEA est chaque fois reconnu comme un leader par le marché et les analystes : BEA Tuxedo® (moniteur de traitement transactionnel), la famille BEA WebLogic® bâtie autour du serveur d’application WebLogic Server, et enfin la gamme BEA AquaLogic®, vouée à la gestion des architectures orientées services ou SOA, qui connaît la croissance la plus forte de l’offre de BEA, et qui représente déjà plus du quart des revenus logiciels.

Parlez-nous de la Division Business Interaction : quel est son rôle ? à quels besoins répond-elle ?

La gamme Aqualogic contient plusieurs outils permettant l’interaction directe des utilisateurs métiers, comme le portail (AquaLogic User Interaction), le BPM (AquaLogic BPM) et les outils orientés Web 2.0 et " social computing ". La division Business Interaction porte ces offres, et se focalise sur les solutions apportées aux besoins métiers correspondants. Ces offres, indépendantes de l’infrastructure informatique et très souples en termes d’intégration, permettent de se focaliser sur les besoins fonctionnels des utilisateurs.

On s’aperçoit par ailleurs de plus en plus que les projets ont tendance à s’interpénétrer. Ainsi, un nombre croissant de projets de portail comportent une dimension workflow et BPM ; à l’inverse, de nombreux processus intègrent à présent des étapes collaboratives, pour lesquelles la validation des utilisateurs est facilitée par l’accès aux informations au travers d’un portail. Ajoutez-y la dimension Web 2.0 avec la possibilité offerte aux utilisateurs de créer leurs propres blogs et Wikis sécurisé, d’identifier les expertises et contenus efficaces, et vous avez une bonne idée des projets couverts par notre équipe, et de sa raison d’être.

Par ailleurs, la mise en œuvre réussie d’un projet de portail ou de BPM ouvre très souvent la voie à une démarche SOA étendue dans l’entreprise. BEA étant un des leaders reconnus de ce secteur, les clients peuvent en tirer profit pour un accompagnement bien au-delà des premiers projets.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vos outils AquaLogic BPM et AquaLogic User Interaction ?

*Aqualogic BPM (ALBPM) traite l’ensemble du cycle de vie des processus, qu’ils soient à dominante humaine ou applicative. Un modèle unique et partagé entre le métier et l’informatique permet de décrire, simuler et optimiser le processus, définir ses interconnexions avec le système d’information et les utilisateurs. Le processus est ensuite exécuté par le moteur ALBPM, et un outil de BAM intégré (monitoring, statistiques, KPI) présente les résultats aux acteurs du processus, dans une logique d’amélioration continue. ALBPM est également très ouvert : il supporte les principaux standards dont BPEL 2.0, et fonctionne indifféremment sur de multiples infrastructures informatiques. BEA figure parmi les leaders du BPM selon Gartner et Forrester. Parmi les clients de la solution on compte Citigroup, JPMorganChase, Nordea, Pratt&Whitney, UnitedHealthcare et Verizon.

*Aqualogic User Interaction (ALUI) est une solution complète de Portail d'Entreprise sécurisée et personnalisable. Indépendante de l’infrastructure (java et .NET, environnements de développement, serveurs d’application) elle intègre de manière transparente les applications de l’entreprise et des services tels que gestion de contenu, collaboration, outils de recherche et d’analyse, et donc BPM. Parmi les clients de la suite ALUI, on compte Arbus, BNP Paribas Assurrance, Casino, Elior, Ford, Procter&Gamble, Unicredit et Unilever ...

Comme évoqué plus haut, l’offre de BEA se différencie très clairement lorsque les besoins de ces deux domaines – BPM et portail – se rejoignent, ce qui est de plus en plus souvent le cas. Les deux outils peuvent être alors complètement intégrés, et appréhender toute la complexité organisationnelle des entreprises de manière transparente pour l’utilisateur. Tout en automatisant les processus, on pourra y associer les fonctionnalités de collaboration (forum, GED, wiki, gestion de projet/schéma de Gantt,..) et d’accès aux informations du portail. On peut aussi lancer des processus à partir d'un document ou d'une tâche dans un espace de collaboration, ... Cette offre permet donc de gérer des problématiques structurées (workflow) et non structurées (email, documents office, MS Project,..).

Hervé HAMELIN je vous remercie et vous donne rendez-vous dans un prochain numéro de CFO-news.


Jeudi 31 Janvier 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs