Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Hertie School : impact de la fusion entre Deutsche Börse AG et NYSE Euronext sur les marchés européens


La Hertie School of Governance publie aujourd'hui une étude du Professeur Henrik Enderlein, qui examine l'impact de la fusion entre Deutsche Börse AG et NYSE Euronext sur les marchés européens.




Économiste à la Banque centrale européenne à Francfort de 2001 à 2003, Henrik Enderlein est professeur d'Économie politique et à ce titre expert de la politique économique européenne et des marchés financiers internationaux. Cette étude conclut que la fusion peut être pour l'Europe l'opportunité de renforcer l'architecture de ses marchés financiers et de regagner le terrain cédé à d'autres places financières. Mais surtout, la fusion va dans le sens des efforts de réglementation visant à accroître la stabilité et la transparence et à poursuivre la consolidation souhaitée du marché financier européen fragmenté. L'étude a été réalisée à la demande de Deutsche Börse AG.

1. Effet positif sur la compétitivité de la place financière européenne

Les bourses bénéficient en particulier aux centres financiers qu'elles servent ainsi qu'aux marques de renommée internationale par l'accès aux marchés des capitaux qu'elles assurent. Depuis quelques années, l'Europe voit sa compétitivité s'effriter : selon l'indice Global Financial Centres, Francfort a été rétrogradé de la 10e à la 14e place mondiale entre 2007 et 2011, Paris passait quant à lui de la 11e à la 20e place. À l'inverse, les places de négociation asiatiques telles que Hong Kong, Singapour, Tokyo et Shanghai ont considérablement progressé et devancent de nombreux centres financiers européens. Selon l'auteur, une Bourse transatlantique intégrée créant une marque mondiale et permettant à de nombreuses bourses européennes d'accéder aux marchés mondiaux peut consolider le marché européen fortement fragmenté. Loin d'affaiblir les perspectives de croissance de l'entité fusionnée et des centres financiers concernés sur les marchés mondiaux, un repositionnement tendra au contraire à les renforcer. « Pour conserver son influence dans le monde », affirme M. Enderlein, « le marché financier européen doit se penser comme un ensemble. Si tout demeure tel quel, je ne vois pas comment il peut rester compétitif. »

2. Des marchés financiers plus stables et une coopération internationale renforcée entre les autorités de réglementation

Aujourd'hui, près de 90 % des transactions sur les produits dérivés sont réalisées de gré à gré et en dehors des marchés réglementés. La portée limitée des autorités réglementaires, l'absence de collatéralisation et l'insuffisante transparence du marché de gré à gré engendrent donc des risques systémiques. Pour l'auteur, une plateforme réglementée transnationale intégrée pour la négociation et les activités post-négociation est une bonne réponse infrastructurelle à l'instabilité des marchés financiers, celle-ci résultant en grande partie de transactions de produits dérivés exécutées de gré à gré. Le projet de fusion entre Deutsche Börse et NYSE Euronext pourrait en outre aller dans le sens d'une des exigences clés de la Banque centrale européenne, avec la création d'une contrepartie centrale (CCP) liquide et forte, dotée de capacités de gestion des risques, placée sous la supervision de la zone euro. Une fusion transatlantique pourrait aussi favoriser une coopération plus étroite entre les autorités de réglementation européennes et américaines. Elle renforcerait donc les efforts réglementaires réalisés pour favoriser la coopération des marchés et permettrait d'éviter une nouvelle course à l'abîme, conséquence de l'hétérogénéité des normes et des arbitrages réglementaires, écrit l'auteur, qui ajoute : « Nous pouvons continuer à rester les bras croisés devant la migration des transactions des marchés actions vers les « dark pools » ou même les marchés de gré à gré. Ou nous pouvons travailler avec l'acteur mondial de référence sur les marchés pour instaurer des règles solides de part et d'autre de l'Atlantique et par là, renforcer sensiblement la stabilité des marchés financiers. »

3. Intégration accrue des marchés financiers, baisse des coûts et harmonisation

La fragmentation des marchés et les coûts relativement plus élevés des transactions internationales sur valeurs mobilières suscitent depuis des années des appels à la consolidation des plateformes de négociation européennes. L'auteur est convaincu que la création d'un marché boursier paneuropéen et transatlantique envisagée aujourd'hui pourrait faire avancer cette consolidation et renforcerait par la suite l'intégration des marchés financiers européens. Dans le secteur en plein essor des transactions transfrontières en particulier, l'intégration des deux plateformes promet des économies d'échelle qui se traduiront par de nouvelles baisses des coûts et une plus grande liquidité pour les clients.

Partant de son analyse approfondie de la fusion, M. Enderlein recommande aux décideurs politiques et aux autorités de réglementation d'adopter une vision globale lorsqu'ils évalueront la fusion. « Cette fusion pourrait constituer une opportunité pour les décideurs politiques européens dans leurs efforts pour créer un marché financier européen plus stable et plus intégré. »

L'étude « L'impact économique de la fusion entre Deutsche Borse et NYSE Euronext sur les marchés financiers européens » et deux chartes illustratives peuvent être téléchargées via le site Internet :
hertie-school.org/enderlein/mergerstudy

La Hertie School of Governance de Berlin est un centre international d'enseignement et de recherche qui prépare ses étudiants à assumer des fonctions de haut niveau au sein des administrations, des entreprises et de la société civile. L'équipe enseignante internationale, qui privilégie la transdisciplinarité dans son approche, ses recherches et ses enseignements, propose des cursus intellectuellement rigoureux et tournés vers la pratique dans les domaines de la gouvernance, l'analyse des politiques publiques, le management et le leadership et aide les étudiants à se développer intellectuellement dans un environnement professionnel caractérisé par le débat public et l'engagement, qui accorde une large place à la recherche. L'école a été fondée en 2003 sous forme de projet de la Fondation Hertie, qui en reste son principal partenaire.
hertie-school.org

Mercredi 28 Septembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News