Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Hays lance la seconde édition de l’Index Mondial des Compétences


L'économie mondiale est confrontée à une importante inadéquation entre postes recherchés et compétences disponibles : 18 des 30 principales économies font face à une forme de pénurie de compétences alors que le niveau de chômage et le nombre de postes vacants augmentent. Dans de nombreux marchés, la main-d'œuvre disponible ne correspond pas aux compétences recherchées par les employeurs.




Le marché du travail mondial ne dispose pas des compétences adéquates pour soutenir l’activité économique
- Les causes du chômage ne se résument pas au contexte économique
- Le chômage et les postes non-pourvus augmentent sur les marchés du travail mondiaux
- Les systèmes d’éducation mondiaux ne parviennent pas à fournir les compétences et les talents nécessaires aux employeurs

L'économie mondiale est confrontée à une importante inadéquation entre postes recherchés et compétences disponibles : 18 des 30 principales économies font face à une forme de pénurie de compétences alors que le niveau de chômage et le nombre de postes vacants augmentent. Dans de nombreux marchés, la main-d'œuvre disponible ne correspond pas aux compétences recherchées par les employeurs.

L’ampleur de la récession actuelle n'explique pas les causes profondes du chômage ou la raison pour laquelle le marché du travail ne parvient pas à fournir les compétences nécessaires aux entreprises. Les pays dont l’économie est en difficulté comme l'Espagne ne sont pas plus capables de fournir des travailleurs possédant les compétences nécessaires que ceux dont l’économie est performante.

Telles sont les conclusions de « l’Index Mondial des Compétences 2013 », rapport publié par Hays plc, premier groupe mondial de recrutement, produit en collaboration avec Oxford Economics. Le rapport, intitulé « Paradoxes du Marché de l’Emploi dans 30 pays » se fonde sur une analyse du marché de l'emploi de 30 grandes économies mondiales. Il souligne la nécessité pour les entreprises et les gouvernements de travailler ensemble pour développer le vivier de compétences nécessaire à une reprise et une croissance durable.

L’enjeu des pénuries de compétences est présent sur plusieurs continents. La situation est particulièrement préoccupante :
- Aux États-Unis, qui font face à une reprise sans amélioration du marché de l’emploi
- En Espagne, au Portugal et en Irlande, tous durement touchés par la crise de l'euro
- Au Japon, aux prises avec une période de stagnation économique et de déflation
- Au Royaume-Uni, où la reprise actuelle dévoile une pénurie de compétences dans plusieurs secteurs.

Le climat s'améliore dans un certain nombre de marchés, mais pour faire face à l’enjeu récurrent des pénuries de compétences, les gouvernements et le monde des affaires doivent passer à l’action : en permettant aux marchés de main-d'œuvre qualifiée de fonctionner plus souplement, en adaptant les politiques d'éducation aux besoins économiques, et en faisant en sorte que le plus grand nombre possible de travailleurs qualifiés de tout âge soit présent sur le marché du travail.

Alistair Cox, Président Directeur Général de Hays, a déclaré: « L’Index Mondial des Compétences de Hays met en évidence un paradoxe majeur sur le marché mondial du travail qualifié. Les employeurs du monde entier ont du mal à trouver suffisamment de personnes possédant les bonnes compétences pour les postes dont ils disposent, alors que des millions de personnes restent sans emploi. Il est trop facile de présenter la récession mondiale comme seule cause du chômage. Les gouvernements et les entreprises peuvent et doivent mettre en place de nombreuses actions pour développer le bon vivier de talents et assurer leur prospérité future. »

« L’apport de talents possédant des compétences adaptées est à la base du bon fonctionnement de chaque organisation, et trouver la bonne personne pour un poste peut transformer une entreprise, la vie d’une personne et rendre la société plus forte. Il n’y a pas de réponse simple pour apporter des solutions aux problèmes actuels dans un marché du travail et des compétences mondialisé. Chacun de nous tirera des bénéfices de ce phénomène sur le long terme. »

Les principaux constats de l’Index Mondial des Compétences
- Il n’y a pas de lien direct entre la performance économique d’un pays et l’efficacité de son marché du travail. Ce sont les politiques de l’emploi et de l’éducation, et non pas les conditions économiques, qui représentent la clé pour résoudre l’inadéquation des compétences au niveau mondial
- Certains pays possèdent des systèmes éducatifs qui permettent de développer les compétences nécessaires aux employeurs en fonction de leurs besoins
- Dans la plupart des pays, le marché du travail est peu flexible, ce qui indique que de nombreuses personnes en âge de travailler n’y ont pas leur place
- Les économies développées telles que la Chine et l’Inde possèdent une main-d’œuvre très flexible, mais des systèmes éducatifs qui ne le sont pas, ne permettant pas d’adapter les compétences aux changements économiques
- Dans la plupart des pays, les marchés du travail qualifiés se sont renforcés au cours de l’année dernière

L’Index Mondial des Compétences de Hays évalue les principaux facteurs qui contribuent aux pénuries de compétences dans chaque pays. Parmi ces facteurs, qui ont tous le même coefficient de pondération, figurent :
1. La flexibilité du système éducatif
2. Le taux de participation au marché du travail
3. La flexibilité du marché du travail
4. L’inadéquation entre les compétences et les postes disponibles
5. La pression sur les salaires tous secteurs confondus
6. La pression sur les salaires dans les industries hautement qualifiées
7. La pression sur les salaires pour les postes hautement qualifiés

Pour chacun de ces critères, chaque pays obtient une note qui permet d’élaborer, in fine, une note globale entre 0 et 10, et un classement des pays étudiés sur cette base. La note 5 indique un marché du travail globalement équilibré, une note proche de 0 correspond à une compétition acharnée pour des postes clés, tandis qu’une note proche de 10 traduit de sérieuses difficultés à trouver des compétences nécessaires pour les postes clés.

Téléchargez l’étude ci-dessous (PDF 51 pages en français).

A propos de Hays
Hays est l’expert mondial du recrutement de personnel qualifié, professionnel et compétent. Nous employons plus de 7840 personnes dans nos 239 bureaux répartis dans 33 pays. L’année dernière, nous avons placé près de 53 000 personnes dans des emplois permanents et près de 182 000 personnes dans des emplois temporaires.
Hays possède 20 domaines de spécialisation, de la Santé à la Finance, des Services bancaires au BTP, en passant par le retail et les Technologies de l’information, pour les secteurs privé, public et à but non lucratif.
Nos experts en recrutement gèrent en parallèle 150 000 CV chaque mois et plus de 50 000 offres d’emploi à l’échelle mondiale. Notre expérience approfondie et étendue nous permet de comprendre l’influence que le bon candidat peut avoir une entreprise et comment le bon emploi peut transformer la vie de quelqu’un. Notre travail consiste à tout savoir sur l’emploi, les employeurs et les employés.
Hays France compte aujourd’hui plus de 450 collaborateurs répartis au sein de 15 villes (Paris, Bordeaux, Dijon, Lyon, Lille, Aix-en-Provence, Toulouse, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Strasbourg, Tours, Rennes, Rouen) couvrant 25 spécialisations métiers et secteurs.

A propos d’Oxford Economics
Oxford Economics est l’un des plus importants cabinets internationaux de prévisions et de recherches indépendants au monde, réputé pour ses services complets de conseils et de recherches basés sur les données économétriques. Fondé en 1981, l’Oxford Economics était à l’origine constitué en entreprise commerciale conjointe avec l’école de commerce de l’Université d’Oxford, Templeton College.

hays_index_mondial_des_competences_2013.pdf Hays_Index Mondial des Compétences 2013.pdf  (2.79 Mo)


Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct : www.finyear.com/newsletter

Lisez chaque mois notre magazine digital sur www.finyear.com/magazine

Jeudi 19 Décembre 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs