Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Gary Fallon, l’esprit d’ouverture et d’entreprise made in Ireland


A 37 ans, Gary Fallon dirige le bureau français de l’agence de développement Enterprise Ireland. Fort de son expérience professionnelle et de l’accompagnement au quotidien des PME irlandaises s’implantant dans l’hexagone, il témoigne de sa vision de l’entrepreneuriat made in Ireland et du marché français.




Gary Fallon
Gary Fallon
Retour sur un homme et une organisation atypiques ayant à cœur de promouvoir le savoir-faire irlandais et d’encourager les échanges avec la France pour le bénéfice de chacun.

Gary Fallon, racontez-nous vos premiers pas dans l’aventure entrepreneuriale et dans un environnement international.

Si l’on considère l’entrepreneuriat et la mobilité comme deux valeurs fortes de la culture irlandaise, alors je ne crois pas y avoir échappé ! Une Licence en Business et Economie Internationale du Trinity College de Dublin en poche, j’ai voulu comprendre très tôt les rouages d’une entreprise et de l’économie. Je suis également ouvert à la mobilité, aux échanges et parle plusieurs langues dont l’anglais, le français, l’espagnol et l’allemand. Dans ce sens également, j’ai rejoint l’Ecole de Management de Strasbourg lors d’un échange, avant de m’installer en France en 1995.
En arrivant sur le marché du travail, j’ai alors souhaité mettre à profit mes compétences en management et mon goût pour le multiculturalisme au sein de structures internationales et en Europe. De 1996 à 1999, j’ai travaillé et oscillé entre Paris et Bruxelles pour une société de textile irlandaise, Glenross, en qualité de Responsable des ventes Europe et le développement de nouveaux marchés.
En 1999, j’ai rejoint la société de télécommunications britannique Cable & Wireless en tant que Responsable du Business Developpement en Europe et géré entre Paris et Munich une équipe répartie dans six pays. D’une certaine façon, ces deux expériences mêlant l’entrepreneuriat, le développement et une ouverture à l’international ont déterminé la suite de ma carrière.

Quelles sont aujourd’hui vos fonctions ?

En 2003, l’aventure « Enterprise Ireland » a commencé. A 28 ans, j’ai été recruté par cet organisme officiel irlandais chargé du développement de la compétitivité de l’industrie irlandaise grâce au soutien des PME et PMI à fort potentiel de croissance.

Dans cette perspective, ses bureaux répartis dans 25 pays du monde entier leur proposent un accompagnement personnalisé, quel que soit leur niveau de maturité (start-up, PME en phase de croissance, etc.) et leurs projets (R&D, international, ventes, etc.). Tel un guichet unique, chaque agence répond de A à Z à leurs besoins et leur apporte des outils d’aide à la décision pour garantir le développement international de leurs activités.

Je me suis reconnu dans cette structure tant pour ses missions et objectifs que son organisation. S’il s’agit d’un organisme créé et financé à 95% par l’Etat Irlandais, l’esprit d’entreprise y règne. En effet, cette institution considère chaque PME accompagnée comme un client à part entière. Dirigée par un PDG et des Directeurs d’agence, chaque antenne dispose d’objectifs et de résultats quant au bon développement et à l’exportation des entreprises irlandaises et de leur savoir-faire.
J’ai d’abord rejoint le bureau de Berlin en qualité de manager et pris en charge le développement et la promotion des entreprises irlandaises issues du secteur de la santé (pharmaceutique, appareils médicaux et technologies de l’information pour les hôpitaux) sur le territoire allemand.

Trois ans plus tard, j’ai intégré le bureau français pour en assurer la direction et guider une dizaine de consultants aidant les entreprises irlandaises de tous secteurs confondus à s’implanter sur le marché français. En 2011 et malgré la morosité ambiante, celles-ci ont remporté le pari en réalisant ainsi une hausse de 20% des exports vers cette destination.

Que pensez-vous des relations franco-irlandaises ?

En raison d’un petit territoire s’étalant sur 70 000 km², les entreprises irlandaises doivent rapidement s’exporter pour pouvoir développer leurs activités. Gage de son attractivité et de son dynamisme, la France représente le troisième marché mondial pour ces entreprises (hors multinationales), après la Grande Bretagne et les Etats-Unis. Ce duo France-Irlande serait justement bénéfique à plusieurs égards.

Contrairement aux idées reçues, je pense que la France est un pays résolument tourné vers l’international avec une économie gouvernée par les lois de l’entreprise et des pôles industriels attractifs et variés, composés des plus grandes entreprises mondiales. Les entreprises françaises sont généralement des “Early adopters” et n’hésitent pas à travailler régulièrement avec des partenaires nationaux et étrangers pour répondre à leurs problématiques.

D’autre part, les missions d’Enterprise Ireland ont démontré que les deux pays peuvent collaborer pour tirer leur épingle du jeu sur un marché concurrentiel ou de pointe. En effet, les synergies franco-irlandaises sont particulièrement importantes dans de nombreux secteurs d’activités pour lesquels les deux pays disposent de fortes compétences, à l’image du secteur pharmaceutique.

De plus, sur 20 000 entreprises étrangères présentes sur le territoire, l’hexagone accueille de nombreuses entreprises irlandaises, dont une centaine soutenue par Enterprise Ireland, qui emploient environ 3 000 salariés. Cette présence irlandaise dynamise le territoire et a un impact positif sur notre économie.

Enfin, la France et l’Irlande poursuivent toutes deux l’objectif de développer un tissu entrepreneurial propice aux PME, à l’export ou encore à l’innovation. Je suis donc convaincu du fait que les deux modèles peuvent apprendre l’un de l’autre et s’améliorer pour parvenir à cet objectif.

Propos recueillis par la rédaction de Finyear.

A propos d’Enterprise Ireland
Agence de développement irlandaise, Enterprise Ireland a pour vocation d’accompagner 3500 entreprises irlandaises sur 50 marchés principaux dans le monde. En 40 ans, l’agence française basée à Paris a permis à plus de 550 entreprises irlandaises de mener à bien leur projet d’export ou d’implantation en France en leur apportant un accompagnement personnalisé. Les domaines d’intervention d’Enterprise Ireland en France vont de la définition d’une stratégie commerciale à l’identification des marchés prioritaires, en passant par l’analyse de la concurrence ou encore la mise en relation avec des contacts ciblés (acheteurs, distributeurs, partenaires industriels, investisseurs, etc.) sur des secteurs variés parmi lesquels la finance, l’industrie, les télécoms, les nouvelles technologies, le digital media et la pharmaceutique.
En savoir + www.enterprise-ireland.com

Mercredi 16 Mai 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs