Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Fusions-acquisitions : perspectives très encourageantes sur 2015


Malgré une diminution en valeur de l’activité de fusions-acquisitions dans le secteur européen des services financiers en 2014, le nombre d’opérations reste important.




Malgré la diminution globale de l’activité M&A dans le secteur européen des services financiers en 2014, à 51 milliards d’euros et en diminution de 21% par rapport à 2013, l’étude « Sharing Deal Insight » du cabinet d’audit et de conseil PwC note une progression significative des opérations impliquant des acteurs privés. La valeur totale des transactions réalisées par ce type d’acteurs en 2014 s'est établie à 46 milliards d'euros, en augmentation de 33% par rapport à 2013.

L’année 2014 est également marquée par la croissance des transactions dans le secteur de l’assurance, le développement des opérations transfrontalières ainsi que la part croissante des opérations impliquant des acteurs du Private Equity.
Fusions-acquisitions : perspectives très encourageantes sur 2015

La valeur totale des transactions annoncées dans le secteur européen des services financiers a diminué en 2014 : elle a atteint 51,2 milliards d'euros, soit une baisse de 21% par rapport aux 64,9 milliards d'euros enregistrés en 2013.

Après une année 2013 marquée par la forte progression des transactions impliquant des acteurs publics, l’année 2014 est marquée par la hausse significative des transactions du secteur privé, avec 45,9 milliards en 2014, soit une hausse de 33% par rapport à 2013.

Selon Hervé Demoy, associé chez PwC spécialiste des transactions dans le secteur des services financiers : « Malgré la baisse globale des transactions du secteur, l’exercice 2014 a été particulièrement dynamique pour les acteurs du secteur privé, se rapprochant de son plus haut niveau depuis la crise financière de 2008. Les acteurs du Private Equity ont fortement contribué à ce regain d’activité par des opérations significatives en valeur, notamment au Royaume-Uni. »

Au sein de ces transactions, la valeur des opérations impliquant des entreprises du secteur privé (hors fonds d’investissement) a augmenté de 13% à 31,9 milliards d’euros. L’opération la plus importante étant l’acquisition en fin d’année de Friends Life par Aviva pour 7 milliards d’euros. En outre, les opérations réalisées par des acteurs du Private Equity ont connu une croissance significative, atteignant une valeur totale de 12,7 milliards d’euros, soit plus du double de la valeur des transactions comptabilisées en 2013. Cette implication croissante des acteurs du Private Equity s’illustre tant par le nombre croissant de transactions que par la valeur moyenne des opérations.
Fusions-acquisitions : perspectives très encourageantes sur 2015

Le secteur de l’assurance a connu une nouvelle année de forte croissance avec une valeur totale des transactions estimée à 16,3 milliards d’euros, en hausse de 25% par rapport à 2013, reflet d’une activité soutenue en Europe du sud, stimulée par la mise en œuvre à venir de la réglementation Solvabilité II et de la cession de certaines activités d’assurance par des établissements bancaires.

Les opérations portant sur des cibles bancaires ont quant à elle diminué de 59% pour s’établir à 17,8 milliards d’euros, atteignant ainsi leur plus bas niveau depuis la crise financière. Cette forte baisse s’explique notamment par la réalisation d’une revue des actifs bancaires (AQR) par le régulateur européen, qui a fortement sollicité les acteurs bancaires de la zone Euro au cours de l’année 2014 et constitué une source d’incertitudes pour de potentiels investisseurs étrangers. Le secteur bancaire avait par ailleurs connu une année 2013 particulièrement intense, marquée par les recapitalisations publiques de nombreux établissements en Grèce, en Espagne et aux Pays-Bas. Au contraire, l’année 2014 n’a comptabilisé qu’une seule transaction majeure impliquant le secteur public, avec la nationalisation au Portugal de Banco Espirito Santo pour 4,9 milliards d’euros.

L’année 2014 s’est également caractérisée par un équilibre des transactions domestiques et transfrontalières (graphique 4). Cette baisse des opérations domestiques reflète le retour à un niveau normal après deux années 2012 et 2013 marquées par de nombreuses recapitalisations bancaires domestiques par des acteurs publics. L’augmentation des opérations transfrontalières de 52% par rapport à 2013 traduit une activité soutenue des acteurs européens, mais aussi l’arrivée de nouveaux acteurs en provenance d’Asie, du Moyen-Orient ou d’Amérique du Sud.

L’analyse du Top 20 des transactions en 2014 révèle l’attractivité des cibles situées au Royaume-Uni. Ces dernières ont en effet suscité l’intérêt de nombreux investisseurs, en particulier des fonds de Private Equity, qui s’illustrent notamment par l’acquisition de Travelex UK par BRS Ventures & Holdings. La France affiche quant à elle très peu d’opérations significatives en valeur, les banques françaises ayant poursuivi le recentrage de leurs activités stratégiques. Celles-ci restent toutefois actives sur le marché européen, avec notamment le rachat par BNP Paribas de la banque allemande DAB Bank en décembre 2014, valorisée 435 millions d’euros.

L’année 2015 devrait confirmer l’amélioration observée en 2014 au sein du secteur privé

D’après Hervé Demoy : « L’environnement économique, marqué par des taux d’intérêts historiquement bas et un accès au financement retrouvé, devrait offrir un cadre favorable à la reprise de l’activité M&A en 2015 pour le secteur des services financiers en Europe. Le marché a ainsi été très actif au cours du premier trimestre 2015, notamment en France dans les secteurs de la gestion d’actifs (acquisition de DNCA par Natixis), du courtage en assurance (acquisition de Siaci St Honoré par Ardian) ou de la banque privée (cession des activités internationales de Coutts). Par ailleurs, de nombreuses institutions financières poursuivent le recentrage de leurs activités notamment en Espagne, en Allemagne et en Italie, ce qui devrait également susciter de nouvelles transactions sur l’année 2015. »

À propos de l’étude « Sharing deal insight »
Sharing Deal Insight fournit des perspectives sur les dernières tendances et les futurs développements dans les services financiers. PwC a analysé les données fournies par mergermarket, Reuters et Dealogic de transactions annoncées et celles en attente de clôture au cours de l’année 2014. Les transactions analysées portent sur une part d’acquisition supérieure à 30% - ou sur une part importante donnant le contrôle effectif à l’acquéreur.

Pour aller plus loin téléchargez ci-dessous l’étude “Sharing deal insight | European Financial Services M&A – Data Card” (PDF 8 pages en anglais).

pwc___etude_sharing_deal_insight_200415.pdf PwC - Etude Sharing Deal Insight.200415.pdf  (1.11 Mo)


Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Jeudi 23 Avril 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News