Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

François Schlumberger dirigeant FTCS Conseil





CFO-news : François Schlumberger bonjour, vous êtes dirigeant de FTCS Conseil. Pouvez-vous nous dire en deux mots quel est l'objet de cette société ?

François Schlumberger
François Schlumberger
François Schlumberger : FTCS qui reprend mes initiales, ce qui n'est pas très original pour une SARL "familiale", signifie Finance, Trésorerie, Contrôle, Services. Cette entité héberge mes activités de conseil en organisation pour la fonction financière et plus spécifiquement de Trésorerie.

Quel a été votre parcours professionnel pour devenir consultant ?

Je poursuis en quelque sorte l'activité que j'ai menée pendant 25 ans au sein du groupe PSA Peugeot Citroën. En effet, j'ai construit la fonction de Trésorier groupe, depuis 1983 date à laquelle j'ai créé ex nihilo et en étant tout seul le service de Trésorerie centrale jusqu'à fin 2008, date à laquelle j'ai quitté le groupe. Mes dernières fonctions étaient celles de Directeur de la Trésorerie, en charge de la trésorerie, des opérations de marchés de liquidité et de taux d'intérêts, avec responsabilité des services de front, middle et back office regroupant 25 personnes. Ayant été Directeur Général de l'entité chargée de la gestion du risque de change du groupe, j'ai donc couvert l'ensemble des fonctions d'une Direction du Financement et de la Trésorerie d'un très grand groupe industriel.

De surcroît, comme celui-ci détient une banque dont le total de bilan est supérieur à 25 milliards d'euros, j'ai exercé en parallèle, les fonctions de Trésorier de banque, activité très "formatrice" puisque soumise à des contraintes réglementaires bien spécifiques

Et vous-avez exercé des responsabilités de Place ?

Oui, tout à fait, puisque j'ai été Président de l'Association Française des Trésoriers d'Entreprise, l'AFTE, pendant 5 ans et à ce titre j'ai siégé au sein d'un certains nombre d'organismes de concertation, réglementaires, etc.

J'ai choisi, fort de ces expériences et de mon expertise, non pas de me remettre au service d'une entreprise mais de toutes les entreprises qui veulent réorganiser, développer et fiabiliser leur organisation financière et plus particulièrement de trésorerie, en gagnant temps et efficacité.

Comment intervenez-vous auprès de vos clients ?

Vous comprendrez bien que je ne vais pas chercher à concurrencer les grands cabinets de consultants. J'en serais bien incapable. Je présente deux particularités qui font mon originalité, je crois.
- D'une part je suis un professionnel, devenu consultant et non pas un consultant professionnel. Les problèmes que rencontrent les trésoriers d'entreprise, je les connais puisque je les ai vécus moi-même, concrètement. Ayant ainsi été confronté aux complexités du métier et à la difficulté d'y apporter des solutions, j'ai pour ambition première de porter des diagnostics et de conseiller les entreprises dans l'approfondissement de leurs projet, plutôt en amont de leur réalisation mais aussi, si nécessaire, en urgence.
- D'autre part, j'interviens seul, et en l'occurrence, c'est un atout. En effet, pour définir des politiques, conforter les process, renforcer les suretés opérationnelles et organisationnelles les Directeurs Financiers et Trésoriers font appel a moi, préférant me confier un certain nombre de mission plutôt qu'à de "grands cabinets", pour des questions de coût, de rapidité et peut-être aussi de discrétion et d'image
J'interviens donc vite et, si je puis dire, fort, sans volonté de m'installer dans l'entreprise, juste pour guider. Typiquement je suis sur place dans l'entreprise un jour par semaine pendant quelques mois pour impulser les changements et guider les acteurs du quotidien.

Et quels sont vos domaines d'actions ?

Sur l'ensemble des thèmes sur lesquels j'ai agi et seulement sur ceux là. Ma crédibilité et je crois mon efficacité en dépendent. Concrètement, sur tout ce qui concerne la gestion des comptes bancaires et le traitement des flux commerciaux et financiers -beaucoup de demandes sur les organisations de cash pooling par exemple-. Les politiques de financements et de placements et ce qui en découle comme les risques de contrepartie, de liquidité. La gestion des risques, bien sûr, que ce soit de change et taux mais aussi plus largement de concentration, d'anticipation, de compétence et performance, de fraude, etc. Et, puis, et peut-être est-ce là que mon expérience aide le plus les entreprises, des problématiques transverses internes d'organisation et de séparation de fonctions, de définition de postes, la détermination d'objectifs de performance et de résultat, ou externes, plus tournées vers l'extérieur, comme de valorisation de la relation banque / entreprise

Et par ailleurs ?

J'ai la chance d'avoir intégré deux Conseil de Surveillance d'entreprise dont l'un comme Président du Comité d'Audit. Expérience enrichissante et passionnante. Et puis, à titre amical, je participe à la construction d'un projet de coopérative à statut bancaire de financement d'entreprises non financières, qui commence a être connu, sous le nom de CFA, par et pour les entreprises. Projet qui, je je crois de plus en plus, verra le jour d'ici la fin d'année

www.ftcs-conseil.com

François Schlumberger, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de CFO-news.


© Copyright CFO-news. Propos recueillis par la rédaction de CFO-news


Dimanche 28 Mars 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs