Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

France : les paradoxes du crédit


L’enquête Banque de France montre que les banques sont plus prudentes en matière d’octroi du crédit, en raison du renchérissement des ressources et du coût croissant du risque. La dynamique de la production de crédit (entreprises et ménages) répond surtout à l’inflexion baissière de la demande, en lien avec le ralentissement de l’activité.




Les banques françaises se montrent plus sélectives en matière de crédits aux entreprises, en raison de la dégradation des perspectives économiques générales et sectorielles. Elles mentionnent également comme obstacles les contraintes de liquidité et les difficultés d’accès aux financements de marché.

La situation est relativement paradoxale. L’enquête crédit fait en effet état d’un resserrement de l’offre et d’un repli de la demande de crédit de la part des entreprises au troisième trimestre. Pourtant, le crédit aux entreprises est resté assez soutenu. La production (cumul 12 mois) atteint 308 milliards en septembre, en hausse de 1,6 % sur un an.

Etude complète :
etudes-economiques.credit-agricole.com/site/page.php?pag_id=889

Mercredi 19 Novembre 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs