Florent Guibert, co-fondateur et Président du Directoire d’Up&Net


Florent Guibert bonjour, vous êtes co-fondateur, avec Stéphane Wallart, d’Up&Net. Vous vous positionnez comme créateur de solutions de paiement différenciantes. Pouvez-vous préciser ?




Florent Guibert
Florent Guibert
En effet, nos solutions se démarquent par le fait qu’elles sont entièrement dématérialisées. Notre parti-pris technologique et notre positionnement de créateurs de valeur sur les paiements en ligne nous placent naturellement sur un territoire différenciant.

Nous opérons aujourd’hui une dizaine de services & produits via notre plateforme dont la structure permet de relier, dans les meilleures conditions de stabilité, nos clients en marque blanche aux principaux acteurs du e-commerce. Notre plateforme offre ainsi en permanence la possibilité d’accéder à la page de paiement de plus de 250 e-commerçants, en utilisant des moyens des paiements privatifs : points fidélités, cartes cadeaux, comptes prépayés …

Ainsi, le bénéficiaire de points de fidélité ou d’une carte cadeau dématérialisée (versus le chèque cadeau papier traditionnel, souvent restrictif en termes de possibilités d’achats et aux dates de validité limitées) va accéder à un large choix d’enseignes en ligne pour se faire plaisir (Pixmania, 3Suisses, Nocibé, Kookaï, etc.).

Notre offre est vraiment en cohérence avec la croissance du marché du prépayé en France (Selon l’étude du Global Prepaid Exchange, le marché français du prépayé représenterait 23,8 milliards d’euros, soit le plus important potentiel d’Europe !), et également en phase avec l’augmentation fulgurante des ventes en ligne.

Quelle clientèle ciblez-vous ? Sur quels marchés ?

Notre plateforme de services et de produits de paiements dématérialisés est adaptée à une clientèle BtoB et BtoBtoC. Elle permet de répondre aux besoins de marchés diversifiés (banques, assurances, média, industrie, distribution…) tant sur des problématiques de fidélisation que sur des axes de développement de nouveaux leviers de croissance.

Depuis le début de l’aventure (Up&Net s’est lancée en 2005) notre marque Sesamea (sesamea.fr) et notre offre de cartes cadeaux ont séduit de nombreux publics : les Comités d’Entreprise, les Entreprises et le Grand Public. Qu’il s’agisse de récompenser des collaborateurs, de stimuler une force de vente, d’animer un réseau de distribution ou de fidéliser des clients, les entreprises ont de plus en plus souvent recours aux cartes cadeaux. Up&Net a d’ailleurs passé des accords avec les principaux acteurs du marché des chèques cadeaux comme Kyrielles, Sesamea, MyCado, Euro RSCG 360 e-chèque Havas, etc.

Quelles sont les promesses de valeur pour les e-commerçants ?

Plus de trafic et donc plus de revenus ! Les enseignes du web sont elles aussi à la recherche de leviers de croissance….Nous sommes un partenaire stratégique dans ce contexte. En effet, notre régie de paiement permet d’établir un lien direct entre les e-commerçants acceptant le paiement par carte bancaire et les bénéficiaires des nouveaux moyens de paiement. Grâce à la régie, les e-marchands exposent leurs sites aux bénéficiaires de cartes cadeaux 100% web et aux membres de programme privatifs et affinitaires jusqu’alors inaccessibles. Ils conquièrent de nouveaux clients et par conséquent génèrent des revenus supplémentaires. En devenant partenaire d’Up&Net, ils diversifient leurs canaux de recrutement.
Pour résumer, nous leur apportons un enrichissement de leur page de paiement sans impact technique tout en préservant leur modèle économique ; nous y ajoutons à la fois des services & leur permettons d’être perméable à tout nouveau moyen de paiement privatif additionnel.

Votre vision d’avenir pour le e-commerce ?

Le e-commerce a depuis longtemps amorcé un rapprochement avec le commerce traditionnel de proximité : aller chercher sa commande dans un point de vente physique est devenu un usage totalement intégré par les cyber-consommateurs, payer sa commande avec un moyen de paiement privatif (carte cadeau 100% web Kyrielle opéré par Up&Net par exemple) est également devenu un « classique », acheter dans sa grande surface une carte « musique » que l’on consomme sur des plateformes pure player, acheter un ticket Amazon chez son buraliste (opéré depuis décembre 2011 par Up&Net) et le dépenser sur le site éponyme….Tous ces exemples illustrent bien cette tendance et ses effets positifs. Je suis convaincu que l’alliance e-commerce et commerce de proximité est une combinaison prometteuse.

Quels sont les critères structurants de votre modèle économique ?

Notre modèle économique repose sur quatre grands piliers :

- Notre technologie : notre plateforme offre une large gamme de produits & services « packagés », « à la carte » ou « sur mesure ». Une tarification qui permet à chacun de dimensionner facilement son budget suivant les besoins exprimés et les ressources dédiées.

- Notre régie de paiement : chaque année, nos programmes en marque blanche génèrent des centaines de milliers de nouvelles transactions sur les sites e-marchands de notre régie de paiement. Nos partenaires nous reversent des commissions en retour de notre action d’apporteur d’affaires.

- Nos services annexes : marketing service, relation client, logistique….Des services « à la carte » pour accompagner, dynamiser et fidéliser les utilisateurs de nos solutions.

- Notre positionnement d’IOBSP (intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement) génère des rémunérations liées à divers apports tels que la conclusion d’opérations de banque ou de services de paiement.

Quels sont les enjeux 2012 d’Up&Net ?

De façon générale, la convergence des supports (solutions mobiles), la fidélisation, la Directive DME2, et plus précisément pour Up&Net, le développement à l’international, l’accueil de nouveaux sites e-marchands au sein de la régie de paiement, etc…De beaux projets à l’horizon.

Lundi 26 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

ENGLISH
Articles and press releases are provided as is and have not been edited or checked for accuracy.
Any queries should be directed to the company issuing the press release or to the author issuing the article.
If you have a question for the author, or would like to comment on this article, use the box above. Your comment will be moderated before publication.
Your comment or question will appear below and the author or Finyear editor will be able to respond. Please note that your name will appear next to your comment (not your email).
Finyear does not offer financial advice of any kind and the opinions of authors are not necessarily those of Finyear.
By posting your comment, you agree to our acceptable use policy. If you read anything here that you consider inappropriate or offensive, please contact the adress : contact (at) finyear.com
Finyear: Daily News & Best Practices for the Finance Executives (CFO, Treasurer, Controller, Credit manager, accountant, financial executive, etc...).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. You may share using our article tools.
Please don't cut articles from Finyear.com and redistribute by email or post to the web without permission: contact (at) finyear.com

FRANCAIS
Les articles et les communiqués de presse sont fournis tels quels et n'ont pas été modifiés ou vérifiés.
Toute demande de renseignement doit être adressée à la société émettrice du communiqué de presse ou à l'auteur de l'article.
Si vous avez une question pour l'auteur, ou si vous désirez commenter cet article, utilisez la boîte ci-dessus. Votre commentaire sera modéré avant publication.
Votre commentaire ou question ci-dessous apparaîtra et l'auteur ou l'éditeur Finyear sera en mesure de répondre.
Veuillez noter, s'il vous plaît, que votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire (pas votre adresse email).
Finyear n'offre pas de conseils financiers de quelque nature que ce soit et les opinions des auteurs ne sont pas nécessairement celles de Finyear.
En postant votre commentaire, vous acceptez notre politique d'utilisation et nos mentions légales.
Si vous lisez quelque chose ici que vous considérez inapproprié ou offensant, s'il vous plaît contacter l'adresse: contact (at) finyear.com
Finyear: actus quotidiennes et meilleures pratiques pour les cadres financiers (CFO, trésorier, contrôleur, gestionnaire de crédit, comptable, cadre financier, etc ..).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. Vous devez utiliser nos outils de partage situés sur les articles.
SVP ne coupez-pas les articles issus de Finyear.com, ne les reroutez-pas par message sur le web sans autorisation : contact (at) finyear.com

Les derniers articles publiés sur Finyear

Lettres Finyear



Conférences


Magazine n°33


FY Research


Livres Blancs



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30