Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Finyear TV : BCV - Stratégie d’investissement pour le 1er trimestre 2009


Flash sur la stratégie d’investissement de la BCV pour le 1er trimestre 2009 par Fernando Martins da Silva.





CROISSANCE

La récession sera marquée dans les pays développés, souvent la plus sévère de l’après-guerre; les nations émergentes connaitront un ralentissement important au moins.
Des mesures extraordinaires de relance devraient contribuer à éviter une spirale déflationniste/dépressionniste.
La reprise sera laborieuse et progressive à l'horizon 2010 à cause de facteurs contraires structurels. Le retour à la normale prendra de nombreuses années.
L’inflation va reculer et nous nous attendons à ce que les banques centrales maintiennent et renforcent des politiques monétaires très accommodantes pour « contrecarrer » l’impact de la crise.
Le risque de déflation sera plus important que le risque inflationniste.

MARCHES ACTIONS

La volatilité et le risque resteront élevés bien au-dessus des normes, synonymes de stress économique et performances décevantes. Il n’est pas impossible que les indices boursier enregistrent des nouveaux plus bas. Néanmoins, le bilan 2009 s’annonce plus équilibré. S’il est négatif il le sera moins que 2008. Un rebond significatif, même temporaire, des indices est assez probable dans le courant de l’année.
Stratégie actions : approche tactique mais prise de risque en moyenne inférieure à celle de référence, au maximum identique. Attitude prudente.

OBLIGATIONS

Notre scénario pour les rendements obligataires d’Etat privilégie une évolution irrégulière autour des niveaux actuels mais avec une probabilité de biais baissier plus élevée ces prochains mois avant les premières anticipations d’un environnement économique moins négatif au second semestre.
Les obligations d’entreprises de bonne qualité nous paraissent attrayantes à moyen terme pour autant que la diversification soit importante et optimisée car leur rendement est nettement supérieur à celui des titres de l'Etat.

Source : www.bcv.ch

Lundi 23 Février 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News