Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Finyear Eco | 21 janvier 2015 (n°4 - 10H00) | Orientation des marchés à la hausse, la Banque du Japon relève sa prévision du PIB


Économie, marchés, actions, devises, matières premières. Le quotidien Finyear offre aux investisseurs et aux conseillers professionnels des commentaires et des chiffres.




Commentaires et chiffres du jour

Finyear Eco | 21 janvier 2015 (n°4 - 10H00) | Orientation des marchés à la hausse, la Banque du Japon relève sa prévision du PIB
N°4 - 10H00

Orientation des marchés à la hausse, la Banque du Japon relève sa prévision du PIB

Marchés actions
Sur les marchés actions, les principales places européennes continuent d’être dopées par la mise ne place d’un QE par la BCE, ce qui peut être désormais considéré comme une conviction de la part des marchés. L’indice de confiance Zew Allemand qui est ressorti en nette hausse a également soutenu les bourses européennes. La BCE est donc attendue au tournant demain lors de sa conférence qui se tiendra dorénavant tous les six mois. De son côté, Wall Street a souffert une grande partie de la séance en raison de la chute du baril, néanmoins, les perspectives de voir la mise en place d’une programme d’assouplissement quantitatif a eu raison des velléités des vendeurs et a permis de finir légèrement en terrain positif.

Le CAC s’est adjugé 1.16% à 4 446.02 points, le Dax 0.14% à 10 257.13 points et le Footsie 0.52% à 6 620.10 points. Du côté de Wall Street, le Nasdaq progresse 0.44% à 4 654.85 points, tout comme le S&P500 qui grappille de 0.15% à 2 022.55 points, tandis que le Dow Jones reste proche de la neutralité avec un gain de 0.02% à 17 515.23 points.

Ce matin, la Bourse de Tokyo concède 0.49% à 17 280.48 points, alors que la BoJ a confirmé le maintien de son propre QE qui, rappelons-le, est d’un montant de 80 000 milliards de Yens. De plus, la Banque du Japon a rehaussé ses prévisions de croissance pour la période 2015-2016 à 2.1% contre 1.5% précédemment. Néanmoins, on notera également que la BoJ a également baissé ses prévisions sur l’inflation de 1.7% à 1% sur la même période.

Selon les dernières indications disponibles, les principales places européennes sont attendues en légère hausse ce matin à l’ouverture, poursuivant leur ascension avant la BCE demain, évènement majeur cette semaine avec le vote en Grèce dimanche 25 Janvier, au dépend des annonces macroéconomiques, quelques peu délaissées cette semaine.

Forex
La monnaie unique européenne reste fragile face à sa principale contrepartie en attendant la réunion de la Banque centrale européenne qui devrait annoncer un nouveau programme massif de rachats d’actifs. Après l’annonce la semaine dernière de la Banque nationale suisse, les investisseurs s’intéressent à nouveau à la situation de la zone euro et notamment sur les dettes publiques de certains pays de la zone euro. Le prochain week-end les élections législatives auront lieu en Grèce à la suite desquelles le parti radical pourrait accéder au pouvoir et menacer le pays de sortir de la zone. La monnaie unique se négocie ce matin face au dollar américain proche de 1,1560 dollar. Coté indicateurs, l’indice ZEW du moral des investisseurs en Allemagne est ressorti en hausse plus forte qu’attendu à 48,4 points sur le mois de janvier. L’euro s’échange pour 0,7618 pence. face à la livre sterling.

La Banque du Japon a décidé de maintenir son programme d’assouplissement quantitatif et a relevé ses prévisions de croissance en abaissant sa prévision de hausse des prix. L’institution table désormais sur une hausse de 1% contre 1,7% auparavant. En parallèle, le PIB devrait selon la Banque centrale progressé de 2,1% contre un précédent de 1,5%. Dans ce contexte, la devise nippone gagne du terrain face au billet vert pour se négocier à 117,52 yens ainsi que face à la monnaie unique qui atteint 135,96 yens ce matin. Enfin du côté des métaux précieux, l’once d’or cote 1 299 dollars et l’once d’argent 18,25 dollars.

Matières premières
Au chapitre des matières premières, le pétrole repartait en légère hausse ce mercredi matin après s’être écrasé hier soir en raison d’inquiétude sur la croissance mondiale.

Le contrat mars sur le WTI reprenait 52 centimes ce matin à $46.99 le baril. Le contrat sur février a expiré hier après une baisse de $2.30 à $46.39. Le volume de tous les contrats à terme négociés était environ 24% inférieur à la moyenne des 100 jours. Le Brent lui gagnait 51 centimes ce matin à $48.50 à Londres. Il a perdu 85 centimes hier à $47.99 hier. La prime entre les deux homologues était de $1.49. Autre point important à signaler, celui de la volatilité des prix, celle-ci a doublée depuis la fin de l’année dernière.

L'attention se portera sur le rapport hebdomadaire de l'American Petroleum Institute sur les stocks pétroliers aux Etats-Unis ce soir, puis sur celui du département américain de l'Energie demain. Selon un sondage Bloomberg, les stocks américains auraient probablement augmenté encore de 2.4 millions de barils la semaine dernière. Les stocks auraient donc été propulsés à 390.2 millions au total. Des signes sont palpables du côté américain, certaines plateformes d’extraction de schiste auraient été retiré du service, en revanche la nouvelle ne fait pas mouche sur les marchés.

L’or, sur un plus haut depuis Aout et passe la barre des $1300 à la veille de la BCE qui devrait s’exprimer demain sur son éventuel plan pour éviter la spirale déflationniste. L’or gagnait 0.6% ce matin à $1303.63 l’once alors que le métal avait déjà pris 4.7% la semaine dernière.

Les actifs dans les produits négociés en bourse tel le SPDR Gold Trust sont en hausse sur un mois pour la première fois depuis juillet. Fuyant l’or depuis près de deux ans déjà, les investisseurs reprennent gout au métal jaune alors l’on apprend que la hausse de la croissance américaine ne sera suffisante pour compenser la faiblesse des économies étrangères. Les décideurs politiques en Europe et en Asie font face au défi de vaincre la spirale déflationniste qui pointe le bout de son nez depuis quelques temps déjà. Ce matin la banque centrale japonaise a revu à la baisse ses prévisions d’inflation alors qu’ils avaient commencé un vaste plan d’assouplissement quantitatif pour faire face à la menace.

Saxo Banque (France)
www.saxobanque.fr

N°3 - 9H15

Peregrine & Black: Mid-Morning Market Comment

Good Morning Finyear Readers!

European shares are trading little changed this morning ahead of tomorrow’s eagerly awaited ECB meeting.
While very few doubt that the ECB will announce some kind of a QE tomorrow there are still plenty of speculations about the size of the QE and specifics like who exactly will do the buying, individual central banks or the ECB and who will shoulder the risk.
Once again the economic data calendar is looking fairly light today, centre-stage are likely to take employment data out of the UK and BOE minutes.
With the UK economy doing well and outperforming their European peers UK employment figures are expected to show a strengthening UK job markets.
BOE minutes are unlikely to report any change with sharply falling oil prices providing the BOE with some breathing space when it comes to raising rates in the near future.
For the majority of the day range-trading appears likely with traders undertaking final position adjustments ahead of the ECB meeting tomorrow. With more stimulus for European stocks on the way and US earnings season off to a mediocre start, European stocks are likely to continue to outperform the US for the near future.

Markus Huber | Senior Sales-Trader/Senior Analyst
Peregrine & Black
www.peregrineblack.com


N°2 - 9H00

UBS daily roundup - Central bank inactivity

Paul Donovan daily briefing.

• That shining example of the limits of what quantitative policy can accomplish, the Bank of Japan, left policy unchanged. The BoJ did revise its core inflation figure lower (Japan's core inflation has oil in it, as do other countries' core inflation figures, but in the case of Japan the oil is more directly included).

• Japan's experience with lower oil prices may differ from other energy importers, because Japan's economy has experienced demand deficient deflation and thus deflation fears may be more embedded in consumer psychology. Elsewhere lower oil is a more unambiguous stimulus.

• The Bank of England is likely to regard lower oil as a stimulus, in a similar manner to the US Federal Reserve. The BoE minutes are due out today – having tightened quantitative and regulatory policy, the timing of the tightening of UK monetary policy is still uncertain.

• The Euro area is just waiting for Mr Draghi's big idea to be unveiled tomorrow. Oil price stimulus is not likely to be considered, in spite of the reported role lower oil prices had in creating positive data from Germany yesterday. The US is offering more housing data.

www.ubs.com/investmentbank


N°1 - 7H45

Oxford Economics - La France commence-t-elle déjà à se redresser ?

Oxford Economics vient de publier son dernier Research Brief sur la France. Vous trouverez le document en téléchargement ci-dessous.

« Si la croissance de la France a été inférieure à celle de la zone euro au premier semestre 2014, son redressement relatif s’est depuis amélioré. Alors que la croissance a surperformé la zone euro au T3, elle devrait s’aligner sur cette dernière autour de 0,3 au dernier trimestre 2014, grâce principalement au soutien de la baisse prix du pétrole. Pour 2015 dans son ensemble, notre prévision de croissance a été révisée à la hausse à 1,2% contre 1% précédemment, grâce à un relèvement de nos prévisions de dépenses de consommation des ménages bénéficiant d’un revenu disponible supérieur du fait de la chute de l'inflation.

« Deux principaux risques à la baisse menacent ces prévisions relativement optimistes. La confiance des entreprises pourrait encore être affectée négativement par la situation en Russie/Ukraine, tandis que les préoccupations au sujet d'une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro pourraient également influer sur les décisions d’investissement des entreprises et les dépenses de consommation. Plus généralement, des réformes économiques fondamentales - en particulier dans les domaines de la compétitivité des entreprises et du marché du travail - sont encore nécessaires urgemment pour améliorer le taux de croissance potentielle modeste et la situation budgétaire dégradée. »

Lien vers le PDF de 10 pages en anglais

Oxford Economics
www.oxfordeconomics.com



Corporate Finance : commentaires du jour

L'actu Corporate Finance par FinActu:

- Chauffeur-Privé annonce une levée de fonds de plus de 5 M€ auprès de XAnge et CM-CIC Capital Privé 20/01/2015
- Exclusive Networks Group annonce l’acquisition de Fibail System 20/01/2015
- Le groupe ORPEA acquiert Groupe SeneCura, leader autrichien des maisons de retraite 20/01/2015
- Ingenico Group annonce détenir 100% de ROAM, leader du paiement mobile 20/01/2015
- Gecko Biomedical reçoit 1,3 M€ d’investissement de Bpifrance 20/01/2015
- Advini prend une part au capital des Domaines Lapalu 20/01/2015
- Dataiku lève 3 Me auprès de Serena Capital et Alven Capital 20/01/2015
- Le groupe Everial annonce l’acquisition de Knowings 20/01/2015
- Turenne Capital accompagne la transmission partielle de Drink Market Cash aux côtés de Didier Merland 20/01/2015
- Alliance entre Open Wide et le groupe allemend ESG 20/01/2015

www.finactu.fr

FinActu est notre partenaire éditorial pour la lettre digitale Le Capital Investisseur

DEVISES : Cotations + Taux + Convertisseur


The Forex Quotes are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


ForexProsThe Exchange Rates are powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.




The Currency Converter Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal



BOURSE : Indices + CAC40 + MP


Live World Indices are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


The Commodity Prices Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


TAUX D'INTERET LEGAL

L'ordonnance du 20 août 2014 (n°2014-947) a introduit deux taux différents, l'un s'appliquant aux créanciers personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels, l'autre "pour tous les autres cas".

Le gouvernement a également instauré un calcul semestriel du taux légal calculé "en fonction du taux directeur de la Banque centrale européenne sur les opérations principales de refinancement et des taux pratiqués par les établissements de crédit et les sociétés de financement".

Comme prévu par l'article 2 de l'ordonnance du 20 août 2014, les deux nouveaux taux ont été fixés par arrêté pour leur entrée en vigueur dès le 1er janvier 2015.

L'arrêté du 23 décembre 2014 publié au JO le 27 décembre 2014 indique ainsi que :
"Pour le premier semestre 2015, le taux de l'intérêt légal est fixé :
1° Pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels : à 4,06% ;
2° Pour tous les autres cas : à 0,93%."


Rappelons que :
- En 2014, il était de 0,04%
- En 2013, il était de 0,04%
- En 2012, il était de 0,71%
- En 2011, il était de 0,38%
- En 2010, il était de 0,65%
- En 2009, il était de 3,79%
- En 2008, il était de 3,99%
- En 2007, il était de 2,95 %

Lisez notre article "Taux d'intérêt légal et taux interbancaires (définitions et historiques)" en suivant ce lien


TAUX INTERBANCAIRES

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois





Notes :

- Euro Overnight Index Average (EONIA) : taux calculé par la BCE et diffusé par la FBE (Fédération Bancaire de l'Union Européenne). Il résulte de la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées par les banques retenues pour le calcul de l'euribor.

- Euro Interbank Offered Rate (EURIBOR) : taux interbancaire offert entre banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone euro. Il est calculé en effectuant une moyenne quotidienne des taux prêteurs sur 13 échéances communiqués par un échantillon de 57 établissements bancaires les plus actifs de la zone Euro. Il est calculé sur la base de 360 jours et est diffusé à 11h le matin si au moins 50% des établissements constituant l'échantillon ont effectivement fourni une contribution. La moyenne est effectuée après élimination des 15% de cotation extrêmes (le nombre éliminé est toujours arrondi) et exprimée avec trois décimales.

Tableaux et historiques des TAUX D'INTERET DU MARCHE INTERBANCAIRE DE LA ZONE EURO édités par la Banque de France

Taux de référence des bons du Trésor et OAT

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois

Tableaux et historiques des taux de référence des bons du Trésor et OAT édités par la Banque de France




INDICES OBLIGATAIRES

Indices Quotidiens TEC-N (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)

Description : L’indice quotidien CNO-TEC n, Taux de l’Echéance Constante n ans, pour n variant de 1 à 30, est le taux de rendement actuariel d’une valeur du Trésor fictive dont la durée de vie serait à chaque instant égale à n années.

Ce taux est obtenu par interpolation linéaire entre les taux de rendement actuariels annuels des 2 valeurs du Trésor qui encadrent au plus proche la maturité n.

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices Hebdomadaires (Mise à jour hebdomadaire, tableau fourni par la Banque de France)

Notice : (description et calcul)
THO : Taux hebdomadaire du marché primaire des émissions à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
THE : Taux hebdomadaire des emprunts d'Etat ayant une échéance de plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FELT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat à plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FECT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat entre 3 et 7 ans (TEC 5 +0,05%)
PRLT : Rendement secondaire des emprunts du secteur privé à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
PUCT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public de 3 à 7 ans (TEC 5 +0,25%)
PULT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices mensuels (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)

Description :
TMO : Moyenne arithmétique des THO du mois
TMB : Moyenne arithmétique des THB du mois ( THB = Taux Hebdomadaire d'adjudication des Bons du trésor à 13 semaines)
TME : Moyenne arithmétique des THE du mois

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.

Tableaux et historiques des INDICES OBLIGATAIRES édités par la Banque de France


INFORMATIONS LÉGALES

Disclaimer:
Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data .

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

AVERTISSEMENT LÉGAL CONCERNANT LES COMMENTAIRES ET AVIS D'EXPERTS:

Les commentaires et avis d'experts figurant dans cette série d'articles publiés par Finyear sont émis à titre d’information et ne doivent pas être considérés comme un conseil d’investissement.

Plus particulièrement, les contenus figurant sur ce site Internet Finyear.com ne sauraient être interprétés comme des conseils fournis ou approuvés par tout membre du Groupe Finyear, ou comme une sollicitation ou une incitation à souscrire, vendre ou acheter un quelconque instrument financier.

Les analyses et opinions exprimées sont celles des sociétés et experts référencés dans chaque article à la date indiquée et sont susceptibles de changer à tout moment. Toutes projections économiques ou prévisions figurant dans ces articles document reflètent les hypothèses et jugements subjectifs des auteurs. Des événements imprévus peuvent se produire.
Ces commentaires et avis sont fournis uniquement à des fins d’information aux prestataires de services d’investissement ou aux autres professionnels ou investisseurs qualifiés.

Le site Internet Finyear.com ne contient aucun conseil financier, fiscal ou commercial, ni aucun conseil en investissement ou autre conseil proposé ou recommandé par le Groupe Finyear (et ne doit pas être interprété comme fournissant de tels conseils), et ne doit pas être considéré comme une liste des cours de placement, ni comme une offre, une incitation ou une sollicitation, en vue de la souscription, l'achat ou la vente de tout instrument financier.

Toute personne prenant une décision d'investissement en se fondant sur des informations disponibles sur Finyear.com agit à ses propres risques, et Finyear (y compris ses filiales) ne saurait en aucun cas être tenue responsable de toute perte subie de ce fait.

Tous les efforts ont été fournis afin de s’assurer de la justesse de l’information délivrée mais aucune assurance ou garantie ne peut être donnée.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 21 Janvier 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News