Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Finyear | Les entreprises et l'hyperconnectivité (étude SAP)


D’après une étude The Economist Intelligence Unit parrainée par SAP, les entreprises ont bien pris conscience du besoin d’adaptation à l’hyperconnectivité mais peine encore à transformer l’essai




En marge de la première édition du SAP Networked Economy Forum, SAP a dévoilé le second volet de son étude dédié aux « Entreprises hyperconnectées ». Les conclusions de cette enquête mondiale menée auprès de 561 dirigeants issus de différentes industries (services financiers, informatique et technologie, production…) révèlent que la majorité des dirigeants sont convaincus que l’adaptation à l’hyperconnectivité est un élément crucial pour la pérennité de leur business. Cette hyperconnectivité est également perçue comme profitable à leur entreprise cependant moins de la moitié ont pris les mesures nécessaires à cette adaptation (formations…) et moins de 20% d’entre eux pensent se restructurer « radicalement » en fonction de cette nouvelle donne digitale. Ces conclusions mettent en lumière un écart certain entre la prise de conscience opérée quant au besoin des entreprises à s’adapter à l’hyperconnectivité et la conduite d’une politique de changement organisationnel conséquente.

Comprendre le défi : des disparités selon les secteurs

Même si près de 60 % des dirigeants interrogés s’accordent à dire que le fait de ne pas réussir à s’adapter à l’hyperconnectivité constitue le plus grand danger auquel leur entreprise est confrontée, des écarts de perception sont constatés selon les secteurs. L’hyperconnectivité peut en effet être plutôt perçue comme une source de menaces que d’avantages. A ce titre, le secteur du commerce de détail est particulièrement concerné puisque 44 % de ses représentants partagent cette opinion.

A l’origine de ses inquiétudes, l’avènement d’Internet, puis des technologies mobiles ont en effet directement touché l’expérience client et son rapport à l’achat dans le secteur du commerce de détail. L’adaptation des forces de vente aux nouvelles exigences clients (avoir le même choix de produits en magasin qu’en ligne, pouvoir rapporter en magasin des produits achetés en ligne etc…) couplée au pouvoir nouveau des clients tant sur la recommandation d’achat que le partage en temps réel de leur expérience utilisateur représentent des challenges considérables pour cette industrie.

Adaptation des entreprises : la perception des technologies d’avenir

Pour la grande majorité des personnes interrogées (84 %), Internet est la technologie qui a eu un effet révolutionnaire ou important sur leur entreprise, et 80 % d’entre eux pensent que cela sera encore le cas pour les trois prochaines années et ce devant la technologie mobile et l’Internet des Objets. Ce déficit de perception quant à l’apport de l’Internet des Objets se retrouve même parmi les « fabricants » puisque seuls 61 % d’entre eux pensent que l’IdO aura un effet révolutionnaire ou important sur leur business.

Malgré une perception quelque peu conservatrice vis-à-vis des technologies qui compteront dans les prochaines années, 69 % des dirigeants interrogés déclarent s’adapter plutôt bien à l’hyperconnectivité et 45 % pensent que la collaboration, au sein des services ou entre les services, s’est améliorée grâce à l’hyperconnectivité.

Malgré cette forte confiance dans l’adaptation à l’hyperconnectivité, seules 39 % des personnes interrogées ont introduit au sein de leur entreprise des formations aux compétences numériques.

Paradoxalement, malgré la prise de conscience que cette « hyperconnectivité » s’impose d’ores et déjà comme une nouvelle force motrice pour la performance du business au sein de tous les secteurs d’activités, et alors que l’hyperconnectivité nécessite un changement organisationnel profond, seules 19 % des dirigeants interrogés pensent qu’ils devront « radicalement » restructurer.

Désorganisation du marché : acteurs historiques versus start-ups

Les acteurs historiques, tout type d’industrie confondue, déclarent à 57 % ressentir plus de pression lors de lancements de produits innovants lancés par des concurrents établis alors que moins de 50 % ressentent une pression liée à des start-ups fortement digitalisées.

En contrepartie cette pression générée par l’hyperconnectivité ressort de façon positive sur les acteurs historiques puisque près de la moitié d’entre eux (47 %) déclarent avoir réagi à la pression de la concurrence en pénétrant de nouveaux marchés et ce plutôt qu’adopter une stratégie de baisse des prix (seulement 28 % des acteurs) ou encore se retirer de leurs marchés (18%). De même 41 % des dirigeants interrogés précisent que l’hyperconnectivité leur a permis d’identifier de nouveaux marchés.

En dépit d’une prise de consciente avérée au sein de la majorité des entreprises quant au rôle crucial de l’hyperconnectivité dans l’évolution de leur business, les moyens mis en œuvre pour répondre à ce besoin de transformation numérique ne doivent pas se traduire par de simples « projets réguliers ». L’hyperconnectivité des entreprises nécessite en effet une restructuration radicale au sein des organisations mais le passage à l’acte est encore hypothétique pour les 4/5e des personnes interrogées.

Pour opérer ce type de changements organisationnels radicaux en faveur de l’hyperconnectivité, les dirigeants, et pas seulement les responsables de l’innovation, doivent être à l’initiative de cette transformation numérique fondamentale.

Pour aller plus loin téléchargez ci-dessous l’étude en français (PDF 17 pages)

etude_sap_networked_economy_forum_fr.pdf Etude_SAP_Networked Economy Forum_FR.pdf  (1.01 Mo)


À propos de SAP
Leader des applications d’entreprise, SAP (NYSE : SAP) fournit aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs les moyens logiciels d’une meilleure gestion. Du back office à la direction, de l’entrepôt à la vente, quel que soit le terminal d’utilisation (ordinateur, terminal mobile), les applications SAP permettent aux collaborateurs et aux organisations de travailler plus efficacement ensemble et de s’appuyer sur des tableaux de bord personnalisés afin de conserver leur avance dans un contexte concurrentiel. Les applications et services SAP offrent à plus de 282 000 clients la possibilité d’être rentables, de s’adapter continuellement et de croître durablement.
www.sap.com

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Vendredi 10 Juillet 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs