Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

FY Eco (31-03-2015) n°3 - 12H00 | Le taux d’inflation annuel de la zone euro en hausse à -0,1%


Économie, marchés, actions, devises, matières premières. Chaque jour, et plusieurs fois par jour, votre quotidien Finyear vous offre (cadres financiers, investisseurs et conseillers professionnels) des commentaires et des chiffres.




Commentaires et chiffres du jour

FY Eco (31-03-2015) n°3 - 12H00 | Le taux d’inflation annuel de la zone euro en hausse à -0,1%
N°3 - 12H00

Le taux d’inflation annuel de la zone euro en hausse à -0,1% (Estimation rapide - mars 2015)

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à -0,1% en mars 2015, en hausse par rapport au mois de février où il était de -0,3%, selon une estimation rapide publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

Le taux de chômage à 11,3% dans la zone euro - Février 2015

À 9,8% dans l’UE28.

Dans la zone euro (ZE19), le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s’est établi à 11,3% en février 2015, en baisse par rapport au taux de 11,4% de janvier 2015 et à celui de 11,8% de février 2014.
Il s’agit du taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis mai 2012.
Dans l’UE28, le taux de chômage s’est établi à 9,8% en février 2015, en baisse par rapport au taux de 9,9% de janvier 2015 et à celui de 10,5% de février 2014.
Il s’agit du taux le plus faible enregistré dans l’UE28 depuis septembre 2011. Ces chiffres sont publiés par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

EUROSTAT
http://ec.europa.eu/eurostat


N°2 - 9H00

Les indices marquent le pas avant la vague de publications ce matin en zone euro

Marchés actions
Le possible nouvel assouplissement de la politique monétaire chinoise, combiné à une actualité chargée du côté des fusions et acquisitions des valeurs technologiques notamment, ont permis au principales places actions de rebondir pour la première séance de cette semaine écourtée. L’indice phare parisien s’est adjugé 0.98% à 5 083.52 points, le Dax 1.83% à 12 086.01 points et le Footsie 0.53% à 6 891.43 points. Dans le sillage des places européennes, Wall Street a également engrangé du terrain. Le Dow Jones et le S&P500 ont progressé de respectivement 1.49% et 1.22% à 17 976.31 points et 2 086.24 points. Le Nasdaq a glané 1.15% à 4 947.44 points.

Le dossier grec continue de faire débat et un compromis semble loin d’être trouvé. En effet, les discussions ce weekend entre les membres de l’Eurogroupe et le nouveau gouvernement grec n’ont pas permis d’aboutir à un résultat. Le plan de réforme est toujours attendu même si certaines propositions ont fuité comme la privatisation du port du Pirée. L’Allemagne a réaffirmé ne pas vouloir débloquer la dernière tranche d’aide internationale d’un montant de 7,2 milliards d’euros, ce qui laisse la Grèce dans une position délicate dans la mesure où la Grèce doit rembourser près de 820 millions de créances avant la fin du mois d’Avril. De son côté le premier ministre grec a réaffirmé vouloir trouver « un compromis honnête avec les partenaires ». Aucune nouvelle réunion n’est prévue avant une semaine écourtée en raison du weekend de Pâques.

La Bourse de Tokyo a souffert ce matin, après avoir cédée 1.05% à 19 206.99 points. Les investisseurs se sont montrés prudents avant une série de statistiques importantes cette semaine. Les principales places européennes sont attendues en légère baisse à l’ouverture.

Forex
La monnaie unique se montre fragile face au billet vert, pénalisée par les inquiétudes persistantes autour du dossier grec. Les tensions restent vivent entre Athènes et ses créanciers. L’Allemagne, principal créancier, ne souhaite plus débloquer davantage d’aides financières pour la Grèce, tant que le gouvernement d’Alexis Tsipras n’aura pas apporté de réformes plus précises.

De son côté, le billet vert bénéficie d’indicateurs économiques satisfaisants aux Etats-Unis à l’image des revenus des ménages qui poursuivent leur hausse sur le mois de février avec des dépenses en légère hausse. L’inflation se stabilise quant à elle aux Etats-Unis. Le marché suivra cette semaine le marché de l’emploi aux Etats-Unis, indicateur majeur permettant de mesurer la reprise du pays. Aujourd’hui, les investisseurs resteront attentifs à la publication de la confiance des consommateurs américains.

Dans cette attente, la monnaie unique se négocie ce matin toujours en baisse pour 1,0784 dollar face au billet vert et contre la devise britannique, un euro repasse sous les 0,73 pence pour se traiter à 0,7295 pence. Enfin la devise japonaise recule largement face au dollar américain pour atteindre 120,11 yens mais parvient à progresser contre la monnaie unique et s’échanger à 129,54 yens.

Matières premières
Au chapitre des matières premières, les investisseurs suivent avec toute attention l’avancée des pourparlers en Suisse. Le contrat de mai sur le WTI chutait de 82 centimes à $47.86 ce matin. Le contrat avait déjà perdu 19 centimes à $48.68 hier soir. Le volume de tous les contrats à terme négociés était d’environ 44% inférieur à la moyenne des 100 jours. En Europe cette fois, le Brent perdait 63 centimes à $55.66 le baril. Les prix sont en baisse de 11% sur le mois de mars. La prime entre les deux qualités était de $7.83.

Le pétrole est bien parti pour une troisième perte trimestrielle consécutive alors que les diplomates iraniens et occidentaux ont travaillé sur un accord sur le nucléaire visant à alléger les sanctions de la République Islamique et augmenter ses exportations en pétrole. L'Iran a accumulé des stocks de pétrole importants et pourrait immédiatement accroître ses exportations si les sanctions sont levées. Rappelons que l’Iran est le cinquième plus grand producteur de l’OPEP et a des capacités de production à l’export de un million de barils par jour.

Le ministre russe des affaires étrangères Sergeï Lavrov a quitté les pourparlers en Suisse et ne reviendra que si un accord est en vue. Les négociations pourraient se poursuivre ce mardi alors que c’était la date limite. D’après le consensus des analystes les stocks de brut américains auraient encore augmenté la semaine dernière alors que les plateformes de stockages sont déjà à leur plus haut niveau. Les stocks auraient augmenté de 4.5 millions de barils la semaine dernière selon le sondage hebdomadaire bloomberg.

L’once d’or se dirige vers une seconde baisse mensuelle en mars dans des conditions de dollar fort. L’once s’échangeait à $1181.71 ce matin, soit une baisse de 2.6% sur le mois de mars. Pourtant certains analystes restent positifs pour une hausse des prix sur le métal, les mesures d’assouplissement quantitatif en dehors des États-Unis, l’évolution de la géopolitique, la déréglementation de l’Inde, et la demande des consommateurs chinois sont évoquées dans leurs arguments.

Saxo Banque (France)
www.saxobanque.fr


N°1 - 8H30

UBS daily roundup - Inflation rising

Paul Donovan daily briefing.

• Euro area consumer price inflation is likely to be a little less negative for March (it is not, of course, deflation). Inflation has tended to surprise on the upside, but this does not validate the ECB's quantitative policy decision – central bank policies rarely turn inflation around within six weeks.

• Euro unemployment is likely to be less positive at 11.2% - the story is in the diversity of Euro area labour market experiences, with the German labour market tight. UK final Q4 GDP is old news, but still pertinent politically as the general election campaign gets under way.

• The Greek Prime Minister offered an impressive display of rhetoric in the Greek parliament overnight, calling on the opposition to back the government's negotiating stance. The German Chancellor, presiding over one of the world's more imbalanced economies, asked for Greek plans to "add up".

• The US Chicago PMI of business sentiment is not an especially reliable indicator, but the precipitous drop in last month's data probably heightens interest in this month's figure. Consumer confidence is expected to rise a little. Four Fed speakers crowd the agenda.

www.ubs.com/investmentbank




DEVISES : Cotations + Taux + Convertisseur


The Forex Quotes are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


ForexProsThe Exchange Rates are powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.




The Currency Converter Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal



BOURSE : Indices + CAC40 + MP


Live World Indices are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


The Commodity Prices Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


TAUX D'INTERET LEGAL

L'ordonnance du 20 août 2014 (n°2014-947) a introduit deux taux différents, l'un s'appliquant aux créanciers personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels, l'autre "pour tous les autres cas".

Le gouvernement a également instauré un calcul semestriel du taux légal calculé "en fonction du taux directeur de la Banque centrale européenne sur les opérations principales de refinancement et des taux pratiqués par les établissements de crédit et les sociétés de financement".

Comme prévu par l'article 2 de l'ordonnance du 20 août 2014, les deux nouveaux taux ont été fixés par arrêté pour leur entrée en vigueur dès le 1er janvier 2015.

L'arrêté du 23 décembre 2014 publié au JO le 27 décembre 2014 indique ainsi que :
"Pour le premier semestre 2015, le taux de l'intérêt légal est fixé :
1° Pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels : à 4,06% ;
2° Pour tous les autres cas : à 0,93%."


Rappelons que :
- En 2014, il était de 0,04%
- En 2013, il était de 0,04%
- En 2012, il était de 0,71%
- En 2011, il était de 0,38%
- En 2010, il était de 0,65%
- En 2009, il était de 3,79%
- En 2008, il était de 3,99%
- En 2007, il était de 2,95 %

Lisez notre article "Taux d'intérêt légal et taux interbancaires (définitions et historiques)" en suivant ce lien


TAUX INTERBANCAIRES

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois





Notes :

- Euro Overnight Index Average (EONIA) : taux calculé par la BCE et diffusé par la FBE (Fédération Bancaire de l'Union Européenne). Il résulte de la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées par les banques retenues pour le calcul de l'euribor.

- Euro Interbank Offered Rate (EURIBOR) : taux interbancaire offert entre banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone euro. Il est calculé en effectuant une moyenne quotidienne des taux prêteurs sur 13 échéances communiqués par un échantillon de 57 établissements bancaires les plus actifs de la zone Euro. Il est calculé sur la base de 360 jours et est diffusé à 11h le matin si au moins 50% des établissements constituant l'échantillon ont effectivement fourni une contribution. La moyenne est effectuée après élimination des 15% de cotation extrêmes (le nombre éliminé est toujours arrondi) et exprimée avec trois décimales.

Tableaux et historiques des TAUX D'INTERET DU MARCHE INTERBANCAIRE DE LA ZONE EURO édités par la Banque de France

Taux de référence des bons du Trésor et OAT

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois

Tableaux et historiques des taux de référence des bons du Trésor et OAT édités par la Banque de France




INDICES OBLIGATAIRES

Indices Quotidiens TEC-N (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)

Description : L’indice quotidien CNO-TEC n, Taux de l’Echéance Constante n ans, pour n variant de 1 à 30, est le taux de rendement actuariel d’une valeur du Trésor fictive dont la durée de vie serait à chaque instant égale à n années.

Ce taux est obtenu par interpolation linéaire entre les taux de rendement actuariels annuels des 2 valeurs du Trésor qui encadrent au plus proche la maturité n.

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices Hebdomadaires (Mise à jour hebdomadaire, tableau fourni par la Banque de France)

Notice : (description et calcul)
THO : Taux hebdomadaire du marché primaire des émissions à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
THE : Taux hebdomadaire des emprunts d'Etat ayant une échéance de plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FELT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat à plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FECT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat entre 3 et 7 ans (TEC 5 +0,05%)
PRLT : Rendement secondaire des emprunts du secteur privé à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
PUCT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public de 3 à 7 ans (TEC 5 +0,25%)
PULT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices mensuels (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)

Description :
TMO : Moyenne arithmétique des THO du mois
TMB : Moyenne arithmétique des THB du mois ( THB = Taux Hebdomadaire d'adjudication des Bons du trésor à 13 semaines)
TME : Moyenne arithmétique des THE du mois

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.

Tableaux et historiques des INDICES OBLIGATAIRES édités par la Banque de France


INFORMATIONS LÉGALES

Disclaimer:
Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data .

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

AVERTISSEMENT LÉGAL CONCERNANT LES COMMENTAIRES ET AVIS D'EXPERTS:

Les commentaires et avis d'experts figurant dans cette série d'articles publiés par Finyear sont émis à titre d’information et ne doivent pas être considérés comme un conseil d’investissement.

Plus particulièrement, les contenus figurant sur ce site Internet Finyear.com ne sauraient être interprétés comme des conseils fournis ou approuvés par tout membre du Groupe Finyear, ou comme une sollicitation ou une incitation à souscrire, vendre ou acheter un quelconque instrument financier.

Les analyses et opinions exprimées sont celles des sociétés et experts référencés dans chaque article à la date indiquée et sont susceptibles de changer à tout moment. Toutes projections économiques ou prévisions figurant dans ces articles document reflètent les hypothèses et jugements subjectifs des auteurs. Des événements imprévus peuvent se produire.
Ces commentaires et avis sont fournis uniquement à des fins d’information aux prestataires de services d’investissement ou aux autres professionnels ou investisseurs qualifiés.

Le site Internet Finyear.com ne contient aucun conseil financier, fiscal ou commercial, ni aucun conseil en investissement ou autre conseil proposé ou recommandé par le Groupe Finyear (et ne doit pas être interprété comme fournissant de tels conseils), et ne doit pas être considéré comme une liste des cours de placement, ni comme une offre, une incitation ou une sollicitation, en vue de la souscription, l'achat ou la vente de tout instrument financier.

Toute personne prenant une décision d'investissement en se fondant sur des informations disponibles sur Finyear.com agit à ses propres risques, et Finyear (y compris ses filiales) ne saurait en aucun cas être tenue responsable de toute perte subie de ce fait.

Tous les efforts ont été fournis afin de s’assurer de la justesse de l’information délivrée mais aucune assurance ou garantie ne peut être donnée.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mardi 31 Mars 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs