Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

FY Daily Briefings - 2 juin 2014 (n°6 - 16H30)


Économie, marchés, actions, devises, matières premières, deals du jour : Finyear, votre quotidien de l'exercice financier, vous offre, dès le matin et tout au long de la journée, des commentaires et des chiffres. A la suite vous trouverez également un tableau de bord financier avec cotations, indices et taux mis à jour en temps réel.




Marchés, actions, forex, matières premières : commentaires du jour

FY Daily Briefings - 2 juin 2014 (n°6 - 16H30)
16H30

La Commission européenne refuse d’endosser l’habit du Père Fouettard

Une analyse de Christopher Dembik, Analyste Financier chez Saxo Banque.

Les encouragements de Bruxelles à la France ne sont en aucune façon une surprise. Il semblait complètement exclu que la Commission Européenne engage une procédure de sanction vis-à-vis du pays. Toutefois, la lenteur des réformes, et notamment la mise en application du pacte de responsabilité, suscite des doutes sur la capacité de Paris à atteindre ses objectifs de réduction du déficit dans le temps imparti.

Dans le contexte politique actuel, marqué par une montée de l’extrême-droite, Bruxelles n’a aucun intérêt à revêtir l’habit du Père Fouettard que plusieurs responsables politiques français lui ont régulièrement affublé. C’est ainsi que doit être compris la mansuétude de la Commission européenne à l’égard de la France.

Il s’agit donc, avant tout, d’une décision politique et non d’une décision économique. Bruxelles a tout simplement offert un répit salutaire au pays, traversé par des clivages de plus en plus importants, mais les pressions dans les coulisses doivent être encore très significatives pour forcer le gouvernement à faire preuve de plus de réactivité.

Les récents chiffres économiques, en particulier ceux publiés ce matin concernant l’activité manufacturière, dressent un panorama déprimant de l’économie française. Il va être, de fait, extrêmement difficile pour le gouvernement de réduire à la fois le chômage et d’atteindre une cible de déficit à 3%. Il sera, vraisemblablement, forcé dans les prochains mois de faire un choix qui, d’une manière ou d’autre, sera impopulaire.

Saxo Banque (France)
www.saxobanque.fr

--------------------------------------------------------

15H30

Mized Results for the Euro-zone PMI; France Down Whilst Spain and Italy Rise

European equity markets are trading higher (with the exception of France), although price action so far is seeing lower volumes in general with major benchmarks in narrow range-bound trading.

June has got off to a good start with May’s advances being extended, however, major stock markets are at multi-year highs, so the temptation to take profits is high, while upside momentum on the whole does show signs of fading as we approach key resistance levels.

Better data out of China buoyed risk appetite in global markets with PMI manufacturing numbers beating expectations – the data report goes some way towards indicating that we are finally seeing a turnaround in the Chinese economy, which has suffered some turbulence over the past 6 months.

Mixed manufacturing PMI data from around Europe provided little support, however, and took the wind out of the French market following a poor showing from the country. The overall euro zone PMI manufacturing release was at 52.2 vs prelim 52.5 – within the overall Euro-zone numbers, Spain and Italy advanced, much to the markets’ delight. However, Germany was in line with expectations and France lost steam, sparking worries about the country’s future prospects as economic data has been uneven so far this year.

The data itself will be a stark reminder to the European Central Bank that it will have to act with stimulus measures this Thursday or else the market will feel the central bank is not doing enough to support the euro zone economy. In the UK, the manufacturing PMI came in at UK 57.0 vs cons 57.0 and prior 57.3, so very much in line with expectations but a strong reading pointing to continued improvement in manufacturing activity.

Traders are now awaiting the ISM manufacturing PMIs from the US economy which are likely to show gains – ahead of which the US stock markets have opened slightly higher. We also have construction spending out of the US, but the big focus will be on Friday’s nonfarm payrolls report.

Meanwhile, Fedspeak may shake up the markets after Chicago Fed President Evans commented that the Fed was to complete the tapering of its stimulus plan by the end of the year and added that Fed's 2% inflation target could be higher.

In Asia overnight, stock markets were shut for a holiday in Hong Kong, China, Taiwan and New Zealand. However, Japan's Nikkei 225 average climbed 1.8% on hopes of more stimulus measures by the Bank of Japan and the index fed off the better China data.

Geopolitical tensions of course remain a risk for market participants this week - Russia and Ukraine are set to resume talks in Brussels today on a deal that would keep natural gas flowing between the countries amidst their conflict over separatists trying to break away from the government in Kiev.

Ishaq Siddiqi
ETX Capital, One Broadgate, London EC2M 2QS
www.etxcapital.co.uk

-------------------------------------------------------

11H45

Lazard Frères Gestion / Eclairage macroéconomique USA : souvenez-vous du printemps dernier

Souvenez-vous du printemps dernier : warning sur les marchés de taux et l’obligataire d’état

L’économie américaine poursuit son accélération ce qui confirme le scénario de Lazard Frères Gestion indiqué en début d’année.

A surveiller : le taux d’inflation commence à accélérer ce qui plaide pour que la politique monétaire de la FED s’oriente vers un durcissement plus tôt que prévu. Une remontée des taux est donc à envisager. Cette situation n’est pas sans rappeler l’agitation des marchés obligataires au printemps 2013 où les taux longs américains avaient progressé de près de 100 points de base après la mention par la Fed de l'approche de la réduction de ses achats de titre.

Matthieu Grouès, Responsable de la Stratégie et de l’Allocation d’actifs Lazard Frères Gestion

--------------------------------------------------------

11H30

China PMI Rises, All Eyes on Thursday’s ECB Monetary Policy Meeting

European stock markets kicked off the month of June in top shape, extending May’s advance after better than expected manufacturing data out of China. On Friday, the S&P500 rose to another record high, as weaker US GDP figures for the Q1 suggested to markets that the Federal Reserve will have little choice but to stay dovish and hold off from rate increases any time soon. The GDP data from the US also provides investors with hope that the economy is in for a strong rebound due to the rapid improvement in economic data between the Q1 and Q2 this year.

Much of the focus in Europe this morning is again centred around the expectation that the European Central Bank will cut the deposit rate to less than zero when policy makers meet on Thursday. The euro currency is currently lower against the US dollar at around $1.3615. The Australian dollar dropped after data showed building approvals in the country dropped 5.6 percent in April from a month earlier. Gold meanwhile is trading lower on the back of a firmer US dollar, however, in stocks, resource players are making broad gains in Europe after China's improving PMI data.

In Asia overnight, stock markets were shut for a holiday in Hong Kong, China, Taiwan and New Zealand. However, Japan's Nikkei 225 average climbed 1.8% on hopes of more stimulus measures by the Bank of Japan and the index fed off the better China data. China's manufacturing PMI rose to 50.8 from last month’s 50.4. This welcome data from China comes after months of turbulence – it might suggest that pro-growth policies in recent months are taking effect in China. The country’s new government has stepped up the pace of stimulus measures to help meet an official growth target of about 7.5% this year.

Over in the Euro-zone, figures show May’s manufacturing PMI is in slightly weaker at 52.2 versus the preliminary reading of 52.5 – a number that may put a little more pressure on the ECB to act with stimulus on Thursday. Within the numbers, Italy's manufacturing sector maintained its growth in May but it was Spain’s manufacturing industry which climbed to its best reading in four years.

Geopolitical tensions of course remain a risk for market participants this week - Russia and Ukraine are set to resume talks in Brussels today on a deal that would keep natural gas flowing between the countries amid their conflict over separatists trying to break away from the government in Kiev. Later in the session, market participants will be looking to the US ISM manufacturing index which is expected to increase to 55.5 in May, up from 54.9 in April.

Meanwhile, US Construction spending for April is expected to increase by less than 1%. Data this week is likely to reinforce the view that action is needed by the ECB, with Thursday being the key day to see how the central bank responds. US nonfarm payrolls are due on Friday and are likely to dominate trading sentiment in the sessions ahead.

Ishaq Siddiqi
ETX Capital, One Broadgate, London EC2M 2QS
www.etxcapital.co.uk

--------------------------------------------------------

10H00

UBS daily roundup - Prepare to go negative

Paul Donovan daily briefing.

• This week is mainly about the ECB – as not even the prospect of US employment data is likely to detract from the sight of a major central bank (and custodian of a reserve currency) taking interest rates negative.

• German inflation is due for release, with the forecast at 1.1% yoy. There is a very real risk, of course, that inflation in countries like Germany will rise to coincide with rates going negative. Euro manufacturing sentiment is expected to show a slight slowing in the pace of expansion.

• The US ISM manufacturing sentiment data is expected to show an acceleration of economic activity (in line with other sentiment indicators). Of course, unlike the Euro area, regional divergence in the US data is of limited interest.

• The UK is offering consumer credit data, which is of note in the wake of the stronger house prices last week. The Bank of England's principle concern must be signs of too rapid growth in leverage for either banks or the consumer.

www.ubs.com/investmentbank

-------------------------------------------------------

9H30

Les marchés maintiennent un biais positif avant une semaine décisive

Marchés Actions : Vendredi, Wall Street a confirmé la tendance haussière observée lors des dernières séances et a profité pour clôturer la semaine à la hausse. Le Dow Jones a terminé sur un gain de 0,11% à 16 717,17 points. Le Nasdaq Composite a fini par céder 0,13% à 4 242,62 points, ce qui constitue un gain hebdomadaire de 1,36%. Enfin, le Standard & Poor’s 500 a gagné près de 0,2% à 1.923,6 points,

Ce matin, les investisseurs ont pris connaissance de l’indice PMI des directeurs d’achats du secteur manufacturier chinois. D’après les informations publiées, celui-ci a atteint en mai un plus haut de cinq mois à 50,8 contre 50,4 en avril, alors que les économistes attendaient une valeur proche de 50,6. Cela vient confirmer la stabilisation de l’économie du géant asiatique et relance l’appétit pour le risque, en permettant de débuter la semaine de façon encourageante. Ainsi, la bourse de Tokyo a fini en hausse de 2,07%. L'indice Nikkei a gagné 303,54 points à 14.935,92, ce qui constitue son plus haut sommet en deux mois, alors que l’indice Topix a pris 19,06 points à 1.220,47 points pour une progression de +1,59%.

Si on ajoute ces données à la fermeture en hausse de Wall Street, en fin de semaine dernière, les marchés européens pourraient ouvrir à la hausse cette semaine. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 0,1% à l'ouverture, le Dax progresserait de 0,3% et le FTSE 0,3%. Cependant, ces valeurs pourraient changer de façon significative au cours de la journée en raison de données importantes qui seront publiées.

Aujourd’hui, la publication des PMI sera à l’honneur. Ils seront publiés en Russie, en Inde, au Brésil, en zone euro, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Dans la zone euro, l’indice définitif PMI Markit ne devrait pas être loin de 49,7, mais les marchés surveilleront tout particulièrement les écarts entre les différents pays. En particulier l’indice français devrait être confirmé à 49,3 alors qu’en Allemagne il est attendu à 52,9. Outre-Atlantique, plus que l’indicateur PMI, c’est la statistique de l’Institut for Supply Management, plus connue sous l’acronyme ISM, qui sert de référence. Si la tendance se confirme, il devrait ressortir à 55,5, en progression par rapport à la valeur de 54,9 en avril. Cependant, les publications longuement attendues par les investisseurs ne viendront qu’en deuxième partie de semaine. En effet, jeudi on apprendra la décision sur les taux directeurs de la BCE et les prévisions économiques de l’Eurosystème. Vendredi, ce sera au tour des Etats Unis de présenter des informations de premier ordre avec notamment la publication des statistiques annuelles du marché du travail.

Forex : Ce jeudi sera particulièrement attendu par les cambistes. En effet, la réunion de la BCE se tiendra ce jour-ci et cette dernière pourrait annoncer des mesures de soutien en faveur de la Zone Euro. Avant cette réunion décisive, les investisseurs pourraient se montrer attentistes ce qui devrait ainsi limiter la prise d'initiatives.

Depuis ce matin, la monnaie unique européenne gagne du terrain face au dollar ce qui permet au cross EUR/USD de se traiter au-dessus de son actuel point pivot fixé à 1,3626$. Dans son trend haussier, la parité est passée au-dessus du seuil symbolique des 1,3630$. L’EUR/USD s’adjuge actuellement aux encablures des 1,3631$.

Après sa belle ascension de fin de semaine dernière, la livre sterling a marqué une pause face au billet vert et s’échange à son plus bas à 1,6737$. Le GBP/USD a rebondi à ce niveau et se tend actuellement vers les 1,6775$. Si les investisseurs conservent leur appétit pour le risque, la parité GBP/USD pourrait casser à la hausse sa résistance 1 fixée à 1,6780$.

Le dollar US est en train de perdre quelque peu du terrain face au yen. En effet, après la belle envolée connue vendredi dernier, la parité a buté aux encablures des 102,029 yens et est parti en territoire négatif. L’USD/JPY s’échange actuellement à 101,997 yens.

Matières premières : Au chapitre des matières premières, le pétrole débute la semaine sur une note positive. En effet, les cours de l’or noir sont soutenus par une actualité macroéconomique positive en Chine. La deuxième économie mondiale a affiché un PMI manufacturier en hausse à 50,8 contre 50,4 précédemment. Pour rappel, un chiffre au-dessus de 50 indique une expansion de l’activité. Après un mouvement de prises de bénéfices Vendredi, le marché reprend de la hauteur dopé par un certain optimisme quant à la santé du secteur manufacturier. Ce matin, les investisseurs prendront connaissance des données pour l’Europe. La semaine devrait par ailleurs être animée alors que plusieurs statistiques majeures sont attendues outre-Atlantique.

Dans ce contexte, sur le Nymex, le baril Light Sweet Crude évolue autour des 103,2 dollars. De son côté, le Brent de la Mer du Nord s’échange, ce matin, contre 109,7 dollars.

Sur le front des métaux précieux, l’or poursuit sa baisse. Le métal jaune pâtit toujours d’un certain appétit pour le risque et de la bonne tenue des indices internationaux en témoignent la performance du S&P 500 qui a clôturé à un plus haut historique à 1 923,57 points. Dans ce contexte, la demande pour le métal précieux est moins importante. Les actifs de l’ETF SPDR Gold Trust, le plus important sur le marché, se sont à nouveau contractés au mois de Mai pour le deuxième mois consécutif atteignant leur plus bas niveau depuis Décembre 2008. Ce matin, l’once d’or se traite autour des 1 243 dollars.

Saxo Banque (France)
www.saxobanque.fr

--------------------------------------------------------

30 mai 2014

Bourse : euphorie à Wall Street, espoirs d’un « quantitative easing » en Europe

Wall Street n’a prêté que peu d’attention à la révision de la croissance du PIB américain pour le premier trimestre, qui a fléchi de 1% (contre +0,1% initialement attendu). Là où les indices européens manquent d’entrain – les investisseurs du Vieux Continent optent pour la prudence avant la réunion décisive de la Banque Centrale Européenne du 5 juin – la Bourse américaine est bercée d’euphorie.

L’indice S&P 500 vient de pulvériser de nouveaux records absolus, à plus de 1 920 points. Ce nouveau cap a été franchi grâce au positivisme des intervenants de marché. La reprise des fusions et acquisitions, en témoigne les opérations réalisées ces derniers mois (opération Verizon/Vodafone, avec le rachat par le premier des parts du second dans leur société commune Verizon Wireless, rachat de Nokia par Microsoft, rachat de Zite par Flipboard…) ou en train de l’être (Rachat de Beats Electronics par Apple), la bonne santé des entreprises américaines dont les résultats sont bien orientés et la baisse structurelle du chômage sont autant de signaux confortant la confiance des investisseurs. Le coup de frein passager du PIB au premier trimestre est perçu comme une parenthèse qui n’érodera pas la robustesse de la reprise économique américaine.

Résultat, de nombreuses valeurs ont bénéficié d’une hausse soutenue ces derniers jours : c’est le cas de Trip Advisor, Netflix, Facebook, American Express, Intel ou Visa, qui figurent parmi les meilleures performances de la cote américaine sur les cinq dernières séances. Concernant le secteur technologique, la correction du 15 mai dernier a été rapidement effacée. L’indice Nasdaq a rebondi de 4,4% depuis ce mouvement de déstabilisation causé, en grande partie, par l’absence de visibilité sur les valorisations (excessives) de nombreux titres du secteur. L’indice culmine aujourd’hui à près de 4 250 points, un pic de deux mois.

Marchés européens : statut quo en attendant le nouveau dispositif monétaire de la BCE…

Du côté de la zone euro, l’attentisme domine. Les marchés attendent une décision forte de la part de la BCE à l’occasion de sa réunion mensuelle jeudi prochain. L’idée d’un « quantitative easing » à l’européenne, c’est-à-dire la possibilité de racheter massivement des titres obligataires souverains, a fait son chemin et les investisseurs n’en attendent pas moins. A minima, le passage à des taux négatifs est une mesure envisagée, mais il faut dire que sans autre innovation « non-conventionnelle », celle-ci ne suffira pas à satisfaire les marchés. La nature et l’ampleur du dispositif monétaire qui sera annoncé par Mario Draghi représenteront les principaux catalyseurs des marchés à court terme. Dans ces conditions, les investisseurs maintiennent actuellement le statut quo sur leurs positions et se préparent à quelques arbitrages dès jeudi, en cas de rally haussier dopé par l’activisme de la BCE, ou au contraire, de correction suite à une éventuelle déception.

Selon le « Sentiment Clients », le baromètre du sentiment des clients de CMC Markets (plus de 45.000 dans le monde, établi quotidiennement à partir de leurs positions réelles), les investisseurs sont à l’achat sur le Nikkei 225 (à 84%). En revanche, ils se positionnent vendeurs sur le Cac 40 (88%), le Dow Jones (75%), le Footsie (à 90%) et le Dax (à 70%). Ils redeviennent « bearish » sur l’once d’or (vendeurs à 52%, alors qu’ils étaient « longs » à 56% il y a une semaine). Sur le Forex, la tendance est vendeuse à 59% sur l’EUR/USD. Fortement anticipée, l’offensive de la BCE pour une politique monétaire plus expansionniste en Europe, milite en faveur d’un affaiblissement mécanique de l’euro. En témoigne le point bas marqué par la monnaie unique face au billet vert, à 1,3585 USD.

Par J. Danan, Head of Sales Trading de CMC Markets France

Ce commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers.

Corporate Finance : commentaires du jour

(NOUVEAU) L'actu Corporate Finance par FinActu :

- Iliad: Cyril Poidatz cède pour 3,8 M€ d’actions 28/05/2014
- Technip : Thierry Pilenko empoche 6,3 M€ 28/05/2014
- Feedbooks rachète Aldiko 28/05/2014
- Store Electronic Systems finalise le rachat de la start-up technologique autrichienne iMAGOTAG 28/05/2014
- Le Groupe PGS détient 100% du capital de la société belge De Backer 28/05/2014
- Lafarge annonce la cession de sa filiale en Equateur pour 553 M$ 28/05/2014
- Gfi Informatique entre en négociations exclusives avec le Groupe RealDolmen pour l’acquisition d’Airial 28/05/2014
- Brunswick conseille de Demeter Partners dans le cadre du LBO quaternaire de la société Fondasol 27/05/2014
- L’italien Best Union Company reprend IREC 27/05/2014
- NewWind boucle un tour de table de 320,000€ 27/05/2014

Plus d'informations sur : www.finactu.fr

FinActu est notre partenaire éditorial pour :
- la lettre mensuelle LE CAPITAL INVESTISSEUR
- et la rubrique News | Fusions-acquisitions, levées de fonds, LBO, MBO

Chiffres du jour : INSEE, EUROSTAT, Banque de France, OCDE, etc...

15 mai 2014

Dette bancaire et endettement de marché des sociétés non financières - mars 2014

La Banque de France vous informe de la parution du Stat Info Dette bancaire et endettement de marché des sociétés non financières - mars 2014

Ralentissement de l'endettement des entreprises
L'endettement des sociétés non financières ralentit légèrement en mars (+2,5 % sur un an, après + 3,0 % en février).
En rythme annuel, les crédits accordés aux résidents par les banques sont stables d'un mois sur l'autre tandis que les financements par émissions de titres de dette décélèrent.
Le coût des financements fléchit légèrement à 2,41 %, après 2,43 % en février.

Consulter ce Stat Info :
www.banque-france.fr/economie-et-statistiques/stats-info/detail/dette-bancaire-et-endettement-de-marche-des-societes-non-financieres.html

Banque de France


DEVISES : Cotations + Taux + Convertisseur


The Forex Quotes are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


ForexProsThe Exchange Rates are powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.




The Currency Converter Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal



BOURSE : Indices + CAC40 + MP


Live World Indices are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


The Commodity Prices Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


TAUX D'INTERET LEGAL

Le taux d'intérêt légal 2014 reste inchangé par rapport à 2013. Il demeure fixé à 0,04%.
Par Décret n° 2014-98 du 4 février 2014 (J.O. du 6 février) le taux de l'intérêt légal est fixé à 0,04 % pour l'année 2014.

Rappelons que :
- En 2013, il était de 0,04%
- En 2012, il était de 0,71%
- En 2011, il était de 0,38%
- En 2010, il était de 0,65%
- En 2009, il était de 3,79%
- En 2008, il était de 3,99%
- En 2007, il était de 2,95 %

Lisez notre article "Taux d'intérêt légal et taux interbancaires (définitions et historiques)" en suivant ce lien


TAUX INTERBANCAIRES

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois





Notes :

- Euro Overnight Index Average (EONIA) : taux calculé par la BCE et diffusé par la FBE (Fédération Bancaire de l'Union Européenne). Il résulte de la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées par les banques retenues pour le calcul de l'euribor.

- Euro Interbank Offered Rate (EURIBOR) : taux interbancaire offert entre banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone euro. Il est calculé en effectuant une moyenne quotidienne des taux prêteurs sur 13 échéances communiqués par un échantillon de 57 établissements bancaires les plus actifs de la zone Euro. Il est calculé sur la base de 360 jours et est diffusé à 11h le matin si au moins 50% des établissements constituant l'échantillon ont effectivement fourni une contribution. La moyenne est effectuée après élimination des 15% de cotation extrêmes (le nombre éliminé est toujours arrondi) et exprimée avec trois décimales.

Tableaux et historiques des TAUX D'INTERET DU MARCHE INTERBANCAIRE DE LA ZONE EURO édités par la Banque de France

Taux de référence des bons du Trésor et OAT

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois

Tableaux et historiques des taux de référence des bons du Trésor et OAT édités par la Banque de France




INDICES OBLIGATAIRES

Indices Quotidiens TEC-N (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)

Description : L’indice quotidien CNO-TEC n, Taux de l’Echéance Constante n ans, pour n variant de 1 à 30, est le taux de rendement actuariel d’une valeur du Trésor fictive dont la durée de vie serait à chaque instant égale à n années.

Ce taux est obtenu par interpolation linéaire entre les taux de rendement actuariels annuels des 2 valeurs du Trésor qui encadrent au plus proche la maturité n.

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices Hebdomadaires (Mise à jour hebdomadaire, tableau fourni par la Banque de France)

Notice : (description et calcul)
THO : Taux hebdomadaire du marché primaire des émissions à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
THE : Taux hebdomadaire des emprunts d'Etat ayant une échéance de plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FELT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat à plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FECT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat entre 3 et 7 ans (TEC 5 +0,05%)
PRLT : Rendement secondaire des emprunts du secteur privé à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
PUCT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public de 3 à 7 ans (TEC 5 +0,25%)
PULT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices mensuels (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)

Description :
TMO : Moyenne arithmétique des THO du mois
TMB : Moyenne arithmétique des THB du mois ( THB = Taux Hebdomadaire d'adjudication des Bons du trésor à 13 semaines)
TME : Moyenne arithmétique des THE du mois

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.

Tableaux et historiques des INDICES OBLIGATAIRES édités par la Banque de France


Disclaimer:
Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data .

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Les médias du groupe Finyear

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres


Lundi 2 Juin 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs