Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Europe de l'ESt : comment investir aujourd'hui ?


Les points faibles des pays de la zone sont principalement liés à la baisse du prix des matières premières, la morosité de la demande intérieure, la situation des établissements financiers domestiques, les sorties de capitaux et la faiblesse des devises locales.




Cependant, les marchés actions de la zone sont extrêmement dépréciés par rapport à l’ensemble des émergents, et certaines entreprises offrent selon nous un fort potentiel pour un investisseur de long terme. Selon nous, les marchés émergents devraient surperformer les marchés développés sur les 3 prochaines années

L’Europe de l’Est et la Russie ont sous-performé l’ensemble de la classe d’actifs émergente en 2008. Quelles sont les causes de cette contre-performance, quelle est la situation actuelle de cette zone aux plans politique et économique, quels sont les catalyseurs de reprise et comment investir aujourd’hui ?

Quelles sont les causes de sous-performance de l’Europe de l’Est, et de la Russie en particulier, en 2008 ?
La forte dépendance de l’Europe de l’Est aux exportations, qui rend la région vulnérable à tout ralentissement économique de l’Europe occidentale (son principal partenaire commercial). Les rachats des portefeuilles d’investissement et le coup d’arrêt brutal de l’activité de crédit par les banques étrangères. En Russie, la forte dépréciation du rouble qui a considérablement augmenté les coûts de financement, les emprunts des entreprises étant largement libellés en dollars.

Quelle est la situation politique dans les pays de la zone ?
Le risque politique est plus fort dans les pays qui subissent le ralentissement économique le plus profond (Lettonie, Ukraine, Hongrie, Roumanie et République tchèque). La situation semble plus stable en Russie. Nous ne prévoyons pas d’aggravation de la situation politique à court terme, mais le risque pourrait augmenter si la situation économique continue de se détériorer sans intervention des gouvernements concernés.

Quelle est la situation économique de la région ?
De fortes divergences existent entre les pays qui supportent des déficits courants élevés, comme la Hongrie et les pays Baltes, et les pays qui ne sont pas confrontés à de tels déséquilibres macroéconomiques. Le FMI a récemment fait part de ses préoccupations concernant l’Europe de l’Est, et a proposé un soutien financier aux pays dont les économies ont été les plus durement touchées, comme la Roumanie, la Biélorussie, la Hongrie, la Lettonie, la Serbie et l’Ukraine. Nous estimons que la prudence reste de mise, du fait de la baisse du prix des matières premières, de la morosité de la demande intérieure, de la situation des établissements financiers domestiques, des sorties de capitaux et de la faiblesse des devises locales.

Quelles sont les perspectives pour les marchés actions d’Europe de l’Est ?
Nous ne pensons pas que les marchés de la zone subiront une correction aussi sévère qu’en 2008. Un des risques potentiels pour la zone est l’évolution du dollar : une hausse prolongée du billet vert pèserait sur la valorisation des actifs dans la région. Cependant, ce n’est pas notre scénario central. Le marché actions russe s’est montré corrélé à l’évolution du pétrole. Si le prix de l’or noir pourrait encore baisser à court terme en cas de nouvelle détérioration de l’économie mondiale, nous restons positifs à moyen et long terme : la demande des pays émergents est sur une tendance croissante qui devrait perdurer. Les thèmes clés pour les pays émergents sont l’urbanisation et les besoins en infrastructures.

Comment les portefeuilles régionaux de J.P. Morgan AM sont-ils positionnés dans les conditions de marché actuelles ?
Nous privilégions les titres les plus liquides, en réduisant l’exposition aux petites capitalisations et en concentrant davantage les portefeuilles. Nous mettons l’accent sur les entreprises les mieux gérées, à même de sortir renforcées de la crise actuelle. Nous minimisons les rotations dans les portefeuilles, du fait de la forte volatilité des marchés. Nous restons surpondérés sur les valeurs liées au thème des infrastructures. Nous sommes sélectifs dans le choix des pays.

Quels sont les catalyseurs pour une reprise des marchés de la région ?
La volatilité est actuellement 4 fois supérieure à sa moyenne des 5 dernières années, et la visibilité sur les bénéfices reste faible. Cependant, certaines entreprises offrent un fort potentiel pour des investisseurs de long terme, et les mieux positionnées devraient sortir renforcées de la crise. Les entreprises et les marchés sont dans une période de réajustement qui devrait être bénéfique à la bonne santé à long terme des économies. Enfin, les inefficiences inhérentes aux marchés émergents impliquent un risque élevé mais également un potentiel de gain important sur le long terme.

www.jpmorganassetmanagement.fr

Jeudi 14 Mai 2009
Notez




DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par ABC OPREA HOLDING & ASSOCIATES le 07/07/2010 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous souhaitez développer votre affaire à l’international, importer, exporter ? Avez-vous pensé à la Roumanie ?


Le Centre d’Affaires Français est installé depuis 1990 à Bucarest et spécialisé dans l’accompagnement d’entreprises françaises. A ce jour, plus de 100 entreprises, PME, PMI, ainsi que de grands groupes français lui ont confié leurs projets.
Dans un partenariat Gagnant – Gagnant, les entreprises clientes bénéficient des avantages et des atouts qu’offre le marché roumain en terme d’opportunité d’affaires. La Roumanie est le 2nd marché des pays de l’Europe Centrale et Orientale en terme de population et de taille. En plein développement depuis son adhésion à l’Union européenne, sa competitivité en terme de fiscalité, de coût de main-d’œuvre et de proximité avec la France en font une destination prisée des PME françaises.
« Après avoir travaillé et dirigé des entreprises en France, j’ai décidé de m’investir auprès d’entreprises françaises qui souhaitent saisir les opportunités offertes par mon pays d’origine, la Roumanie. J’ai donc accepté de créer le Centre d’Affaires Français à Bucarest, un centre agréé et subventionné par l’Etat français, par un Contrat d’assurance-prospection ».
Le Centre d’Affaires Français à Bucarest propose toutes les solutions que recherche un chef d’entreprise dans sa strategie de développement à l’international. Sa mission est de faciliter l’implantation des entreprises dans le pays, mais aussi de leur ouvrir les portes du marché roumain, en trouvant pour elles des clients et des fournisseurs.
Pour ce faire, un pannel complet de sevices vous est proposé, allant de la recherche d’emplacement au lancement de la production en passant par la création de l’entreprise et le recrutement d’une main-d’œuvre très compétitive.
En plus de dix ans d’expérience au service des entreprises, ce sont des liens solides et durables qui unissent le centre d’affaires avec de nombreux acteurs économiques et responsables politiques. Grâce à ces réseaux, il vous est plus facile de trouver vos futurs partenaires sur le marché roumain.
Trouver le bon interlocuteur n’est pas toujours chose facile dans un pays étranger dont on ne maîtrise pas la langue et certaines questions peuvent vite devenir problématiques. A qui confier la rédaction du contrat juridique, les aspects fiscaux, logistiques, les travaux de traduction ?
Or, une solution efficace vous est proposée: installez votre siège au sein de ses locaux et profitez ainsi de tous les services techniques, administratifs, logistiques, financiers et linguistiques.
Grâce au Centre d’Affaires Français à Bucarest, votre entreprise évolue en Roumanie et bénéficie d’un suivi quotidien qui vous assure promptitude et efficacité.

Imad HASSAINE
Chargé de Développement International
 
 
ABC OPREA HOLDING & ASSOCIATES
Centre d’Affaires Européen
 
61-63, Bd. Ion Ionescu de la Brad, et.5,
apt.18, Secteur 1, Bucarest, Roumanie
Tel : +4021 269 34 17;
        +4021 269 34 18
Fax : +4021 269 33 23
E.mail : office@abcint.ro
Web : www.abcint.ro

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News