Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Etude sur la taxe foncière


Lowendalmasaï publie la deuxième édition de son étude (1) sur la taxe foncière : en 2011, une hausse au niveau national de 3,6% et des disparités qui s’accentuent




Une hausse de 3,6% au niveau national, qui masque de grandes disparités.

Sans surprise, la hausse se ressent sur tout le territoire puisque la moyenne française sur le panel étudié, de 10,66€ au mètre carré en 2010 passe à plus de 11 € en 2011. Si plus de la moitié des entreprises interrogées subissent une augmentation modérée (moins de 3%), 2,5% des entreprises ont dû faire face à une augmentation de plus de 10%. Alors que les entreprises qui payaient moins de 10€ au mètre carré représentaient 57% du panel, elles ne sont plus que 49% cette année.

L’hétérogénéité se confirme
Le coût de la taxe foncière varie de 1à 58€ au mètre carré. Il variait de 1€ à 59€ dans l’étude de l’année dernière, mais cette variation ne s’explique que par la baisse des frais de gestion perçus par l’Etat (passés de 8 à 3%).
- Certaines communes ont augmenté leur taxe de plus de 10% !
Dans de nombreuses communes, les entreprises ont vu leur taxe foncière augmenter de plus de 10 % : Nantes, Gonesse ou encore Bonneuil en France.
Avec plus de 12 % d’augmentation, la commune de Serris est, à égalité avec la commune d’Angers, la commune qui a connu la plus forte augmentation. Notons toutefois qu’avec un coût de 25€ au mètre carré, Angers est 36 % moins chère que Serris.
- Ile de France, 21% plus chère que la moyenne
Le montant de la taxe foncière au mètre carré en Ile-de-France est toujours supérieur à la moyenne nationale puisqu’il atteint plus de 14 € en 2011, soit un euro de plus que l’année dernière.
Euro supplémentaire que l’on retrouve également dans le montant moyen de taxe foncière au mètre carré pour les bureaux à 18 € en 2011 contre 17 en 2010.
L’augmentation de 5% des tarifs de la taxe sur les bureaux en Ile-de-France est presque passée inaperçue après l’augmentation de plus de 40 % de l’année dernière.

Etude sur la taxe foncière

Commentaires sur le palmarès des 5 communes les plus chères :
Même si Clichy a vu son coût diminuer de 1€ par mètre carré, elle reste la commune la plus chère de France.
Sur la deuxième place du podium, comme en 2010, le 16ème arrondissement de Paris qui, à égalité avec la ville de Grenoble, culminent à 38€ au mètre carré.
Serris, qui était quatrième au palmarès l’année dernière, décroche la troisième place avec un coût supérieur à 34 € par mètre carré.

Etude sur la taxe foncière

L’étude publiée cette année met en évidence une augmentation nationale de 3,6% qui masque des disparités très importante entre les communes, tant au niveau des montants que des augmentations annuelles.

Lowendalmasaï

(1) Etude réalisée en août 2012 sur le montant de la taxe foncière 2011, exprimé en euros par mètre carré, de 565 établissements répartis dans les 100 départements français.

L’étude publiée cette année met en évidence une augmentation nationale de 3,6% qui masque des disparités très importante entre les communes, tant au niveau des montants que des augmentations annuelles.

Lowendalmasaï

(1) Etude réalisée en août 2012 sur le montant de la taxe foncière 2011, exprimé en euros par mètre carré, de 565 établissements répartis dans les 100 départements français.

Vendredi 7 Décembre 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News