Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Environ 30% des professionnels de la finance investissent dans des initiatives de croissance


Selon une enquête sur les liquidités menée par l'AFP, le décollage des investissements centraux s'amorce




Une petite quantité de trésoreries d'entreprise commence à circuler dans des projets d'investissement tels que les acquisitions, les lancements d'entreprises et les autres dépenses en capital, selon une enquête publiée aujourd'hui par l'Association for Financial Professionals (AFP). Environ trente pour cent des dirigeants financiers d'entreprise disent que dans les 12 derniers mois, leurs organisations ont commencé à utiliser les fonds qui avaient été accumulés grâce à des activités complémentaires durant les six dernières années.

L'enquête 2011 AFP Liquidity Survey (afponline.org/liquidity), effectuée par Citi, représente la sixième enquête annuelle de l'AFP effectuée auprès de trésoriers et d'autres dirigeants financiers. Actuellement, le pourcentage des organisations déclarant une diminution de leurs réserves de trésorerie est le plus important dans l'histoire de l'enquête.

Bien que la raison principale de la baisse de la trésorerie a été une diminution de la capacité d'autofinancement opérationnelle découlant de la récession, l'AFP a constaté que trente pour cent des cadres répondants ont indiqué que leurs organisations avaient commencé à placer de l'argent pour oeuvrer dans des initiatives de croissance. Ce changement de comportement constitue une faible dérogation, mais substantielle des enquêtes sur les liquidités de l'AFP précédentes.

« Bien que l'enquête expose un comportement très conservateur, nous croyons qu'elle permet d'espérer pour les perspectives à moyen terme », a indiqué Jim Kaitz, le président et directeur général de l'AFP. « Certaines sociétés commencent à dépenser pour développer leurs entreprises. D'autres voient les niveaux de liquidités augmenter, car les perspectives d'affaires s'améliorent. Dans les prochains mois, les sociétés trouveront des occasions de déployer ces liquidités, nous verrons alors l'économie acquérir une certaine dynamique. »

Pour bon nombre de sociétés ayant augmenté les réserves de trésorerie, leurs analyses raisonnées reflètent un meilleur climat pour les affaires : environ 56 pour cent des organisations qui ont augmenté les encaisses l'ont fait parce que leur capacité d'autofinancement opérationnelle s'est améliorée. Il s'agit d'un contraste avec l'enquête de l'année dernière, qui a révélé que les organisations qui ont augmenté leurs liquidités le font afin de « maintenir les opérations et surmonter la récession » ou « pour augmenter le fonds de roulement ».

« Nous nous réjouissons de ces signes encourageants révélés dans l'enquête, qui démontre que les trésoriers recherchent des occasions pour les liquidités dans l'ensemble de l'entreprise, tout en insistant sur un portefeuille de placement diversifié », a indiqué Elyse Weiner, responsable des liquidités et des placements mondiaux pour les Services de Transaction Mondiaux de Citi. « À titre de commanditaire de l'enquête de cette année, et un leader mondial en solutions de gestion des liquidités, Citi a longtemps soutenu les sociétés dans leur expansion mondiale. Nos dernières avancées technologiques offrent aux sociétés des opportunités majeures pour gérer leur trésorerie mondiale plus efficacement. »

En regardant l'avenir, les dirigeants demeurent raisonnablement optimistes. Environ 24 pour cent des organismes d'investissement et environ 26 pour cent des organisations d'emprunteurs disent s'attendre à réduire davantage les réserves de liquidités dans les années à venir. De ce nombre, 42 pour cent s'attendent à augmenter les dépenses, 23 pour cent s'attendent à rembourser la dette et 16 pour cent s'attendent à acquérir une entreprise ou lancer une nouvelle opération.

Parmi les répondants qui croient que leurs encaisses vont augmenter, la vaste majorité (82 pour cent) croit que l'expansion sera attribuable à un meilleur flux de trésorerie d'exploitation.

Aux États-Unis, les organisations conservent leur trésorerie dans les dépôts, les fonds communs de placement en instruments du marché monétaire et les titres du Trésor américain. À l'extérieur des États-Unis, ils conservent leurs avoirs dans des dépôts, selon l'enquête. L'enquête a également couvert les changements par région internationale ainsi que les politiques d'investissement et les moyens à court terme.

À PROPOS DE L'ENQUÊTE
AFP a effectué cette enquête en mai 2011, générant 364 réponses. Les répondants de l'enquête étaient des cadres financiers et des cadres supérieurs provenant d'un large éventail de sociétés - généralement des multinationales américaines avec une moyenne de 2 milliards $ de recettes.
Téléchargez les conclusions de l'enquête AFP 2011Liquidity Survey sur le afponline.org/liquidity.

À PROPOS DE L'AFP®
The Association for Financial Professionals (AFP) est au service d'un réseau de plus de 16 000 professionnels des finances et de la trésorerie. Siégeant à l'extérieur de Washington, DC, AFP propose à ses membres des articles, des recherches et des données économiques, ainsi que des programmes de certification en trésorerie de renommée mondiale, des évènements de réseautage, des outils d'analyse financière, des formations, et une représentation dans la politique publique aux législateurs et aux régulateurs.
La portée totale de l'AFP touche plus de 150 000 professionnels des finances et de la trésorerie à travers le monde, y compris AFP of Canada; gtnews de Londres, une ressource en ligne pour la communauté financière et en trésorière ; et le bobsguide, un réseau de solutions informatiques financières.

Jeudi 30 Juin 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs