Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Entretien avec les gérants Actions indiennes (HSBC)


Le fonds phare HSBC GIF Indian Equity est géré par Sanjiv Duggal. Sanjiv a plus de 15 ans d’expérience dans la finance. Il est assisté par deux gérants, Viresh Mehta et Nilang Mehta, qui sont également membres de l’équipe Actions indiennes. Chaque mois, nous nous entretiendrons avec l’un de ces gérants pour connaître son point de vue sur les dernières évolutions du marché indien




Ce mois-ci, nous interrogeons Sanjiv Duggal, gérant principal du fonds HSBC GIF Indian Equity.

Au cours du trimestre clôturé à fin juin, le PIB indien a enregistré une croissance de 7,7 % supérieure aux prévisions. Comment voyez-vous la situation économique actuelle de l’Inde ?

La politique de resserrement monétaire très agressive de la Banque centrale indienne est à l’origine d’un ralentissement de la croissance du PIB. D’avril à juin, l’économie indienne a enregistré une croissance de 7,7 % ; un résultat supérieur aux attentes, même s’il reste conforme au ralentissement que nous anticipons. Pour mémoire, la croissance du PIB au 1er trimestre 2011 s’établissait à 7,8 %. Nous estimons la croissance de l’économie indienne à 7,5 % pour l’exercice en cours (clos en mars 2012).

L’économie indienne fait preuve d’une certaine solidité par rapport aux autres pays. Les actions indiennes se sont bien comportées pendant la crise financière de 2008/2009 par rapport à d’autres marchés asiatiques et émergents et nous pensons qu’elles en feront de même dans les conditions de marché actuelles. En 2008/2009, de nombreux marchés ont enregistré un recul de leurs bénéfices, alors que les bénéfices indiens sont restés stables pendant cette période difficile.

L’inflation est également restée au-dessus de la barre des 9 % pour le 8ème mois d’affilée. Quels seront les effets de ces statistiques sur la politique monétaire ?

La Reserve Bank of India surveille de près le taux d’inflation qui est resté bloqué à environ 9 % en juillet. En parallèle, elle suit les événements dans le reste du monde, notamment aux États-Unis et en Europe. Elle a annoncé qu’elle se tenait prête à réagir en cas d’évolution de la situation internationale si elle le jugeait nécessaire.

Nous arrivons à la fin d’un cycle de resserrement et nous pensons que l’inflation pourra encore grimper de 25 pb supplémentaires avant d’atteindre son pic. Ce pic pourrait intervenir au dernier trimestre de l’année civile, entre octobre et décembre, et devrait mettre un terme à la politique de resserrement monétaire.

Autre facteur à prendre en compte : l’Inde a resserré sa politique monétaire de façon plus agressive qu’aucune autre Banque centrale. Par conséquent, si l’économie mondiale devait tomber dans une récession à double creux (ce qui n’est pas notre scénario principal), la Banque centrale disposerait d’un peu plus de flexibilité dans la mesure où elle a déjà appliqué une politique de resserrement très rigoureuse.

Le Sensex a chuté de 25 % depuis son plus haut niveau de novembre 2010 et a dépassé le seuil de 20 %, qui marque ce que l’on appelle communément un marché baissier. Pensez-vous que le moment soit opportun pour investir dans les actions indiennes ?

Nous pensons que le moment est très opportun pour investir dans les actions indiennes. Les marchés enregistrent des performances assez médiocres depuis quelques semaines et nous sommes convaincus que ce marché peut fournir des opportunités intéressantes. Les fondamentaux solides de l’économie indienne ainsi que sa démographie offriront une multitude d’opportunités. Les investisseurs privilégiant le moyen/long terme peuvent envisager d’acheter dans les creux.


Quels sont les thèmes émergents susceptibles d’attirer les investisseurs vers l’Inde à moyen terme ?

L’un des thèmes émergents en Inde est la démographie et le changement d’attitude vis-à-vis des dépenses. Les infrastructures constituent le deuxième thème. L’Inde a 10 à 15 ans de retard sur la Chine en termes d’infrastructures. On devrait donc assister à un accroissement des dépenses et des investissements dans ce domaine.

Il convient d’ajouter à cela une croissance économique durable. D’ici 2020, nous tablons sur une croissance du PIB réel indien d’au moins 7 %. Ces différents facteurs devraient offrir de nombreuses opportunités d’un point de vue boursier.

Quels pourraient être les moteurs à court terme ?

En raison du « de-rating » du marché boursier indien ces neuf derniers mois, les actions indiennes se négocient à leur plus bas niveau depuis cinq ou six ans. Nous pensons que le marché est capable de générer une croissance des bénéfices de 13-15 %, qui devrait se traduire par des rendements positifs pour les investisseurs désireux de placer sur le marché des actions.

Notre portefeuille est positionné sur des valeurs du marché indien attractives et à faible valorisation. De nombreux investisseurs ainsi qu’un certain nombre de nos concurrents sont positionnés sur des actions sûres mais très chères à l’échelle internationale et indienne. Nous sommes persuadés que la croissance et le développement de l’Inde permettront de débloquer progressivement la valeur des titres bon marché.

Informations importantes
Ce document est diffusé par HSBC Global Asset Management (France) et n’est destiné qu’à des investisseurs non-professionnels au sens de la Directive Européenne MIF. L’ensemble des informations contenues dans ce document peuvent être amenées à changer sans avertissement préalable. Toute reproduction ou utilisation non autorisée des commentaires et analyses de ce document engagera la responsabilité de l'utilisateur et sera susceptible d'entraîner des poursuites. Ce document ne revêt aucun caractère contractuel et ne constitue en aucun cas ni une sollicitation d'achat ou de vente, ni une recommandation d'achat ou de vente de valeurs mobilières dans toute juridiction dans laquelle une telle offre n'est pas autorisée par la loi. Les commentaires et analyses reflètent l'opinion de HSBC Global Asset Management sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Ils ne sauraient constituer un engagement de HSBC Global Asset Management. En conséquence, ni HSBC Global Asset Management (France) ni la société de gestion ne sauraient être tenu responsables d'une décision d'investissement ou de désinvestissement prise sur la base de ces commentaires et/ou analyses de ce document. Toutes les données sont issues de HSBC Global Asset Management sauf avis contraire. Les informations fournies par des tiers proviennent de sources que nous pensons fiables mais nous ne pouvons en garantir l’exactitude. Les OPCVM présentés dans ce document peuvent ne pas être enregistrés et/ou autorisés à la vente dans votre pays. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Le capital n'est pas garanti. Les variations des taux de change entre les devises peuvent avoir un impact significatif sur la performance des produits. Il est rappelé que les investissements réalisés dans les marchés émergents présentent un plus grand risque que ceux effectués dans les pays développés. Toute souscription dans un OPCVM présenté dans ce document doit se faire sur la base du prospectus en vigueur, disponible sur simple demande auprès de HSBC Global Asset Management (France), de l'agent centralisateur, du service financier ou du représentant habituel. Les investisseurs doivent se référer au prospectus pour une information détaillée au sujet des risques associés à cet OPCVM. HSBC Global Asset Management assure la relation commerciale et les prestations de service aux clients pour le compte de la société de gestion en France, comme à l’étranger, dans le cadre d’un partenariat stratégique. L’attention des souscripteurs est attirée sur le fait que le fonds peut investir dans les parts du fonds HSBC GIF Mauritius. Le fond entend ainsi bénéficier de la convention fiscale conclue entre le gouvernement mauricien et l’Inde. Cependant, HSBC Global Asset Management ne peut garantir que le fonds aura toujours ces avantages fiscaux. HSBC Global Asset Management (France) - 421 345 489 RCS Nanterre. Société de Gestion de Portefeuille agréée par l'Autorité des Marchés Financiers (n° GP99026). Adresse postale : 75419 Paris cedex 08. Adresse d'accueil : Immeuble Ile de France - 4 place de la Pyramide - La Défense 9 - 92800 Puteaux (France).
assetmanagement.hsbc.com/fr

Mardi 4 Octobre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News