Journal quotidien finance-innovation daily news
Financial Year Financial Year
Journal quotidien Finyear : finance-innovation all the year
 
 
 
 


              



Entreprises et écologie : quels engagements réels ?


Définie par la Commission européenne comme « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société », la responsabilité sociétale des entreprises se traduit notamment par un comportement transparent et éthique contribuant au développement durable. A l’image des investissements en technologies vertes ou de la réalisation de bilans carbone, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à mettre en œuvre des mesures allant en ce sens, et ce malgré la crise.



Frédéric Bleuse
Frédéric Bleuse
Efficacité et développement durable ne sont d’ailleurs pas incompatibles. La réduction de l'empreinte écologique est en effet un élément important de l'effort d'une entreprise pour améliorer son efficacité : si elle permet de réaliser des économies, elle renforce en outre son image et sa réputation.

La dernière étude Régus révèle en ce sens qu’à l’échelle globale, de nombreuses entreprises ont déjà adopté cette approche : au cours des deux à trois prochaines années, elles ont pour objectif de réduire les déplacements (point cité par 46 % des entreprises), les déchets de bureau (41 %), les déplacements professionnels sans trajet en avion (34 %) et les espaces de bureau sous-utilisés (32 %).

Sans surprise, à la question de savoir quels domaines doivent subir les restrictions les plus importantes, les différents secteurs d'activité ont des réponses très variables. La plupart des secteurs s'entendent sur le fait que réduire les déplacements permettrait d'améliorer facilement et efficacement leur empreinte carbone, dont 52 % des entreprises du secteur des médias et 48 % du secteur des TIC qui en font une priorité, ce qui est supérieur à la moyenne.

Réduire les coûts de déplacements non aériens pour se rendre aux réunions d'affaires est une priorité dans le secteur de la santé, 39 % des entreprises déclarant que leurs efforts en faveur d'une entreprise plus écologique et plus productive devraient permettre de réduire facilement et considérablement ces frais.

Dans le secteur bancaire, le domaine le plus sujet aux restrictions est la sous-utilisation des espaces de bureau, 38 % des entreprises de ce secteur considérant cet aspect comme un moyen facile de réduire l'empreinte carbone. C'est également l'avis de 34 % des entreprises du secteur des TIC.

Si la réduction des déplacements semble une évidence pour améliorer l’empreinte écologique des entreprises, l’utilisation efficace des espaces de bureau va moins de soi pour certaines d’entre elles. Or, permettre aux employés de travailler dans des locaux situés dans une autre région du pays peut pourtant réduire significativement les déplacements et les voyages d'affaires. De même, offrir l’opportunité aux salariés de travailler plus près de leur domicile et d’avoir recours aux technologies modernes, telles que la vidéoconférence, les réunions en ligne et le partage des applications web, pourrait réduire considérablement les frais et les émissions de CO2 pour des entreprises.

L'inefficacité sous toutes ses formes est assurément l'une des bêtes noires des entreprises. Les avantages qu'apportent les mesures « vertes » sont en ce sens très clairs : des économies d'argent et d'énergie ainsi qu'une amélioration de l'image de l'entreprise.

Frédéric Bleuse, Directeur Général France de Regus
www.regus.fr

Lisez gratuitement chaque jour (5j/7) le quotidien Finyear.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct pour vous abonner : www.finyear.com/newsletter

Lisez gratuitement chaque mois :
- le magazine digital Finyear sur www.finyear.com/magazine
- la lettre digitale "Le Directeur Financier" sur www.finyear.com/ledirecteurfinancier
- la lettre digitale "Le Trésorier" sur www.finyear.com/letresorier
- la lettre digitale "Le Credit Manager" sur www.finyear.com/lecreditmanager
- la lettre digitale "Le Capital Investisseur" sur www.finyear.com/lecapitalinvestisseur

Vendredi 21 Février 2014
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



évènements



Lettres métiers


Livres Blancs



Blockchain Daily News