Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Enquête PerVal : offre de conseil pour les PME-PMI


60,8% des dirigeants de PME-PMI françaises de moins de 100 salariés pensent que l’offre de conseil est adaptée à une entreprise de leur taille. On le dit souvent réservé aux grands groupes, pourtant le consulting s’adresse aussi aux « petites entreprises ». Un soutien et une assistance qui peut s’avérer nécessaire à leur fonctionnement, leur développement, voire leur survie.




Nouvelle cible des cabinets de conseil, les dirigeants de PME-PMI de moins de 100 salariés semblent attirés par cette prestation, 67% d’entre eux ayant déjà eu recours à une offre de conseil. Et les perspectives sont encourageantes : sur ces 67%, 59% des dirigeants envisagent de renouveler l’expérience prochainement.

Quelle est leur vision du marché ? Qu’attendent-ils d’une offre de conseil ?

L’EXPERIENCE DU DIRIGEANT : UN FACTEUR DETERMINANT

Plus d’expérience, moins de réticences
81,5% des dirigeants qui ont déjà eu recours au conseil pensent que le consulting est un service adapté aux PME-PMI de moins de 100 salariés. Et leurs intentions suivent cette tendance : 59% des dirigeants qui ont une expérience du consulting envisagent d’y faire appel à l’avenir.

A l’inverse, les dirigeants n’ayant aucune expérience de ce service pensent majoritairement (81,6%) que cette offre ne correspond pas à une entreprise de leur taille et seuls 7,9% vont « probablement » y recourir (aucun d’entre eux n’ayant répondu « absolument »).

Une vision réductrice de l’offre de conseil pour ceux qui n’en ont pas l’expérience
Les chefs d’entreprise n’ayant jamais eu recours au conseil par le passé ne l’envisagent, en grande majorité, que dans le domaine des ressources humaines (86% des citations des personnes interrogées). Une tendance qui se retrouve également chez ceux qui considèrent que l’offre de consulting n’est pas un service adapté à une entreprise de leur taille (82%).

Un service qui satisfait et fidélise
Parmi les dirigeants qui ont déjà fait appel à un consultant ou à un cabinet de conseil, 69,6% se sont déclarés satisfaits de cette expérience. A noter que 74,5% de ces derniers prévoient de recourir, à nouveau, au consulting.

PRIORITE DES DIRIGEANTS : LES OUTILS DU CONSULTANT

Les chefs d’entreprises attendent du consultant qu’il dispose d’outils performants…
Les outils de travail du consultant représentent, pour les dirigeants de PME-PMI, un élément essentiel de son offre de conseil. Premier critère de qualité, il emporte 27,3% des préférences des personnes interrogées, le prix ne représentant finalement que 27% de l’ensemble des critères de décision.

La spécialisation du consultant, à savoir la maîtrise du sujet pour lequel il intervient, enregistre 25,4% des préférences. Ses références n’arrivant quant à elles qu’en 4ème position (12,5%).

Enfin, la proximité géographique est perçue comme le critère le moins important (7,8%).

…et qu’il apporte une compétence complémentaire
65,5% des dirigeants de PME-PMI françaises considèrent qu’ils pourraient avoir recours à une offre de conseil pour profiter d’une compétence spécifique et complémentaire. Preuve que la taille réduite de ces entreprises ne leur permet pas de faire face à l’ensemble des problématiques auxquelles elles sont confrontées.

Par ailleurs, seuls 44,3% des dirigeants utiliseraient le conseil pour gagner du temps, 38,6% pour éviter de recruter et 35,1% pour régler un problème. A noter que ce type de service leur apparaît peu utile comme aide à la prise d’une décision stratégique (21,2%).

DE NOMBREUX DOMAINES D’INTERVENTION ENCORE MECONNUS DES « PETITES ENTREPRISES »

Domaines d’intervention historiques, finance et ressources humaines arrivent en tête des thématiques jugées « utiles » aux yeux des dirigeants
(enregistrant respectivement 34% et 29% des citations accordées par les personnes interrogées).

Quelque peu souhaité dans l’organisation (14%), la stratégie (7%) et la communication (5%), le conseil n’est en revanche pas attendu dans les domaines du marketing et de la vente.

Fait a priori surprenant, ce constat démontre que les dirigeants de PME-PMI de moins de 100 salariés n’ont pas encore saisi l’étendue des domaines d’intervention qui sont désormais à leur portée.

LA SOLUTION PERVAL POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Le cabinet PerVal propose diverses solutions (études, conseils, accompagnement et progiciels) spécialement conçues pour les entreprises de moins de 100 salariés.

Le concept PerVal : la création de valeur pour le client
Experts dans le domaine de la Stratégie Client, les fondateurs du réseau PerVal ont basé leur méthodologie sur le constat d’une évolution majeure des marchés : mieux informé aujourd’hui qu’il ne l’a jamais été, le client est toujours plus sensible à la qualité, mais il est aussi devenu extrêmement sensible au prix. Seule solution pour les entreprises : créer plus de valeur pour le client. Il s’agit donc d’augmenter la qualité perçue par le client en proposant une offre répondant mieux aux attentes que celle de la concurrence en termes de qualité ET de prix.

Du sur-mesure pour les PME-PMI
PerVal s’appuie sur une parfaite connaissance des besoins et des contraintes des PME. Ainsi, il leur propose les mêmes analyses que celles menées pour les grandes entreprises, tout en répondant à leur demande de réactivité et de proximité. Dernier point et non des moindres : de par sa structure en réseau de consultants locaux, PerVal propose aux PME une offre de conseil de grande qualité, et ce, à des coûts de structures faibles.

PERVAL : UNE EXCEPTION SUR LE MARCHE DU CONSEIL AUX ENTREPRISES
A la fois rare dans le domaine du conseil et dans celui du service aux entreprises, PerVal connait un développement continu depuis sa création et compte à ce jour 15 collaborateurs consultants répartis sur 20 départements.

Un concept de développement novateur
Désireux de développer son offre de conseil dans la France entière, le cabinet a fait le choix, dès l’année 2006, d’une organisation en réseau de consultants locaux franchisés capables d’agir au plus près des besoins des entreprises et dotés des outils et des supports créés par PerVal. Un moyen efficace de rendre accessible aux PME-PMI une offre de conseil jusque-là réservée aux grandes entreprises.

L’outil PerVal : le « plus » du consultant
Pour mener à bien leurs missions, les consultants exploitent une plateforme logicielle conçue par les fondateurs de PerVal et étudiée pour les entreprises de moins de 100 salariés. Un puissant outil logiciel d’analyse qui accompagne chaque expert dans l’élaboration de ses recommandations de Stratégie Client.

Formé, équipé et encadré par des spécialistes, le consultant PerVal bénéficie ainsi d’une activité « clé en main » et d’une importante légitimité face aux entreprises.

À propos de PerVal
Forts d’une expérience respective de 30 ans dans le domaine du conseil aux entreprises, et de 15 ans dans le domaine de l’édition de logiciels, Michel et Guillaume MONTEBELLO, décident de créer la société CAPSO en 2003, puis le réseau de franchise PerVal en 2006. Objectif des co-fondateurs : apporter aux PME-PMI de 10 à 100 salariés une offre de conseil en stratégie client, jusque-là réservée aux grandes entreprises. Concept unique de franchise de conseil, PerVal est un réseau national de consultants qui ont pour mission d’aider les PME-PMI à augmenter leur performance client. PerVal met à la disposition du consultant franchisé une formation, des outils logiciels (dont CAPSO System), des supports méthodologiques et l’ensemble de l’accompagnement nécessaire à son activité. En plein développement, le réseau fédère à ce jour 15 consultants franchisés répartis sur 20 départements.

Enquête disponible sur www.perval.com

1 Enquête réalisée par téléphone du 17 avril au 13 juin 2008. Le questionnaire a été soumis à 315 chefs d’entreprise ou responsables dans les régions Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse-Normandie, Bourgogne, Bretagne, Centre, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Haute-Normandie, Ile-de-France, Languedoc-Roussillon, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, Pays de la Loire, Picardie, Poitou-Charentes, Provence-Alpes Côte d’Azur, Rhône-Alpes.

Jeudi 4 Septembre 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News