Journal quotidien finance-innovation daily news
Financial Year Financial Year
Journal quotidien Finyear : finance-innovation all the year
 
 
 
 


              



Enerfip met en place la première émission d’obligation en Blockchain


Une première européenne avec la Blockchain.



Enerfip, plateforme de financement participatif spécialisée dans les projets d’énergies renouvelables va réaliser dès juillet 2016 une émission d’obligations en utilisant la technologie Blockchain.

Cette initiative, première en France et en Europe, a aussi pour vocation d’agréger autour d’elle d’autres acteurs du financement participatif et au-delà.

Un test grandeur nature pour anticiper la révolution des mini-bons

Enerfip va réaliser une émission d’obligation en Blockchain sur un projet actuellement en cours de collecte en parallèle de l’émission par la voie classique.

Cette première étape permettra à Enerfip de tester la fiabilité de la technologie développée avec un partenaire.

« Dès octobre 2016, les plateformes de financement participatif exerçant –comme Enerfip- sous le statut de Conseiller en Investissements Participatifs délivré par l’AMF pourront intermédier les mini-bons en utilisant la blockchain*. Nous souhaitons donc nous préparer au plus tôt à ces évolutions de règlementations afin d’être opérationnel à l’automne prochain.» déclare Léo Lemordant, président d’Enerfip.

La blockchain offre de nombreux avantages notamment en termes de sécurité, de coûts et de transparence par rapport au fonctionnement actuel. Cela incitera les entreprises qui renonçaient jusqu’à présent à faire appel au financement participatif en obligations à cause de la lourdeur et des coûts de suivi d’émission, à opter pour ce mode financement.

« Aujourd’hui, de nombreuses entreprises sont freinées par les contraintes et les coûts liés à l’émission d’obligation. La blockchain élimine ces barrières, car le registre sera créer automatiquement, et mis à jour de manière très simple. De plus, il sera accessible à toutes les parties à tout moment ce qui procure une transparence qui n’existe pas à ce jour. Il est également possible d’envisager à moyen-terme un marché secondaire des mini-bons ce qui leur apportera donc une liquidité ! » explique Léo Lemordant.

Enerfip appelle les autres acteurs à se joindre à cette expérimentation !
Plusieurs initiatives ont déjà vu le jour autour de la blockchain et des Fintech, et en particulier du financement participatif. Par exemple, une association a récemment été créée pour fédérer les acteurs de la blockchain, France BlockTech dont Enerfip est membre-Fondateur.

Si la plupart des acteurs du financement participatif envisagent des « blockchain fermées », l’originalité de l’initiative d’Enerfip réside dans le fait de se baser sur une blockchain ouverte, et de s’appuyer sur le protocole du bitcoin. II s’agit en effet de la seule blockchain sécurisée et éprouvée depuis plusieurs années.

« Nous estimons que les blockchain privées n’offrent paradoxalement pas les mêmes garanties qu’une blockchain ouverte, et que le protocole bitcoin est le seul fiable à ce jour. Le hack de TheDAO basé sur l’Ethereum, seul vrai rival à ce jour de la blockchain Bitcoin, l’a cruellement rappelé mi-juin 2016. Nous ne faisons, par ailleurs, pas un grand saut dans l’inconnu puisque nous allons procéder d’une manière très similaire à Overstock aux Etats-Unis. En effet, à l’été 2015, Overstock a utilisé la blockchain de bitcoin pour réaliser la première émission d’obligation au monde sous blockchain, d’une valeur de $25 millions et approuvée par la SEC. » déclare Léo Lemordant.

Pour ce 1er test, l’émission d’obligation en Blockchain n’aura pas de force juridique. De même, la plateforme enerfip.fr ne sera pas liée en pratique à l’application qui réalisera l’émission en Blockchain afin d’éviter toute faille de sécurité. Les noms et informations personnelles des investisseurs ne seront pas reproduits dans l’émission Blockchain.

« L’étape suivante pour Enerfip sera de développer le lien entre la plateforme enerfip.fr et l’application blockchain en assurant un transfert des informations fiable et sécurisé à 100%. Cela devrait être réalisé pour septembre 2016. En attendant de connaitre les détails de la réglementation pour réaliser la première émission de mini-bons en Blockchain en octobre 2016 ! » explique Léo Lemordant.

« Nous espérons que d’autres acteurs se joindront à cette expérimentation et qu’un dialogue sur les standards à respecter pourra avoir lieu avec les représentants de l’État et les autorités de régulation » poursuit Léo Lemordant.

A propos d’Enerfip :
Enerfip (Energie-Renouvelable-Financement-Participatif) est né en 2014 du rapprochement de 4 entrepreneurs français aux profils complémentaires réunis autour de valeurs communes et d'une même passion : les énergies renouvelables. C’est parce qu’ils ont été confrontés, eux-mêmes aux problèmes de financement de projets qu’ils ont imaginé Enerfip, plateforme de financement participatif pour la transition énergétique.
Leur volonté : permettre à tout citoyen de devenir acteur de la transition énergétique mais aussi offrir aux porteurs de projet d’énergie renouvelable une source de financement alternative et complémentaire des solutions classiques.
Plus d’infos : https://enerfip.fr/

A propos de France BlockTech :
L'association française FRANCE BLOCKTECH a été lancée sur l'initiative d'un collectif de startups & acteurs du monde des blockchains, distributed ledger technology & monnaies numériques afin de se fédérer autour d'une même vision, de promouvoir et développer l'écosystème, de dialoguer d'une seule voix avec les médias et les pouvoirs publics et de construire collectivement un écosystème durable pour les concepteurs et les utilisateurs. Enerfip est membre-fondateur de cette association.
Plus d’infos : http://www.franceblocktech.org/

* Art. L. 223-12 de l’ordonnance sur les bons de caisse. Les mini-bons sont un nouveau véhicule d’investissement, créé en octobre 2016, en remplacement des bons de caisse –instrument financier utilisé aujourd’hui par certaines plateformes de financement participatif pour contourner la législation sur le financement participatif.


Pour lire tous les articles Finyear dédiés Blockchain rendez-vous sur www.finyear.com/search/Blockchain/

Participez aux prochaines conférences Blockchain éditées par Finyear :
Blockchain Vision #5 + Blockchain Pitch Day #2 (20 septembre 2016)
Blockchain Hackathon #1 (octobre 2016)

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation, Blockchain révolution & Digital transformation.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Blockchain Officer
- The Chief Digital Officer

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Lundi 11 Juillet 2016
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



évènements



Lettres métiers


Livres Blancs



Blockchain Daily News