Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Emballage : comment optimiser ses coûts ?


Le secteur de l’emballage occupe une place de choix dans le panorama économique et industriel français




Les fabricants d’emballages représentent environ 3000 établissements parmi lesquels 900 entreprises de plus de 20 salariés. Une étude menée par l’Observatoire de l’Emballage montre que le papier-carton se situe en première position dans la répartition des achats des emballages (43%) suivi par le plastique (35%).

Cette étude révèle en outre une hausse des préoccupations environnementales. Plus de la moitié des personnes interrogées pensent acheter, à moyen terme, des emballages avec des biomatériaux. La consommation de ce type d’emballage devrait croître sensiblement dans la période à venir.

Les acheteurs français d’emballages ont donc peu de souci à se faire sur la qualité et la variété de l’offre nationale. Le marché est porteur et Paris a d’ailleurs confirmé son rang de capitale mondiale de l’emballage et du design packaging, lors du dernier salon international de l’emballage.

Bien choisir son emballage
Les emballages assurent diverses fonctions comme la protection, la conservation, le stockage, la contenance, la publicité etc. Il se présente donc sous de multiples formes et matériaux en vue de répondre à ces fonctions.
Plusieurs types d’emballage peuvent remplir la même fonction mais les coûts de production, ajustés sur le cours des matières premières, les coûts de mise en œuvre , ceux de distribution et les quantités nécessaires décident du type d’emballages le mieux adapté.
La variété des solutions et la multitude de l’offre sont telles qu’il est primordial de bien cerner le besoin de l’entreprise au préalable pour savoir quel marché et quels fournisseurs consulter.

Impact environnemental
Il est clair que les entreprises sont de plus en plus concernées par le recyclage de leurs emballages. On observe d’ailleurs que nombreuses sont celles qui affichent la volonté de prendre en considération l’environnement dans leur démarche d’optimisation, même en cette période de crise économique.
Cependant, il s’avère que ce sont davantage les aspects légaux et financiers, le respect des normes ou les intérêt économiques qui les influencent dans l’adoption de tel ou tel type d’emballage respectueux de l’environnement.

Un emballage optimisé est aussi une source d’économies
Le type d’emballage a un impact financier et technique sur d’autres secteurs d’activité de l’entreprise, comme par exemple le transport ou bien la gestion des déchets.
Un emballage optimisé peut donc générer des économies dans sur postes de dépenses. Par exemple certains films étirables techniques permettent de réduire le volume des déchets générés de 50% et plus tout en générant des économies.

Seule la connaissance parfaite du marché permet de trouver des solutions et formats innovants pour résoudre d’autres problématiques telles que la sécurité, la diminution des réclamations, les problèmes de casse pendant le transport…
Faire appel à des consultants externes spécialisés dans le domaine des emballages présente de nombreux avantages pour une entreprise. Grâce à leur vision large du marché, ces experts peuvent accompagner les entreprises dans leur démarche d’optimisation et proposer des solutions adéquates.
Totalement indépendants à l’égard de tout fournisseur, les consultants d’Expense Reduction Analysts sont en mesure d’apporter des solutions qui répondent aux mieux aux besoins spécifiques de chaque entreprise.

Par Olivier Hugo, consultant ERA et spécialiste des emballages

Mercredi 14 Octobre 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs