Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

ETI françaises: les besoins d'emprunts s'élèvent à 800 milliards à 5 ans


Ci-jointe une étude sur les entreprises de taille intermédiaire en France.




ETI françaises: les besoins d'emprunts s'élèvent à 800 milliards à 5 ans
Par « ETI », nous entendons des entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est compris entre 100 millions et 1,5 milliard d’euros.

- Cette étude part d’un échantillon de 631 entreprises françaises qui publient leur chiffre d’affaires et se situent dans cette fourchette €100 millions-1,5 milliard.
- Pour l’analyse du profil financier (page 10), l’échantillon est réduit aux 325 entreprises qui publient leurs marges.
- Nous avons évalué la qualité de crédit de 28 d’entre elles selon notre méthodologie MME (Mid Market Evaluation),(voir plus bas)

En France, les ETI françaises sont six fois plus nombreuses que les grandes entreprises. En 2012, elles ont généré €200 milliards environ de chiffre d’affaires cumulé. Certaines ont une présence relativement forte dans les secteurs à forte croissance par rapport aux grandes entreprises. Une grande partie restent cependant concentrée dans des secteurs à faibles marges. Nombre d’entre elles tendent à compenser la volatilité des profits par des politiques financières prudentes.

- Selon nos estimations, les besoins d’emprunt ETI françaises devront lever 800 milliards d’ici à 5 ans, dont 600 milliards de refinancement et 200 milliards pour leurs nouveaux investissements.

- Entre juin 2012 et juin 2013, l’encours net de crédits bancaires aux entreprises françaises s’est contracté de 1% par rapport à l’année précédente. Sur cette même période, les émissions obligataires et placements privés des entreprises ont augmenté de 4%.

- Au premier trimestre de 2013, les émissions obligataires représentaient 24% de l’encours de dette des entreprises françaises (28% au Royaume-Uni ; 76% aux Etats-Unis). En 2007, la part de l’obligataire était de 15%.

- En 2012, 37 entreprises françaises ont placé plus de €6 milliards sur les marchés des placements privés européens (Euro PP), allemand (Schuldschein) et américain (US PP), un montant six fois plus élevé qu’en 2011. Cette rapide croissance se confirme, avec près de €6 milliards levés par 32 entreprises depuis le début de 2013.

- Nous estimons que si 10% seulement des besoins des entreprises de taille intermédiaire françaises étaient financés à travers ce marché, cela représenterait un montant annuel de €16 milliards.

Analyse selon la méthodologie MME (Mid Market Evaluation*) :
- Nous avons évalué la qualité de crédit de 90 ETI européennes, mais uniquement sur la base d’informations publiques.
- Cette étude a concerné 28 ETI situées en France, 38 ETI au Royaume-Uni, 22 en Allemagne et 2 dans le Sud de l’Europe.
- Plus de 60% des ces ETI françaises étudiée se situent dans le haut de notre nouvelle échelle MM (MM2 et MM3).
- Contrairement à une perception fréquente, seules 18 % opèrent exclusivement en France et près de 65% sur plus d’un continent.

Etude téléchargeable ci-dessous (PDF de 23 pages en anglais).

* Mid Market Evaluation:
https://ratings.standardandpoors.com/corporates/Evaluation-De-La-Qualite-De-Credit-Specialement-Concue-Pour-Les-Eti.html


Standard & Poor’s Ratings Services
www.standardandpoors.com
www.standardandpoors.fr

french_mid_market_companies_01_10_2013.pdf French Mid-Market Companies_01-10-2013.pdf  (670.82 Ko)


Mercredi 9 Octobre 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs