Journal quotidien finance-innovation daily news
Financial Year Financial Year

Journal quotidien Finyear : finance-innovation all the year

 
 
 
 


              



Du modèle économique des néo-banques


Les établissements traditionnels ont beau jeu de souligner la fragilité des modèles économiques des néo-banques – voire leur absence – pour écarter la menace. Mais voilà : le statu quo est actuellement en train d'évoluer, d'abord au Royaume-Uni (évidemment !), et les idées innovantes ne manquent pas pour préserver la différenciation.



Avec plusieurs annonces successives, on peut parler de tournant dans la FinTech britannique. Finie la période initiale de conquête de clients avec des produits standards gratuits ou à coût minimal ! Il faut désormais commencer à trouver comment construire un modèle viable, c'est-à-dire profitable à terme. Cependant, il n'est pas question de remettre en cause l'avantage concurrentiel établi et ce n'est donc pas en facturant les services que les néo-banques abordent la question. Il existe tant d'autres possibilités !

Pour Monzo, par exemple, la direction prise est celle de la plate-forme : un peu comme Starling Bank, l'idée est d'ouvrir les portes de la banque (ou, plus précisément, de son application mobile) à des partenaires. Les services ainsi intégrés acquièrent une visibilité incomparable, au sein d'un outil utilisé quotidiennement par les consommateurs. Un premier test de cette approche est mis en œuvre avec un dispositif de changement express de fournisseur d'énergie, promettant des économies sur les factures.

Les responsables de la startup sont incroyablement candides dans leur démarche et ils expliquent très simplement que cette première expérimentation, bâtie avec les clients, a pour but de rechercher les bases d'un modèle économique, en n'hésitant pas à citer les montants de commissions en jeu (et la manière dont elles sont partiellement redistribuées). En cas de succès, le même principe sera décliné plus tard sur d'autres types de services : épargne, investissement, assurance, crédit hypothécaire…

Economisez sur sa facture d'énergie avec Monzo

Autre cas récent (bien qu'évoqué depuis plusieurs mois), Revolut vient d'ajouter une option d'assurance de smartphone à son offre. En quelques clics, le client peut souscrire une police plus économique que celle généralement proposée par les opérateurs, directement depuis son application bancaire (pour un maximum d'impact, encore une fois, notamment par rapport à une solution indépendante). Bien entendu, ici aussi c'est une collaboration (avec Simplesurance) qui rend possible cette addition.

Pour les deux jeunes pousses, ce ne sont là que leurs premiers pas. D'ailleurs, le niveau d'intégration des services laisse percevoir une logique de test rapide puisque, pour l'une, les données du client (dont ses règlements de factures passées) ne semblent pas exploitées pour affiner la proposition d'économies et, pour l'autre, la déclaration de sinistre n'est pas, comme la souscription, assumée directement par la néo-banque mais renvoie vers le site du partenaire pour toutes les formalités à accomplir.

L'exploration de modèles économiques potentiels démontre certainement que les nouveaux entrants britanniques n'entendent pas viser l'acquisition par un grand groupe à court terme. Au contraire, ils paraissent de plus en plus déterminés à les affronter et ils poursuivent pour cela une stratégie résolument tournée vers l'innovation. Après avoir créé de nouveaux standards de l'expérience utilisateur, leur prochaine bataille sur les sources de revenus s'annonce passionnante ! On verra donc peut-être bientôt si le phénomène des néo-banques n'était qu'un feu de paille ou s'ils est là pour durer…

Patrice Bernard
Fondateur du blog “C’est pas mon idée”

fr.linkedin.com/in/patricebernard





Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Jeudi 12 Octobre 2017
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



évènements


Lettres métiers


Livres Blancs



Blockchain Daily News