Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Dirk Vannieuwkerke, Directeur Commercial Europe de l’Ouest d’ELO Digital Office





Dirk Vannieuwkerke
Dirk Vannieuwkerke
CFO-news : Monsieur Dirk Vannieuwkerke, bonjour, vous êtes Directeur Commercial Europe de l’Ouest d’ELO Digital Office. Votre société s'implante en France sur le marché de la gestion documentaire, de l'archivage et du workflow, pouvez-vous décrire cette société ?
Dirk Vannieuwkerke :
ELO Digital Office développe et distribue des solutions logicielles hautes performances de gestion du document, d’archivage numérique et de gestion du workflow. Notre société est issue du groupe Leitz, leader européen de produits de bureau, Monsieur Leitz étant le créateur du classeur en 1896. ELO Digital Office est autonome depuis 1998 et compte parmi les leaders européens sur le marché de la gestion documentaire et d’archivage. Notre solution est intuitive et reprend la logique des accessoires de rangement comme les intercalaires, les classeurs, les armoires d’archives, pour classer les documents de façon numérique et faciliter la recherche. En Allemagne, ELO Digital Office est le premier éditeur de logiciels de gestion de contenu en nombre de licences vendues. En effet, nous proposons trois gammes de produits, pour trois types de marché : ELOoffice, le produit d’entrée de gamme pour la gestion du document et l’archivage est destiné aux petites structures ; ELOprofessional est une solution modulaire client/serveur destinée aux sociétés de taille moyenne et enfin ELOenterprise est le produit haut de gamme, multi- plates formes, souple et s’adaptant particulièrement bien aux applications des portails et des systèmes d’information. Notre offre séduit toutes les structures, petites ou grandes et il est possible d’évoluer en gamme en toute simplicité, en fonction de la croissance de l’entreprise.

Votre toute nouvelle offre, ELO XC for Microsoft Exchange permet d'archiver les e-mails d'Outlook Exchange Server avec leurs pièces jointes, pouvez-vous nous en dire plus ?
Oui, ELO XC for Microsoft Exchange est une offre associant le module client-serveur d’archivage d’e-mails d’ELO, ELO XC, avec Microsoft Exchange Server 2007. Cela permet aux utilisateurs de Microsoft Exchange Server de bénéficier des fonctionnalités d’archivage des e-mails d’ELO en toute transparence, en restant dans leur environnement. L’archivage des e-mails permet aux utilisateurs de Microsoft Exchange 2000 et 2003 de passer à la version 2007 sans aucune difficulté et d’assurer la migration de leur environnement de serveur e-mail existant. Le module d’archives d’ELO reproduit parfaitement la structure des dossiers publics de l’ancien système Exchange. Pour plus de sécurité et pour assurer la pérennité des archives, les e-mails sont enregistrés dans un format tel que la consultation sera toujours possible dans les futures versions d’Exchange Server.
L’accès aux données archivées peut se faire par lien HTTP, Outlook WebAccess 2007 ou encore via le Microsoft Office SharePoint Server 2007, par exemple.
Le grand plus est la possibilité de rechercher des informations dans les pièces jointes, et ce par un mode de recherche plein texte, associatif et multilingue.
L’accès aux e-mails sensibles peut être règlementé par la configuration d’autorisations avancées.

Quels atouts pensez-vous pouvoir mettre en avant sur le marché français ?
Notre offre est très intuitive. Nous avons encore pu le mesurer à travers l’intérêt des entreprises pour notre solution lors du Forum des acteurs du numérique la semaine dernière. Côté workflow, nous proposons la modélisation du processus de validation de façon très simple et très visuelle, afin que le document passe les différentes étapes de validation de façon automatique. S’il s’agit par exemple d’un processus lié à un document sur support papier, par exemple le traitement d’une facture, celle-ci est scannée, ensuite elle est identifiée et transmise à la première personne chargée de la réceptionner, puis, lorsqu’elle donne son accord, le document est automatiquement transmis à la seconde personne et ainsi de suite. Ce processus est facilement visualisable pour savoir à quelle étape se trouve un document. Peu de concurrents peuvent proposer un tel service.
Par ailleurs, il est important de souligner que les trois logiciels ont la même interface, ainsi, l’utilisateur n’aura pas besoin de temps d’adaptation en cas de migration. Un autre atout : en cas de migration, les documents se trouvant dans le logiciel peuvent être réutilisés dans les autres versions de logiciels. Simple comme bonjour !

Quelle est votre actualité en France ?
Nous étions présents au Forum des acteurs du numérique à Paris la semaine dernière avec notre revendeur DMS (Document Media Système). Aujourd’hui, nous cherchons à constituer un réseau de partenaires pour toucher un maximum de secteurs, métiers et géographiques.

Monsieur Dirk Vannieuwkerke je vous remercie et vous donne rendez-vous dans un prochain numéro.

Vendredi 26 Octobre 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News