Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Diagnostic des marchés actions à moyen et long terme


Les marchés financiers ont eu un comportement exceptionnel ce mois de septembre 2010, une dynamique atypique d’un point de vue historique.




Pour un mois de septembre, c’est la performance des marchés actions qui est hors du commun car la saisonnalité n’était pas du tout favorable au départ. Historiquement, les mois de septembre sont faibles pour les actions, au mieux légèrement
positifs.

Le DAX 30 affiche par exemple une performance de près de 7%, le S&P 500 est quant à lui proche des 10%. Cette progression est donc exceptionnelle, nous pouvons légitimement nous interroger sur sa portée et les modifications qu’elle a apportées à l’environnement graphique général.

Un premier constat peut être fait : Aucune résistance majeure n’a été franchie sur les indices leaders. Les signaux techniques positifs qui ont été donnés ont une portée limitée au moyen terme, des obstacles graphiques intermédiaires. Ce degré de résistance concerne par exemple les 1106 points sur le S&P 500 et les 3707 points sur le CAC 40.

Les niveaux qui ont été dépassés représentent les médianes des « trading range » de long terme. Au sein de ces structures neutres qui durent depuis plusieurs mois et qui vont encore durer, des tendances de moyen terme (le moyen terme correspond désormais à quelques semaines) se développent. Depuis la fin du mois d’août, c’est donc une dynamique haussière de moyen terme qui a pris place sur les marchés actions.

Ci-dessous, les configurations neutres de long terme sont bien visibles sur les indices :

Diagnostic des marchés actions à moyen et long terme

Diagnostic des marchés actions à moyen et long terme

A long terme, la tendance est neutre entre :
‐ 3348 points et 4100 points sur le CAC 40
‐ 5800 points et 6320 points sur le DAX 30
‐ 1018 points et 1190 points sur le S&P 500

Les marchés actions, malgré leur forte hausse des dernières semaines, n’ont pas donné de signaux haussiers à long terme. La raison est simple, certains secteurs clefs n’ont pas participé à la progression, c’est le second constat qui peut être fait.

Diagnostic des marchés actions à moyen et long terme

Comme le montre le cours du pétrole, l’énergie reste mal orientée. Le secteur bancaire européen a aussi largement sous-performé au mois de septembre. Aucun marché haussier d’envergure n’est envisageable sans l’énergie, les banques et les assurances. Les meilleurs indicateurs avancés à surveiller sont donc les indices sectoriels européens Pétrole&Gaz et Banques.

Ci-dessous, la configuration baissière des banques européennes n’échappe à personne :

Diagnostic des marchés actions à moyen et long terme

Le troisième constat qui appuie ce scénario de neutralité et d’incertitudes à long terme, c’est la présence de tendances haussières parfaitement préservées sur le marché obligataire et les métaux précieux. Il est vivement conseillé de profiter de la surperformance de l’Argent par rapport à l’Or.

Diagnostic des marchés actions à moyen et long terme

CONCLUSION GENERALE :
Le mois de septembre a vu les secteurs industriels afficher de très belle performance relative. La Construction et l’Automobile font mieux que le marché, une partie de la crise (celle de surproduction industrielle) semble corrigée, d’autant plus que ces deux secteurs en sont symptomatiques. Les résistances majeures restent en place car les banques, assurances et l’énergie n’ont pas suffisamment pris part à la reprise de septembre. L’incertitude reste forte sur le caractère durable de la reprise de la demande d’énergies et sur l’amélioration de la qualité du bilan des banques.

Quatre indicateurs sont finalement conseillés dans le travail de prévision boursière :
1) Les résistances extrêmes sur les indices leaders, celles de l’été 2008
2) L’indice sectoriel bancaire européen
3) Les taux, ici le BUND
4) L’énergie (dynamique du pétrole et du gaz naturel)

Au sein des canaux de long terme sur les indices, la meilleure façon d’exploiter les phases de moyen terme est de se fier aux courbes de force relative. Début septembre, le signal d’achat donné sur la courbe de force relative Autos/Stoxx 600 était indéniable !

Diagnostic des marchés actions à moyen et long terme

Vincent GANNE, CFTe
IG Markets France

Lundi 4 Octobre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs