Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Dexia AM présente ses perspectives économiques et financières


La crise financière a frappé l’économie mondiale à la fin de l’année 2008 avec une force inattendue : la production industrielle et le commerce mondial ont, partout, chuté de façon significative. La brutalité du choc et la rapidité de sa propagation trouvent leurs origines dans l’existence de déséquilibres financiers internationaux.




La contraction de la demande intérieure dans les pays emprunteurs s’est en effet accompagnée d’une baisse profonde de leurs importations, qui a, en retour, porté un coup d’arrêt à la croissance des économies les plus dépendantes des exportations (l’Allemagne et le Japon en particulier). Depuis quelques semaines toutefois, des signes de stabilisation de l’activité réelle apparaissent et les tensions sur les marchés financiers semblent progressivement s’apaiser. La crise financière n’en laissera pas moins des traces profondes…

Aux Etats-Unis, après une contraction en rythme annuel de plus de 6 % du PIB au dernier trimestre 2008 comme au premier de cette année, les tous derniers indicateurs sont un peu mieux orientés. La reprise devrait toutefois être plus molle qu’à l’habitude. Certes, après un ajustement violent, les stocks devraient à nouveau contribuer positivement à la croissance. Mais il est peu probable que l’investissement résidentiel puisse, comme il le fait traditionnellement à ce stade du cycle, contribuer significativement au redémarrage de la croissance. Le niveau extrêmement bas des taux d’utilisation des capacités éloigne également la possibilité d’une reprise rapide de l’investissement productif. Quant à la consommation, elle devrait, malgré la stimulation fiscale, rester atone en raison de l’érosion de la richesse des ménages, mais aussi de leur difficulté à accéder au crédit. Au total, malgré les efforts sans précédent de la Réserve fédérale et du gouvernement pour ranimer les marchés du crédit, le PIB resterait à nouveau inférieur à son potentiel en 2010 (après une baisse de plus de 2 % en 2009) et le taux de chômage dépasserait 10 %. Dans ce contexte, l’inflation devrait rester contenue et la Réserve fédérale maintenir une politique accommodante pendant de longs mois…

Dans la zone euro, la contraction du PIB a été, début 2009, plus marquée encore qu’aux Etats-Unis (-9,6 % en rythme annuel). La stabilisation observée du commerce mondial, bien que timide, devrait permettre d’enrayer la chute de nos exportations. Les difficultés rencontrées par nos principaux partenaires commerciaux (pays d’Europe de l’Est, mais aussi Angleterre et Etats-Unis) rendent néanmoins peu probable un rebond durable. De plus, comme aux Etats-Unis, l’ajustement incomplet du marché immobilier pèsera sur l’investissement résidentiel tandis que la sous-utilisation des capacités de production, jointe à la faiblesse de la demande, ne devrait guère inciter les entreprises à investir ou à recruter. Malgré la baisse de l’inflation et le soutien fiscal apporté (prime à la casse notamment), la dégradation engagée du marché du travail freinera la consommation. Après une contraction de près de 4 % en 2009, le PIB progressera ainsi au mieux d’un peu plus de 1 % en 2010. La reprise européenne sera donc sans éclat et rendra délicat le nécessaire rééquilibrage des finances publiques…

A propos de Dexia Asset Management
Dexia Asset Management, le centre de gestion d’actifs du groupe financier Dexia, est spécialisé dans l'analyse financière, la gestion de fonds et la gestion de mandats institutionnels et privés. En tant que gestionnaire d’actifs de premier plan à l’échelon européen, Dexia Asset Management gère EUR 79,3 milliards (à fin décembre 2008), répartis parmi une gamme complète de véhicules d’investissement : gestion traditionnelle, gestion alternative et investissement durable. Dexia Asset Management a des centres de gestion à Bruxelles, Luxembourg, Paris et Sydney et des équipes de vente dans toute l’Europe Continentale, au Canada, en Australie et à Bahreïn.
www.dexia-am.com

Lundi 22 Juin 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News