Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Défaillances d’entreprises : en mai, tous les indicateurs sont au vert


Observatoire des défaillances de Coface – 10ème édition. Coface publie les premiers chiffres mensuels complets sur les défaillances.




Comment sont-ils obtenus ?
Coface Services extrait tous les mois de sa base de données des 6,6 millions d’entreprises françaises le nombre d’entreprises défaillantes (redressements judiciaires + liquidations judiciaires, dédoublonnés). L’extraction est réalisée en début de mois suivant, après régularisations des données du mois étudié (enregistrement de la totalité des jugements), garantissant ainsi l’exhaustivité des données mensuelles de Coface Services.


Défaillances d’entreprises : en mai, tous les indicateurs sont au vert

Pour le 2ème mois consécutif, les trois principaux indicateurs de l’observatoire des défaillances de Coface sont au vert. Publiée aujourd’hui, la 10ème édition de l’observatoire de Coface souligne la baisse, au mois de mai 2010, du nombre des défaillances (-5%), de leur coût (-26,2%) et de leur impact sur l’emploi (-1,6%), par rapport à mai 2009. Ces bons résultats confirment les prévisions de Coface d’une baisse globale des défaillances à partir de la mi-année. Sur 12 mois glissants, seul
l’impact sur l’emploi enregistre toujours une hausse à 2 chiffres (+15%), toutefois atténuée par rapport aux augmentations de plus de 30% enregistrées en 2009.

L’effet de la montée du nombre de défaillances en 2009 s’atténue
Après une baisse de plus de 10% en avril 2010, les 4 710 défaillances du mois de mai sont en baisse de 5% par rapport à mai 2009. La baisse est essentiellement portée par le recul de défaillances chez les Grandes entreprises (-20% par rapport à mai 2009) et les PME (-0,6%). De leur côté, les TPE ont connu un mois de mai plus difficile avec une augmentation de 2,9% de leurs défaillances. Sur douze mois glissants, les défaillances sont toujours en hausse de 4% par rapport à la même période de l’an passé (63 845 à fin mai 2010 contre 61 416 à fin mai 2009 et 64 377 à fin décembre 2009). La forte augmentation des défaillances constatée pendant les 9 premiers mois de 2009 continue ainsi de peser sur les défaillances même si leur effet s’atténue.

Baisse nette et continue du coût des défaillances pour les fournisseurs
Sur le seul mois de mai 2010, la baisse du coût des défaillances pour les fournisseurs (somme des encours fournisseurs des entreprises défaillantes) atteint 26,2% par rapport à mai 2009, soit 297 M€ contre 402 M€ en mai 2009, loin derrière le pic de mars 2009 à plus de 600 M€. Le montant cumulé sur 12 mois a connu des baisses mensuelles dès octobre 2009 sous l’effet de défaillances de plus petites structures. Le pic connu à fin septembre 2009, à presque 5 milliards d’euros, semble très loin. Le coût des faillites pour les fournisseurs atteint 3,9 milliards à fin mai 2010, soit une baisse de 17,1% par rapport aux douze mois précédents. A fin décembre 2009, le cumul atteignait encore 4,5 milliards d’euros.

Deuxième mois consécutif de baisse de l’impact social
Le mois de mai 2010 confirme une nette amélioration des emplois menacés par les défaillances d’entreprises. Le premier recul de 11,2% en avril après 3 ans de hausse ininterrompue, est confirmé en mai avec une nouvelle baisse de 1,6%. En mai, 16 547 salariés étaient exposés à la faillite de leur entreprise. Même si la baisse reste limitée par rapport à celle constatée le mois dernier, elle laisse entrevoir un recul à plus long terme des emplois menacés. En effet sur douze mois glissants, les 220 350 emplois menacés à fin mai sont en augmentation de 15% par rapport à la même période l’an passé. Une augmentation qui se réduit fortement après des évolutions supérieures à 20% en début d’année et à 30% en 2009 (218 055 à fin décembre 2009 soit +36%).

« Ces bons résultats pour le 2ème mois consécutif confirment nos précédentes prévisions », explique Jean- Yves Bajon, Directeur général de Coface Services : « une stabilisation des défaillances sur 12 mois devrait intervenir durant l’été. L’effet de l’explosion des défaillances de 2009 ne sera totalement neutralisé qu’aude rnier trimestre de l’année, où nous devrions enregistrer des baisses de défaillances sur 12 mois très nettes dans certains secteurs ».

Coface

Dimanche 20 Juin 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs