Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Débutants en finance : quels sont leurs principaux challenges et atouts ?


Nouvelle enquête internationale de Robert Half Finance & Comptabilité. Si à l’échelle internationale, la faculté d’adaptation est LA qualité préférée des recruteurs, le manque de pro activité est LE défaut le plus fréquent des jeunes collaborateurs dans la finance.




En France, ils ont parfois du mal à assimiler la culture de l’entreprise et leur sens du détail mériterait d’être développé. C’est principalement leur personnalité qui fait la différence, ainsi que toutes leurs recherches d’informations sur l’entreprise réalisées en amont de leur entretien d’embauche et de leur intégration.

A l’issue d’une enquête auprès de 5 000 DRH et DAF dans 17 pays, Robert Half Finance & Comptabilité dresse le portrait robot des points forts/points faibles du Jeune Diplômé.

Les erreurs les plus fréquentes rencontrées chez les débutants dans la finance
Selon les directeurs interrogés par Robert Half Finance & Comptabilité, cinq grands types d’erreurs surviennent de façon récurrente chez ces jeunes qui débutent dans la finance. A commencer par le manque de proactivité, que déplorent 17% des managers. Un reproche qui vaut surtout en Espagne (25%), au Brésil (22%) et en République Tchèque (21%). Ce que les managers regrettent presque autant (16%), c’est que ces jeunes collaborateurs ne cherchent pas d’aide au sein de l’entreprise. Ce second grief est le plus fortement éprouvé en Nouvelle-Zélande (26%) puis en Australie, en Allemagne, en Irlande et aux Pays-Bas (23%).

3ème défaut le plus fréquent chez ces débutants : leur difficulté à s’approprier la culture de l’entreprise (15%). Les managers japonais y sont très sensibles (25%), suivis par leurs homologues suisses (22%) puis français (21%).

Enfin, l’intégration difficile dans l’équipe (11%), un sens du détail insuffisant (10%) et l’excès d’erreurs liées au poste considéré (10%) sont également déplorés par les directeurs des ressources humaines et financiers à l’égard des jeunes cadres financiers.

Les compétences les plus attendues chez ces jeunes recrues
Si certaines erreurs sont fréquentes et communément admises, il n’en demeure pas moins que les managers nourrissent de fortes attentes vis-à-vis de leurs jeunes collaborateurs. Outre des compétences techniques indispensables, ils attendent d’eux d’avoir avant tout : une adaptation rapide (29%), le sens de la communication (26%) et une très bonne connaissance du secteur (22%).

Pour les jeunes candidats en Nouvelle-Zélande et aux Pays-Bas, il leur faudra miser sur un sens très fort de la communication attendu respectivement par 49 et 44% des managers. En Belgique, c’est la rapidité de l’adaptation qui l’emportera (39%) et en République Tchèque, la connaissance du secteur (61% !).

En France, les jeunes candidats de la finance doivent relever ces principaux challenges… :
- surmonter une adaptation difficile à la culture de l’entreprise (21%)
- remédier à l’absence de souci du détail (15%)
- faire preuve de proactivité (14%)

….et doivent posséder comme qualités essentielles (outre leurs compétences techniques) :
- une adaptabilité rapide (53%)
- une bonne connaissance du secteur (18%)
- le sens de la communication, mais aussi du leadership et de la stratégie (10%)

Ce qui a fait la différence entre deux candidats à l’embauche ?
Mais avant que l’embauche de ces jeunes candidats n’ait lieu, il arrive souvent qu’au cours du process de recrutement, il faille choisir entre deux profils. Robert Half Finance & Comptabilité a demandé aux DRH et DAF ce qui, selon eux, « faisait la différence » entre deux candidats.

Toutes réponses confondues, c’est la personnalité qui prime (49%), suivie de loin par le sens de la communication (11%) puis par la confiance en soi (6%). Connaître l’entreprise ne vient qu’en 4ème position avec 5% des suffrages, et la politesse arrive en 5ème position (4%).

Au Luxembourg c’est l’attitude personnelle qui fait la différence (72% !), le sens de la communication arrive en 2nde position au Japon (24%), et la confiance en soi est très prisée en Espagne (13%).

En France, les recruteurs départageront deux candidats à un poste financier en fonction de :
- leur personnalité (42%),
- leur volonté de rencontrer l'équipe/ le responsable /de connaître leur environnement de travail (9%),
- leur connaissance de l’entreprise (7%),
- leur confiance en eux (6%),
- leur sens de la communication (5%).

Et comment se passe l’intégration de ces jeunes candidats ?
Une fois toutes les étapes du recrutement franchies, leur embauche effectuée, les jeunes candidats aux postes financiers vivent une incorporation assez différente selon les 17 pays observés. Si 36% d’entre eux ne bénéficient d’aucun plan d’intégration pré-établi, 22% suivront un programme spécifique au cours de leurs premiers mois dans l’entreprise, et 20% auront droit à un accompagnement (10% par un coach, 10% par un tuteur ou parrain dans l’entreprise). L’encadrement par un coach est une pratique déjà très courante au Japon (21%), en Irlande (18%) ainsi qu’à Singapour (16%), bien loin devant la France (4%)… En revanche, chez nous, le parrainage ou tutorat au sein de l’entreprise est plus souvent appliqué aux jeunes recrues financières (12%), une proportion nationale tout-à-fait honorable que devancent toutefois en pratique la République Tchèque (33%), le Brésil (16%) et l’Espagne (15%).

Robert Half Finance & Comptabilité a réalisé cette enquête en juin 2008 auprès de 5.000 responsables financiers et comptables exerçant leurs fonctions dans un échantillon représentatif d’entreprises (taille, secteurs d’activité), dans 17 pays (Australie, Belgique, Brésil, Canada, France, République Tchèque, Allemagne, Hong Kong, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Nouvelle Zélande, Espagne, Suisse, Pays-Bas, Royaume-Uni, Singapour).

A propos de Robert Half Finance & Comptabilité
Robert Half Finance & Comptabilité est une division du groupe Robert Half International Inc., leader mondial du recrutement temporaire et permanent spécialisé. Implanté en France depuis 1992, Robert Half Finance & Comptabilité est le partenaire des entreprises pour tous leurs recrutements allant des postes de junior jusqu’aux fonctions de top management. Robert Half Finance & Comptabilité est présent en France à Paris, La Défense, Versailles, Saint-Denis, Vincennes, Massy, Lyon, Nantes, Lille et Aix-en-Provence. La division compte également plus de 360 bureaux dans le monde (Etats-Unis, Canada, Europe, Australie, Nouvelle-Zélande et Asie).
www.roberthalf.fr


Samedi 26 Juillet 2008
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News