Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

David Comte, Directeur d’Edgeteam, pôle d'expertise du groupe Altares


Entretien avec David Comte, Directeur d’Edgeteam, pôle d'expertise du groupe Altares




David Comte
David Comte
Pouvez-vous nous présenter Edgeteam et la solution Wynbe que vous lancez ?

Créé en janvier 2011, Edgeteam est le pôle d'expertise du groupe Altares (acteur majeur du secteur de l’information sur les entreprises, membre du réseau mondial Dun & Bradstreet), spécialisé dans l'optimisation des processus de la relation financière clients.

Edgeteam vient de lancer Wynbe, une solution de gestion du crédit management, qui s’adresse aux Directions financières des grands comptes et ETI de tous secteurs d’activités. Particulièrement adaptée aux organisations complexes, la solution est disponible en mode SaaS et s’intègre à tous les environnements technologiques. Avec Wynbe, notre objectif est de permettre aux directions financières de construire et partager une culture « Cash » au sein de leurs entreprises, grâce à une vision 360° du profil payeur du client.

En complément de son rôle d’éditeur, Edgeteam accompagne ses clients pour les aider à identifier et à mettre en place les leviers de leur performance financière, au travers de prestations de Conseil et d’accompagnement.

En quoi la culture du Cash est-elle un enjeu majeur pour les entreprises ?

Maîtriser son cycle de recouvrement est un levier déterminant pour piloter sa trésorerie, mais également un indicateur clé pour la Direction Financière. Celle-ci est confrontée à deux contraintes antagonistes : d’une part, réduire les délais de paiement pour bénéficier d’une trésorerie lui permettant d’assurer son activité dans les meilleures conditions, et d’autre part, maintenir une relation de confiance avec ses clients stratégiques.
La problématique ne se situe donc pas au niveau technique, mais bien au niveau des process, qu’il faut savoir industrialiser, diffuser et partager avec les intervenants des Directions Financière et Commerciale, pour assurer la cohérence des actions et garantir une relation clients pérenne.

A qui s’adresse Wynbe et quel en est le principe ?

Wynbe s’adresse aux Directions financières des grands comptes et ETI de tous secteurs d’activités. Particulièrement adaptée aux organisations complexes, la solution permet de prendre en compte et de mettre en œuvre différentes stratégies : minimiser le risque, maximiser l’encaissement et optimiser les ressources.
Véritable outil d’aide à la décision, Wynbe centralise et valorise les données importantes pour aider au pilotage des processus de recouvrement.
Wynbe fonctionne à partir des données clients (balance âgée), enrichie de données extérieures, et notamment, le délai moyen de paiement, l’évolution de paiement… pour une vision 360° du profil payeur du client.

Comment fonctionne la solution ?

La solution industrialise les processus clés de la Direction Financière, et communique avec le système d’information existant. Fondée sur un algorithme « maison » de priorisation des relances, Wynbe offre une puissance de calcul, une finesse d’analyse et une prise en compte des évolutions, inégalées sur le marché.

Proposée en mode SaaS, Wynbe offre une interface puissamment paramétrable qui permet aux utilisateurs de construire leur propre environnement, et d’optimiser la gestion des évolutions. Le déploiement de Wynbe est simple et rapide tant en multi sites qu’en multi sociétés, et ne nécessite aucune installation sur le poste de travail. Wynbe est interopérable avec tous les outils de comptabilité et ERP du marché.

Concrètement, quels bénéfices en retirent les Directions Financières ?

Wynbe offre des outils et des process aptes à améliorer la performance dans 3 domaines.
Tout d’abord, un module de gestion du crédit client permet de paramétrer l’ensemble des règles de gestion du Crédit, tant en octroi qu’en renouvellement, de manière automatisée ou non. Le Crédit Manager peut ainsi définir les critères déterminants et discriminants. Il intègre une interface dédiée à l’usage des différents interlocuteurs, assurant ainsi une collaboration étroite entre les directions fonctionnelles concernées : Financière, Commerciale, Marketing…

Ensuite, grâce au module Pilotage, il est possible de développer une approche interactive de la gestion en continu du recouvrement. En prenant en compte le profil payeur du client, le moteur de priorisation intègre la typologie des problématiques clients, et permet ainsi de mettre en place la stratégie de relance la plus adaptée : optimiser le risque, l’encaissement ou les ressources.

Enfin, le module de gestion des fournisseurs stratégiques permet de gérer les relations financières avec les fournisseurs stratégiques. L’administrateur Achat peut paramétrer différents formulaires d’évaluation et de suivi des fournisseurs, basés aussi bien sur des données internes qu’externes, mais aussi sur une appréciation qualitative des principaux aspects de la relation. Ce module permet de visualiser facilement les ratios de dépendance, l’évolution de la qualité de la relation et des alertes sur des évènements à risque.

David Comte, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de Finyear.

© Copyright CFO-news. Propos recueillis par la rédaction de Finyear.


Mercredi 10 Avril 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News