Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Crises de liquidité et valeur


L’un des intérêts des crises est de permettre de revisiter des sujets que l’on croit bien connu et qui, soudain, ne se comportent plus comme attendu. L’un d’entre eux est l’impact de l’annonce d’une augmentation de capital sur la valeur des actions d’une entreprise en difficulté.




Depuis 1973 et les travaux de Robert Merton qui s’appuyaient sur les recherches de Myron Scholes et Fisher Black, on sait qu’une action peut se décomposer en terme d’options. Il en est d’ailleurs de même pour la dette.

Une action est une option d’achat entre les mains de l’actionnaire pour acquérir auprès des créanciers l’actif économique de l’entreprise au prix de remboursement de la dette. Soit à l’échéance de la dette la valeur de l’actif économique est supérieure au montant à rembourser de la dette, les actionnaires font alors en sorte que l’entreprise rembourse ses dettes (quitte à souscrire à une augmentation de capital à cet effet). On dit qu’ils lèvent leur option d’achat et ayant remboursé les prêteurs, les actionnaires sont devenus indirectement les propriétaires pleins et entiers de l’actif économique de l’entreprise. Si, à l’inverse, la valeur de l’actif économique de l’entreprisees tinférieure au montant des dettes à rembourser, les actionnaires ont intérêt à pousser l’entreprise à la faillite(en refusant des augmentations de capital pour rembourser les dettes) et àl aisser les prêteurs s’approprier l’actif économique, à charge pour eux de mieux le gérer, de le liquider, …. Les actionnaires n’ont alors pas exercé leur option d’achat, mais au contraire leur option de vente de l’actif économique aux prêteurs.

Par Pascal Quiry et Yann le Fur

Suite :

Mardi 15 Juillet 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs