Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Crise financière : fin de partie ? (Henderson Global Investors)


Bill McQuaker, Directeur adjoint de la Gestion Action chez Henderson Global Investors estime qu’il est fort possible que l’agitation des marchés force les autorités à réagir et pose les bases d’une future reprise.




Les données économiques se détériorant, les marchés anticipent une récession qui apparaît de plus en plus probable. La confiance des investisseurs est fragilisée, aucun progrès notable n’ayant réellement vu le jour concernant la crise européenne. Une fois de plus les marchés financiers ont été affectés suite aux nouvelles évolutions survenus la semaine dernière.

Deux points majeurs inquiètent tout particulièrement les investisseurs.

Tout d’abord, sur le plan économique, une récession apparait de plus en plus probable, notamment en ce qui concerne l’Europe occidentale. La région a enregistré une baisse notable des commandes et les données économiques viennent confirmer les inquiétudes.

De nouvelles évolutions sont également survenues dans les autres régions, en particulier l’Asie, qui a vu ses devises baisser fortement. Cette chute est probablement liée à une volonté de diminution du risque, les investisseurs optant pour la sécurité offerte par le dollar. Cependant, elle pourrait aussi être liée à la chute des demandes d’exportations, confirmant ainsi la probabilité croissante d’une récession qui affecterait les marchés.

La situation en Europe est une autre source d’inquiétude. Le manque de réaction des hommes politiques au cours des derniers jours met les investisseurs mal à l’aise. De nombreux défis restent encore à relever et les progrès sont loin d’être rapides, ce qui n’est pas pour rassurer les marchés. Récession ou non ? La question devrait être réglée relativement rapidement.

De nombreuses données doivent bientôt être publiées au cours des deux prochaines semaines. Si ces données sont négatives et viennent confirmer que l’Occident est en récession, les investisseurs devront s’adapter rapidement et il ne restera alors qu’à déterminer si la récession restera confinée à l’Occident ou si elle sera mondiale.

Sur le plan politique, la baisse des marchés, si elle se poursuit, poussera de nouveau les hommes politiques à mettre en place des mesures pour sécuriser le système financier, et plus largement, les économies européennes. Les niveaux de valorisations enregistrés récemment par les actions augmentent les enjeux ; ils encouragent, voir forcent, les hommes politiques à réagir et c’est bien là le seul point positif.

Au vue de ces éléments et des options qui se présentent à nous dans les semaines à venir (récession ou fin de partie pour la crise financière), il est évident que les marchés actions devraient encore être malmenés à court terme.

Néanmoins, si nous réussissons à éviter la récession alors les actions devraient se reprendre fortement. Les marchés sont bien conscients du risque de récession et l’ont bien anticipé. Une solide réponse politique pourrait permettre la recapitalisation du système bancaire européen. Ce serait une bonne nouvelle pour les marchés financiers et l’association de ces deux éléments pourrait conduire à une reprise des marchés.

Le problème reste qu’à l’heure actuelle, aucun de ces éléments n’est encore survenu et l’incertitude continuera à dominer les marchés tant qu’ils n’auront pas une bonne raison de se reprendre.

Le 27 septembre 2011

A propos d’Henderson Global Investors
Fondé en 1934, Henderson Global Investors est un des acteurs majeurs de la gestion d'actifs en Europe et offre une large gamme de produits d’investissement et de services à ses clients institutionnels en Asie, Europe et aux
Etats-Unis. Gestionnaire d'actifs indépendant et coté sur les bourses de Sydney et de Londres, Henderson gère environ 82,5 milliards d'Euros d’encours au 30 juin 2011 et emploie 1071 collaborateurs à travers le monde. Nos
équipes de gestion investissent dans les principaux marchés mondiaux et sur toutes les classes d'actifs : action, obligation, immobilier direct et indirect, capital investissement, gestion ISR et Hedge Funds. Henderson se
distingue plus particulièrement par sa gestion active et une expertise éprouvée en gestion alternative. Pour plus d’information : henderson.com

Jeudi 29 Septembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs