Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Creditreform Suisse : Les faillites des privés atteignent un niveau maximum à la fin de l’année 2007


Ce qui se dessinait depuis plusieurs mois, se confirme de façon définitive: L’année en cours enregistrera une nouvelle valeur record des faillites des privés. Creditreform s’attend à ce que 6'300 personnes tombent en faillite en 2007. La valeur la plus élevée, enregistrée jusqu’ici en 1994, est ainsi nettement dépassée et il devrait résulter, par rapport à l’année précédente, une augmentation de 8 %.





Comment s’accorde cependant cette évolution avec les nombreux succès annoncés actuellement dans le domaine économique et l’humeur positive des consommateurs ?

Consommation à crédit, raison de la hausse des faillites ?
Existe-t-il une relation entre l’utilisation d’un crédit à la consommation ou leasing et l’évolution des faillites de personnes privées? Une relation à court terme ne peut certainement pas exister, mais un surendettement peut, à moyen terme, conduire à un effondrement, si d’autres facteurs se répercutent encore sur la situation financière d’une personne. Selon Media Focus Zurich, entreprise spécialisée dans la mesure de l’impact publicitaire en Suisse, les prestations de communications relatives au crédit à la consommation et leasing ont presque doublé en 2005 par rapport à 2004. D’autre part, selon la centrale d’informations de crédit ZEK, le volume du crédit à la consommation (leasing inclus) a augmenté pour atteindre en 2005 13.9 milliards de francs; une augmentation de 3.4 % par rapport à l’année précédente. Divers fournisseurs et prestataires attirent avec des offres alléchantes, cartes de crédit gratuites, 0.0 % d’intérêt, etc. L’évidence, effectuer des achats à crédit et, ainsi utiliser l’argent qui, sera gagné - peut-être – seulement demain, peut être pratiquement considérée comme un changement profond de société. L’augmentation de l’âge de la génération des téléphones portables fait craindre que l’utilisation de l’argent emprunté sera toujours plus de mise.

Il serait faux de faire endosser seulement aux jeunes la responsabilité. Creditreform a analysé, pour la première fois, les faillites selon l’âge et le sexe des personnes et en a tiré deux constatations intéressantes :

Le nombre de personnes, dont le décès sera suivi d’une ouverture de faillite, est en continuelle augmentation ces dernières années et s’élève en 2007 à 60 %. Cela signifie-t-il que, dans certaines circonstances, les services sociaux sont acculés à leurs limites? De plus, il est surprenant de remarquer que la moitié des personnes qui sont tombées en faillite en 2006 appartenaient au groupe d’âge des 40 – 60 ans et que le groupe des moins de 25 ans représentait uniquement 3 %. Il faut en tout cas relever que l’écart entre pauvres et riches se creuse plus profondément pour les personnes âgées que pour les personnes en activité.

Creditreform Suisse : Les faillites des privés atteignent un niveau maximum à la fin de l’année 2007

L’économie brille avec des résultats positifs
Bonnes nouvelles en revanche en provenance du monde des affaires: Le nombre des faillites de sociétés marquera un nouveau recul dans l’année en cours. Creditreform s’attend à ce que 4'400 sociétés soient touchées par la faillite jusqu’à la fin de l’année.

Creditreform Suisse : Les faillites des privés atteignent un niveau maximum à la fin de l’année 2007

Ainsi, la valeur la plus basse depuis 2004 ainsi que le quatrième recul consécutif sont atteints. Les prévisions pour le futur demeurent positives, pour autant que des modifications dramatiques, telles que, par exemple, des prix pour le pétrole brut en constante hausse, ou, encore, un Euro encore plus fort par rapport au franc suisse, ne surviennent.

La vague des créations de ces dernières années exigent toutefois ses victimes. Il a résulté, des nouvelles inscriptions et radiations enregistrées dans ces cinq dernières années, une augmentation de près de 60'000 nouvelles sociétés. Nous savons, sur la base de nos statistiques et analyses, que le danger d’une insolvabilité est le plus élevé pour une société dans les cinq premières années de son existence, la moitié des faillites de sociétés sont à attribuer aux sociétés nouvellement fondées.

Creditreform Suisse : Les faillites des privés atteignent un niveau maximum à la fin de l’année 2007

Persistance de la croissance des sociétés
Le bon environnement conjoncturel des sociétés se voit aussi dans les chiffres des nouvelles inscriptions et de la croissance nette. Avec 36'300 nouvelles sociétés, la barre des 36'000 est nettement dépassée et une incroyable valeur record est atteinte. Grâce à une stagnation des radiations, la croissance nette a pu grimper et recenser 13'000 sociétés; une augmentation de 21.5 % par rapport à l’année précédente !

Creditreform Suisse : Les faillites des privés atteignent un niveau maximum à la fin de l’année 2007

Aperçu : télécharger le document ci-joint

Informations :
Union Suisse Creditreform
Kornel Tinguely
Tel. 021 349 25 05
Fax 021 349 26 27
kornel.tinguely@lausanne.creditreform.ch

07_11_29_Communique_Funds_Europe_VF.pdf 07-11-29 Communiqué Funds Europe VF.pdf  (51.53 Ko)


Vendredi 30 Novembre 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News