Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Creditreform Suisse : Faillites en Europe 2007-2008


Légères baisses des faillites d’entreprises en Europe – les faillites de privés restent un objet d’inquiétude




Le nombre de faillites d’entreprises dans les pays EU-15, en Norvège et en Suisse a constamment diminué depuis trois et a atteint 129.800 faillites en 2007, alors que l’exercice précédent avait encore recensé 6.930 faillites de plus. Il en résulte donc une diminution de 5,0 pour cent. D’autre part, le nombre de pays confrontés à une reprise des faillites a doublé à six au cours de l’année : l’augmentation la plus marquée a été relevée au Danemark avec une croissance de 20,8 pour cent pour atteindre 2.400 faillites, suivie par une croissance de 7,3 pour cent à 680 entreprises en faillite au Luxembourg (année précédente : 634) et une hausse de 5,7 pour cent en France pour atteindre 42.700 faillites (année précédente : 40.400).

Baisse: Pays Bas et Allemagne

La plus forte baisse a été enregistrée en Italie, toutefois non pas en raison d’une amélioration conjoncturelle si importante, mais parce que le registre du commerce responsable a réorganisé les statistiques. Par conséquent, la baisse substantielle des faillites en Italie de 38,7 pour cent pour s’établir à 5.410 entreprises en faillite ne doit pas être surévaluée. Une nette diminution des faillites a aussi été relevée aux Pays Bas où le plus bas niveau depuis six ans a été atteint après une baisse de 20,7 pour cent au chiffre actuel de 4.710 faillites. La troisième place des pays qui ont connu les baisses les plus marquées est occupée par l’Allemagne où les faillites d’entreprises ont baissé de 10,4 pour cent pour afficher 27.500 faillites. En 2006, on comptait encore 30.700 entreprises en faillite.

Le plus important taux de faillites (nombre d’entreprises d’un pays en rapport avec le nombre de faillites d’entreprises du pays concerné) a été relevée – comme dans les exercices précédents – dans les pays suivants : le Luxembourg (256 faillites sur 10.000 entreprises existantes), l’Autriche (240) et la France (166). Les trois pays méditerranéens, à savoir l’Espagne (3 faillites sur 10.000 entreprises), la Grèce (7) et l’Italie (13) sont à la tête du classement – ce qui est toutefois dû aux circonstances particulières des statistiques et non pas à une basse densité exemplaire des faillites. Le taux moyen des faillites est de 67 faillites sur 10.000 entreprises. En ce qui concerne l’Allemagne avec son taux de 90, elle dépasse légèrement la moyenne mais elle est en bonne compagnie : les pays européens modèles affichent des taux similaires : la Norvège (90), la Suède (92) et la Suisse (93).

Les faillites de privés continuent à augmenter

Les faillites de privés des pays analysés, à savoir l’Allemagne, la Grande Bretagne, les Pays Bas, l’Autriche, la Suède et la Suisse continuent à augmenter comme avant, contrairement aux faillites d’entreprises. En 2007, un total de 300.300 personnes physiques (année précédente : 277.300) ont déclaré leur effondrement économique auprès des offices compétents, ce qui correspond à une hausse de 8,3 pour cent. La plus forte augmentation a été notée en Suède où les faillites de privés ont monté de 85,9 pour cent à 7.120 personnes au cours de l’année. Au début de l’année 2007, la Suède a introduit un nouveau droit de faillite parce que l’ancien droit refusait trop de demandes. En Allemagne, les faillites de privés ont accru de 12,3 pour cent pour arriver à 139.500 personnes affectées au cours de l’année.

Si on rapporte le nombre de faillites de consommateurs d’un pays au nombre d’habitants respectif, on obtient le taux de faillites. En Grande Bretagne, 21 habitants sur 10.000 ont déclaré faillite l’année passée. En Suède, on n’en comptait que 8, malgré une augmentation massive.

Crise hypothécaire avec impact direct sur la situation des faillites dans le marché américain

Aux Etats Unis, la crise Subprime a eu des répercussions directes sur les faillites : Les faillites des personnes physiques ont grimpé de 34,1 pour cent à 801.800 personnes touchées au cours de l’année. Les experts prédisent une continuation de cette tendance en 2008. En revanche, les faillites d’entreprises ont marqué une baisse de 6,1 pour cent et s’élèvent à 18.500 faillites en 2007.

Le nombre de pertes d’emploi dues aux faillites a connu une diminution parallèle de la baisse des faillites d’entreprises au cours de l’année et s’élève à 1,2 millions en 2007. En 2006, 1,4 millions de salariés étaient encore affectés de la faillite de leurs employeurs.

La plus grande partie des faillites recensées en Europe sont localisées dans le secteur des services : une moyenne de 37,0 pour cent de toutes les faillites (année précédente : 35,3 pour cent) touchent des entreprises de la branche des services. La part qui affiche la diminution la plus importante est celle de la construction : si 22,2 pour cent de toutes les faillites de l’année précédente étaient encore survenues dans la branche de la construction, ce chiffre ne s’élève actuellement plus qu’à 20,9 pour cent. La branche la moins touchée par l’évolution des faillites est celle des métiers de transformation avec 8,6 pour cent (année précédente : 9,1 pour cent). Le commerce représente 33,5 pour cent du scénario des faillites (année précédente : 33,4 pour cent).

Par ailleurs, une comparaison des pays respectifs révèle aussi quelques différences par rapport à l’implication des branches : ainsi, il est vrai que les métiers de transformation constituent dans tous les pays la branche la moins concernée par l’évolution des faillites, mais aux Pays Bas 11,6 pour cent de toutes les faillites sont recensées dans le domaine des métiers de transformation, alors qu’en Belgique, ce chiffre ne s’élève qu’à 4,2 pour cent. 28,7 pour cent de toutes les faillites enregistrées en France le sont dans le secteur de la construction, alors que le taux analogue au Danemark n’est que de 13,0 pour cent.

L’Europe de l’Est n’est pas encore comparable

Les pays nouvellement devenus membres de l’Union européenne, à savoir l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Slovaquie, la Slovénie, la République tchèque et la Hongrie ont aussi vu une diminution du nombre total de faillites d’entreprises au cours de l’année 2007 : on comptait près de 19.900 faillites, ce qui correspond à une diminution de 1,2 pour cent. Toujours est-il qu’on doit se rendre compte que ce sont les résultats recueillis dans une situation où les conditions économiques et juridiques ne sont pas encore au même niveau que dans la plupart des pays de l’Europe de l’Ouest, si bien qu’ils sont difficiles à comparer. Ce phénomène se manifeste notamment en Pologne : un nombre minimal de seulement 447 faillites par an (année précédente : 576) est invraisemblable pour un pays où il existe plus de 3,5 millions d’entreprises.

Au Japon, les faillites d’entreprises ont augmenté nettement de 38,9 pour cent au cours de l’année 2007 pour atteindre près de 11.000 entreprises affectées à l’heure actuelle, alors qu’il s’agissait encore de 7.910 l’année précédente.

Informations :
Union Suisse Creditreform
Eric Girod
Tel. 021 349 26 00
Fax 021 349 26 27
E-mail : eric.girod@lausanne.creditreform.ch

Lundi 18 Février 2008
Notez




DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Rezgui le 26/04/2008 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir,

Je suis étudiant à l'Ecole de Commerce Européenne de Lyon et je suis à la recherche de chiffres sur la Suède; à savoir : le nombre de faillites, dépôts de bilan, rachats... des entreprises suédoises.

Merci par avance pour votre aide

Cordialement

2.Posté par Redaction CFO-news le 26/04/2008 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Lancez le moteur de recherche page d'accueil de CFO-news avec mots clés : delais de paiement, Suède, etc..
Tentez aussi CREDITREFORM, l'AFDCC, INTRUM JUSTITIA, ATRADIUS, COFACE, etc...
Informations complémentaires, coordonnées et sites sur Google.

Merci
CFO-news




Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News