Crédit Suisse dope son système d'opérations en bourse grâce à la base de données Caché d'InterSystems


InterSystems Corporation, fournisseur global de technologies et de logiciels innovants, a été choisi par le Crédit Suisse qui bénéficie ainsi des performances et de la capacité de la base de données Caché pour relever les défis liés à sa croissance actuelle et à venir.




En effet, conçu au milieu des années 90, la plateforme de trading de l'établissement montrait des faiblesses et une certaine instabilité, en étant confronté à une forte augmentation du volume d'échanges. Au cours de la dernière décennie, le volume d'échanges traité par la banque a explosé, en raison de la volatilité des marchés, des pratiques modernes et d'une augmentation importante de sa clientèle.

Amélioration des performances du système d'échanges
Pour améliorer les performances de son système d'échanges, la première étape entreprise par la banque a été de repenser l'architecture de routage des ordres, qui réside au cœur de son infrastructure d'opérations en bourse. Dans sa première incarnation, l'application d'acheminement des ordres était basée sur un cache de données en mémoire développé en interne, avec un simple analyseur SQL pour interroger les données. Chaque installation exigeait un serveur dédié, qui stockait dans son cache un ensemble « d'images mémoire », une série de pointeurs vers les données résidentes dans toutes les autres instances de l'application.

Pour résoudre ces problèmes, la banque a porté les caches d'images mémoire de l'application d'acheminement des ordres vers Caché. Elle a adopté une architecture modulaire où la mise en cache des données, la persistance des données, les requêtes et la messagerie étaient logiquement séparées. Caché est idéal dans un tel scénario, car il peut fonctionner comme un cache en mémoire tout en offrant une persistance complète. À l'aide des associations C++ légères de Caché, la banque a pu multiplier les performances par cinq.

En outre, à l'aide du protocole ECP (Enterprise Cache Protocol), la fonction intégrée de Caché qui permet la prise en charge de données dynamiques distribuées, elle a pu remplacer les images mémoire internes par une couche de serveur d'application basée sur Caché. Cela permet l'exécution des requêtes en temps réel sans ralentir le traitement des échanges.

Améliorer les performances de l'application de gestion des ordres
La deuxième phase du projet consistait à améliorer les performances de l'application globale de gestion des ordres, avec laquelle les courtiers génèrent les ordres traités par l'architecture globale d'acheminement des ordres. Des clients de gestion des ordres sont installés sur plus de 1 200 postes de travail dans le monde, qui conservent tous un cache local de données et qui communiquent avec un cache de données central sur des serveurs « de niveau intermédiaire ». Le niveau intermédiaire communique à son tour avec l'application d'acheminement des ordres. La banque a mis en œuvre Caché sur les serveurs intermédiaires et utilise le protocole ECP pour mettre les données en cache localement sur les clients de gestion des ordres. Le résultat est à la fois une augmentation importante des performances et une réduction considérable du temps de récupération nécessaire en cas de panne.

En appuyant son système d'opérations en bourse sur Caché d'InterSystems, Credit Suisse bénéficie des performances et de la capacité dont elle a besoin pour relever les défis liés à sa croissance actuelle et à venir. Testé dans un premier temps pour atteindre 250 millions de transactions par jour, l'architecture a bientôt absorbé en production plus de 500 millions de transactions par jour, soit une performance globale multipliée par 5 tout en divisant par deux le matériel nécessaire. Pour preuve, cette performance record en Août 2011, où lors d'un volume d'échanges particulièrement important, le système de gestion d'opérations en bourse basé sur Caché de Credit Suisse a traité le chiffre record d'un milliard d'échanges quotidiens.

Une expertise BigData qu'InterSystems démontrera lors de la conférence-exposition BigData Paris qui se déroulera les 20 et 21 mars 2012 à la Cité Internationale Universitaire de Paris - Plus d'informations : www.bigdataparis.com/fr

InterSystems

Jeudi 15 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

ENGLISH
Articles and press releases are provided as is and have not been edited or checked for accuracy.
Any queries should be directed to the company issuing the press release or to the author issuing the article.
If you have a question for the author, or would like to comment on this article, use the box above. Your comment will be moderated before publication.
Your comment or question will appear below and the author or Finyear editor will be able to respond. Please note that your name will appear next to your comment (not your email).
Finyear does not offer financial advice of any kind and the opinions of authors are not necessarily those of Finyear.
By posting your comment, you agree to our acceptable use policy. If you read anything here that you consider inappropriate or offensive, please contact the adress : contact (at) finyear.com
Finyear: Daily News & Best Practices for the Finance Executives (CFO, Treasurer, Controller, Credit manager, accountant, financial executive, etc...).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. You may share using our article tools.
Please don't cut articles from Finyear.com and redistribute by email or post to the web without permission: contact (at) finyear.com

FRANCAIS
Les articles et les communiqués de presse sont fournis tels quels et n'ont pas été modifiés ou vérifiés.
Toute demande de renseignement doit être adressée à la société émettrice du communiqué de presse ou à l'auteur de l'article.
Si vous avez une question pour l'auteur, ou si vous désirez commenter cet article, utilisez la boîte ci-dessus. Votre commentaire sera modéré avant publication.
Votre commentaire ou question ci-dessous apparaîtra et l'auteur ou l'éditeur Finyear sera en mesure de répondre.
Veuillez noter, s'il vous plaît, que votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire (pas votre adresse email).
Finyear n'offre pas de conseils financiers de quelque nature que ce soit et les opinions des auteurs ne sont pas nécessairement celles de Finyear.
En postant votre commentaire, vous acceptez notre politique d'utilisation et nos mentions légales.
Si vous lisez quelque chose ici que vous considérez inapproprié ou offensant, s'il vous plaît contacter l'adresse: contact (at) finyear.com
Finyear: actus quotidiennes et meilleures pratiques pour les cadres financiers (CFO, trésorier, contrôleur, gestionnaire de crédit, comptable, cadre financier, etc ..).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. Vous devez utiliser nos outils de partage situés sur les articles.
SVP ne coupez-pas les articles issus de Finyear.com, ne les reroutez-pas par message sur le web sans autorisation : contact (at) finyear.com


Lettres Finyear



Conférences


Magazine n°33


FY Research


Livres Blancs



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30