Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Courrier égrené : raisonnez en termes de valeur ajoutée


Philippe Filippi, Directeur Général de Compart S.A.S.




Philippe Filippi
Philippe Filippi
La réduction des coûts est le premier motif d’industrialisation du courrier égrené, mais cette justification ne permet pas de prendre en compte toute l’étendue et la spécificité des besoins métiers.

Les projets d’industrialisation ou de massification du courrier bureautique font fréquemment l’impasse sur la compréhension fine du besoin métier pour se concentrer sur l’économie réalisée sur l’affranchissement. La perspective de réduction des coûts ne doit cependant pas conduire à nuire à la performance des processus métiers. Pour que l’économie réalisée soit pérenne et cohérente avec la stratégie de l’entreprise, il est nécessaire de raisonner en termes de valeur ajoutée métier.

...

Lisez la suite dans finyear magazine de janvier 2014

Vendredi 14 Février 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs