Connecter la TV... aux paiements !


C’est l’un des grands eldorados annoncés : avec la nouvelle génération de télévision numérique et la dynamique de convergence avec Internet, et les outils de mobilité qui l’entourent, de belles perspectives s’annoncent pour le développement d’un marché des contenus audiovisuels toujours plus florissant. Car « beaucoup plus qu’un nouveau média, il s’agira alors d’un nouvel espace-temps de communication à la disposition des industries, des organismes publics, des universités, des systèmes éducatifs ou du commerce et des loisirs en général » selon la formule de Joël de Rosnay en 2000. Mais si les augures sont unanimes sur l’ampleur des enjeux, les avis divergent fortement sur les modalités de mise en place de l’écosystème.




Connecter la TV... aux paiements !
Au cœur de cet essor, les solutions de paiement joueront un rôle structurant. Jusqu’à aujourd’hui, avez-vous réalisé que la télécommande du téléviseur suffit à rompre un lien authentifié avec un fournisseur de contenu ? Qui s’imposera alors comme le médiateur de confiance, apte à offrir, compter et facturer les contenus ? Voire les achats ?

Depuis les années 50, Médias et entreprises ambitionnent de rendre interactive la télévision pour vendre de nouveaux espaces publicitaires, transformer une publicité en vente directe et ainsi générer des transactions. Au fil du temps ont été ainsi expérimentées toutes solutions disponibles : minitel, audiotel, systèmes de kiosque, intégration de solutions de paiement par Internet... pour permettre au téléspectateur de payer ce qu’il choisit sur écran.
Rappelons que, selon le rapport annuel de l’Idate, le marché mondial de la télévision s’élevait à près de 300 milliards d’euros en 2010 année à partir de laquelle le paiement des contenus dépasse les recettes publicitaires.
La progression devrait désormais se poursuivre grâce au développement de l’interactivité permise par deux évolutions récentes des infrastructures numériques.

La TNT nouvelle génération
Le basculement de l’espace hertzien européen à la télévision numérique accélère le mouvement en libérant des fréquences, augmentant les canaux numériques et favorisant le renouvellement du parc de télévisions connectables et « intelligentes ». La migration prochaine à la télévision numérique de plusieurs continents devrait encore doper le marché mondial.
La seconde, arrivée en parallèle, c’est l’aménagement numérique terrestre du territoire en haut débit. Elle va accélérer le développement des box, consoles et smartphones ou tablettes… Cette évolution permet de connecter la télévision à l’Internet et aux objets. Par voie de conséquence, la télévision jusqu’alors réservée uniquement à certaines entreprises se trouve ouverte à tous éditeurs de contenus, prestataires de biens et services, collectivités, ... mais aussi en capacité d’interagir via les différentes technologies avec les téléspectateurs, notamment par l’offre de services monétisables, accessibles à partir de tout écran interactif.
Des programmes dits « augmentés » permettent d’accéder à des informations liées aux contenus visionnés. Le marché de la vidéo à la demande, déjà estimé à 150 millions d’euros en 2012 uniquement sur la France (GFK et NPA conseil) est en forte croissance.
Des services d’e-commerce permettent ainsi d’acheter directement un produit « vu à la TV », des émissions de paris permettent de jouer en direct, des services de quizz, de votes interactifs ou de “Chats” viennent compléter les émissions et multiplier les occasions d’interagir pour acheter.

Patrice REMEUR
Consultant Canton Consulting


Experts Services de Paiement : experts du cabinet Canton Consulting, le think tank des nouvelles dynamiques du paiement

Canton Consulting

9-11, Av FD Roosevelt,
75008 Paris
www.cantonconsulting.eu

Mercredi 30 Mai 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Finyear lettres métiers