Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Confiance et optimisme affichés pour les performances dans le non coté en 2013


Etude Duff & Phelps et Mergermarket sur les perspectives de l’investissement alternatif : Confiance et optimisme affichés pour les performances dans le non coté en 2013. L'étude a été réalisée auprès de 100 fonds de fonds en Amérique du Nord et en Europe Occidentale.




Duff & Phelps, firme globale et indépendante, et l'un des leaders mondiaux en conseil financier et services de banque d'investissement (Evaluation, Transactions, Restructuration et Performance Financière), publie les résultats d'une enquête menée auprès de 100 fonds de fonds d’Amérique du Nord et d’Europe Occidentale, sur leur perspectives dans le domaine de l'investissement alternatif.

Réalisée en collaboration avec Mergermarket, l'étude Alternative Investments Outlook 2013 met notamment en avant l'optimisme des Limited Partners (LPs) pour qui le capital-investissement est enclin à offrir des performances solides cette année.

L'étude met notamment en avant les conclusions suivantes :

Confiance et optimisme à l'égard de l'environnement actuel du capital-investissement :
- Près de la moitié des LPs déclarent que leurs opérations de capital-investissement ont dépassé leurs attentes.
- Parmi les LPs qui prévoient d'ajuster leurs allocations en capital-investissement au cours de cette année, la grande majorité (95%) compte augmenter le montant assigné à cette classe d’actifs.

Enthousiasme à l'égard des tendances en matière d'investissement alternatif en Europe :
- L'Europe du Nord est la région la plus fréquemment mentionnée par les LPs comme correspondant à leurs stratégies d'investissement.
- Plus de la moitié des LPs considère que le Sud de l'Europe – y compris le Portugal, l'Espagne et l'Italie – offre des opportunités attrayantes.

Intérêt croissant pour le marché du secondaire :
- Les trois-quarts des LPs prévoient d'acquérir davantage d'engagements secondaires.
- Les LPs cherchent de plus en plus à contourner les General Partners (GPs) pour fournir des financements directs aux sociétés.

Évolution des interactions entre les LPs et les GPs :
- La plupart des LPs (98 %) communiquent plus fréquemment avec leurs GPs.
- 63 % des LPs citent le timing du reporting comme étant le problème le plus fréquent en matière d'information sur les valorisations.
- Trois LPs sur quatre ont demandé davantage de transparence à leurs GPs au cours des 24 derniers mois.
- 70 % des LPs ont affirmé que la transparence était le facteur le plus important lors du choix d'un gestionnaire de fonds (devant la stratégie et la performance).

« Compte tenu de l'incertitude et de l'agitation qui ont marqué en grande partie ces dernières années, il est encourageant de constater que les LPs sont résolument plus optimistes en ce qui concerne les opportunités et les marchés européens aujourd’hui », a déclaré Yann Magnan, Directeur général de Duff & Phelps à Paris.

Duff & Phelps
duffandphelps.com/fr

Mercredi 6 Mars 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs