Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Comment les entreprises repensent leur effort d'innovation pour générer de la valeur Arthur D. Little


Un nouveau rapport d'Arthur D. Little explore les raisons pour lesquelles les enquêtes privées et publiques démontrent invariablement que certaines entreprises sont plus à même de capitaliser sur les efforts d'innovation que d'autres. Un élément clé du succès commun entre le géant du prêt-à-porter Zara, le poids lourd de l'électronique Phillips, et les fabricants du secteur automobile Scania et Volvo : des programmes d'innovation qui génèrent de la valeur supposent que les entreprises identifient en premier lieu le type de valeur qu'ils cherchent à créer pour ensuite adapter le processus d'innovation aux spécificités de leur secteur d'activité.




Dans des secteurs d'activité concurrentiels et à croissance rapide, pour garantir qu'un programme d'investissement en innovation soit optimal, il faut bien plus que l'engagement répété d'un conseil d'administration à un programme de recherche et développement dans son rapport annuel - mais existe-t-il une formule qui puisse garantir une meilleure performance de chaque dollar investit en R&D ? Le dernier rapport d'Arthur D. Little « Innovation for Value » étudie et décortique comment les entreprises peuvent adopter une approche stratégique de leur culture et processus en matière d'innovation pour générer de la valeur ajoutée et un avantage en terme de compétitivité à long terme.

« Nos recherches ont démontré que les innovateurs les plus performants obtiennent en moyenne un coefficient d'augmentation des ventes de nouveaux produits de l'ordre de 2,5 et réalisent des retours sur leurs investissements en matière d'innovation 10 fois supérieurs à ceux des entreprises les moins performantes en la matière », révèle Per I Nilsson, Directeur Technology & Innovation Management Practice pour Arthur D. Little. « La question de l'innovation n'est pas de savoir combien vous dépensez, mais plutôt pourquoi et comment vous dépensez. Nous voulons démontrer aux conseils d'administration et aux dirigeants d'entreprises que le maintient d'une stratégie d'innovation basée sur des objectifs spécifiques et qui garde un œil sur l'évolution du secteur d'activité de chacun est vital pour améliorer la valorisation générée par les efforts d'innovation d'une entreprise. »

Dans tous les secteurs d'activité, des entreprises développent de plus en plus d'approches sophistiquées pour atteindre des objectifs aussi variés que les changements de climat, en matière d'infrastructure IT, de développement de nouveaux produits et de responsabilité sociale de l'entreprise. Cependant, bien souvent ces activités ne sont pas liées aux objectifs généraux de l'entreprise. D'après l'étude d'Arthur D. Little, les entreprises atteignent le meilleur retour sur leurs efforts d'innovation lorsqu'elles identifient en premier lieu quelle source de création de valeur est la plus adaptée à leur modèle d'entreprise : croissance de chiffre d'affaires, optimisation de profit ou accroissement de valeur pour les actionnaires.

Selon le rapport, les consultants en matière d'innovation et autres praticiens qui préconisent un processus unique de bonne pratique pour concevoir le programme d'innovation d'une entreprise ont tort. Le bon choix pour savoir comment intégrer l'innovation au sein d'une organisation dépend fondamentalement du secteur d'activité, de l'environnement concurrentiel et du positionnement de l'entreprise dans la chaîne de valeur. Le rapport "Innovation for Value" propose une approche opposant Aspiration à Conceptualisation, développée par Arthur D. Little, et constitue un guide précieux pour les organisations désireuses de mieux comprendre comment apporter efficacement de l'innovation dans leur secteur.

Le rapport "Innovation for Value" est disponible en téléchargement à l'adresse : www.adl.com/reports.html?&view=77

À propos d’Arthur D. Little
Athur D. Little (ADL), fondée en 1886, est une société de conseil en management global de premier ordre qui rapproche stratégie, innovation et technologie pour maîtriser des défis d'entreprise complexes tout en assurant des résultats durables à nos clients. Arthur D. Little a une politique d'engagement client de type collaboratif, du personnel exceptionnel, et une implication de toute la société pour la qualité et l'intégrité. ADL est fière de compter parmi ses clients beaucoup d'entreprises du top 100 dans le monde en plus de nombreuses autres entreprises et organisations du secteur public de premier plan.
Arthur D. Little dispose de plus de 30 bureaux dans le monde et emploie plus de 1 000 salariés.
www.adl.com

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Mardi 5 Février 2008
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs