Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Claude Cordier directeur marketing produits et services SAGE division PME





CFO-news : Monsieur Claude Cordier bonjour, vous êtes directeur marketing produits et services au sein de la division PME de Sage. Vous venez de lancer l’application Sage Business Mobile, votre première application iPhone de pilotage d’activité. Pr

Claude Cordier
Claude Cordier
Claude Cordier : Sage Business Mobile est une offre de pilotage d’activité disponible sur iPhone, afin de permettre aux responsables d’entreprises, petites et moyennes, de disposer de leurs indicateurs de performance à tout moment où qu’ils se trouvent, et les aider ainsi à prendre les bonnes décisions. Un chef d’entreprise de PME étant le plus souvent sur le terrain, Sage Business Mobile répond à une véritable exigence notamment dans un contexte économique qui requiert davantage de visibilité de la part du gestionnaire. Sage Business Mobile est disponible pour l’ensemble des entreprises utilisatrices de Solutions de gestion du groupe Sage, à savoir les logiciels Ciel, Sage Start, Sage 30, Sage 100 etc. soit près de 570 000 entreprises en France.

Quels sont vos principaux avantages clients ?

Les principaux bénéfices de Sage Business Mobile sont sa simplicité d’utilisation, puisqu’aucune formation n’est requise, sa rapidité de déploiement, puisque l’application est directement téléchargeable depuis la plateforme d’Apple et ne requiert aucune infrastructure technique particulière pour nos clients, puisque Sage prend en charge l’hébergement des données de pilotage. Enfin, son efficacité, du fait des indicateurs de pilotage mis à disposition des décisionnaires, où qu’ils se trouvent.

Pourquoi lancer uniquement cette application sur iPhone et pas sur d’autres plates-formes, comme Blackberry en particulier, smartphone « pro » par excellence ?

Nous avons choisi l’iPhone pour cette première version pour de multiples raisons, la première étant que dans le monde des PME et petites entreprises, la notion de flotte de smartphones n’existe pas. Le plus souvent, l’usage professionnel de ce type d’outil découle d’abord d’un usage personnel. Or sur le marché des smartphones, l’iPhone est positionné sur un axe valeur, c’est-à-dire ciblant les catégories socio-professionnelles aisées, avec notamment 25% du marché en valeur et seulement 8% en volume en France. L’iPhone correspond donc à notre cible d’utilisateurs pour les solutions de pilotage d’activité. Ensuite, la plateforme de téléchargement mise à disposition par Apple permet une démocratisation simple et rapide de l’usage auprès des utilisateurs, ce qui est dans la logique de Sage. En ce sens, Apple dispose à ce jour d’une réelle avance sur ses confrères. L’iPhone propose en plus une utilisation très ludique et intuitive, ce qui permet une appréhension quasi instantanée de l’utilisateur. Enfin, Sage travaille avec Apple depuis plus de 20 ans en France pour mettre à disposition de nos clients des solutions de gestion disponibles sous MacIntosh : avec 56 000 entreprises clientes sous Macintosh, Sage est le leader de ce marché en France.
Sage Business Mobile se situe donc dans la continuité de nos relations avec Apple.

N’y a-t-il rien à craindre pour la sécurité des données ?

Il n’y a aucune problématique de sécurité liée à Sage Business Mobile, car les données de gestion restent dans l’entreprise et n’en sortent pas. Seuls les indicateurs de performance sont hébergés sur la plateforme mutualisée. Or, sortis de leur contexte, ils n’ont aucun sens. En outre, l’accès utilisateur est entièrement sécurisé.

Pensez-vous poursuivre dans cette voie et proposer d’autres applications sur iPhone prochainement ? Cela a-t-il du sens ? SI oui, lesquelles ?

Cela fait partie de nos secrets de fabrication. Il est clair que si nous détectons des besoins susceptibles d’aider nos utilisateurs dans leur activité au quotidien, de leur apporter une valeur ajoutée supplémentaire pour améliorer leur efficacité, alors poursuivre dans cette voie a en effet du sens.

On a la sensation, après l’annonce des logiciels hybrides en mars dernier, que Sage souhaite rendre ses solutions accessibles à de nouveaux utilisateurs au sein de l’entreprise ? Est-ce une volonté de votre part ?

Nous savons qu’aujourd’hui les solutions de gestion – de façon générale - sont utilisées par des spécialistes de la gestion, des collaborateurs dont c’est le métier au quotidien. Or bon nombre de collaborateurs de l’entreprise pour être performants et efficaces dans leur activité ont besoin des informations issues du système de gestion, voire même d’interagir avec elles, sans pour autant requérir une expertise de gestion particulière, car ce n’est pas leur métier. Nos logiciels hybrides, notamment avec Sage 100 Entreprise Etendue, répondent à cette logique. Sage Business Mobile se situe dans la même perspective.

A quel tarif proposez-vous cette solution Sage Business Mobile ?

Sage Business Mobile est téléchargeable gratuitement à partir de l’Apple Store. Le service de synchronisation et d’hébergement mutualisé est quant à lui payant à raison de 10 € par mois par utilisateur avec un engagement de 1 an. Nos clients peuvent par ailleurs essayer gratuitement la solution avec des données de démonstration sans limite de temps, ou en synchronisation avec leurs données propres pendant 30 jours.

Quels sont vos objectifs ?

Nous pensons séduire près de 10 000 utilisateurs en un an.

Y’a-t-il selon vous des secteurs d’activité plus enclins à adopter l’offre Sage Business Mobile ? Lesquels et pourquoi ?

Nous ne privilégions pas de secteur d’activité particulier, car le pilotage concerne toutes les entreprises, quelque soit leur métier.

Claude Cordier, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de CFO-news.

© Copyright CFO-news. Propos recueillis par la rédaction de CFO-news


Jeudi 22 Juillet 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs