Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Cisco : trafic données mobiles multiplié par 18 d'ici 2016


Le trafic mondial de données mobiles sera multiplié par 18 d'ici 2016, selon les prévisions du Visual Networking Index de Cisco. D'ici 2016, les applications cloud représenteront 71 % du flux de données mobiles mondial, soit 7,6 exaoctets mensuels, contre 269 petaoctets, en 2011.




D'après les prévisions du Cisco® Visual Networking Index (VNI), le trafic mondial de données mobiles devrait être multiplié par 18 entre 2011 et 2016, et passer ainsi à 7,6 exaoctets mensuels, soit 130 exaoctets en rythme annualisé. Ces prévisions anticipent une véritable explosion du nombre d'appareils connectés à Internet, qui dépassera le nombre d'habitants sur la planète.

S'il atteint les 130 exaoctets en rythme annualisé, conformément aux prévisions, le trafic mondial de données mobiles équivaudra à :
- 33 milliards de DVD
- 4.3 quadrillions de files MP3
- 813 quadrillions de SMS

Cette augmentation du trafic des données mobiles représente un taux de croissance annuel composé de 78 % sur la période 2011-2026. Ceci est dû à deux tendances mondiales majeures :
1. Une croissance du trafic cloud sur les réseaux mobiles, qui sera multipliée par 28 entre 2011 et 2016, avec un taux de croissance annuel composé de 95%.
2. Une augmentation du nombre de terminaux mobiles connectés à Internet. En 2016, le nombre de ces dispositifs, modules M2M (machine-to-machine) inclus, devrait atteindre 10 milliards, soit un chiffre supérieur à celui de la population mondiale, estimée, selon les prévisions pour cette même année, à 7,3 milliards d'habitants.

D'après les prévisions de l'étude Cisco VNI : d'ici 2016, les trafics fixe et Wi-Fi issus des appareils mobiles et le trafic généré par les connexions cellulaires atteindront environ 48,5 exaoctets par mois, soit quatre fois le trafic mobile mensuel estimé pour 2016, à savoir 10,8 exaoctets. L'étude Cisco indique que 39 % des appareils mobiles mondiaux, soit plus de quatre milliards de dispositifs, seront capables, d'ici 2016, de prendre en charge une connexion à un réseau mobile IPv6 (Internet Protocol version 6).

Principaux moteurs de l'évolution du trafic mondial de données mobiles
- Une multiplication des connexions mobiles : D'après cette étude, en 2016, le monde comptera plus de 8 milliards d'appareils mobiles à usage personnel connectés à Internet, et près de 2 milliards de connexions M2M. Au total, ces 10 milliards de connexions mobiles représenteront 1,4 connexion par habitant de la planète, si l'on se réfère aux prévisions des Nations Unies relatives à la population mondiale, estimée à 7,4 milliards d'êtres humains en 2016. Les appareils mobiles continuent donc de se multiplier plus rapidement que leurs utilisateurs.
- Une amélioration des performances informatiques : Les appareils mobiles connectés à Internet gagnent en puissance et permettent donc d'utiliser et de générer un trafic de données accru. Le nombre de tablettes, smartphones et autres appareils dotés d'une connexion à Internet et commercialisés au cours de l'année écoulée témoigne du fait que la mobilité est devenue une condition essentielle, et non plus une simple option. Les prévisions Cisco estiment qu'entre 2011 et 2016 le volume du trafic mondial de données mobiles sera trois fois supérieur à celui du trafic fixe à l'échelle mondiale.
- Des connexions plus rapides : La vitesse de connexion au réseau mobile est un facteur clé de la croissance du trafic de données mobiles. Selon cette étude la vitesse de connexion mobile, qu'il s'agisse des réseaux 2G, 3G ou 4G, sera multipliée par 9 entre 2011 et 2016.
- La richesse des applications et des médias : Les utilisateurs d'appareils mobiles souhaitent bénéficier d'une qualité vidéo à la fois constante et fiable. D'après cette étude, le trafic vidéo sur les réseaux mobiles devrait constituer 70 % du flux de données mobiles d'ici 2016.

L'impact des connexions/appareils mobiles
- La multiplication des appareils sans fil bénéficiant d'un accès aux réseaux mobiles aux quatre coins du globe est le premier moteur de croissance du trafic. En 2016, le nombre de dispositifs permettant de se connecter aux réseaux mobiles sera de 8 milliards, auxquels viendront s'ajouter 10 milliards de connexions M2M. Ces dernières se retrouvent sur les systèmes GPS des voitures, les systèmes de suivi (Asset Tracking System) utilisés dans l'industrie et le transport, ainsi que les applications exploitées dans le domaine médical pour constituer les dossiers des patients et obtenir plus rapidement des données relatives à leur état de santé.
- Les smartphones, les ordinateurs portables et autres dispositifs mobiles génèreront environ 90 % du trafic mobile mondial, le trafic M2M en représentera 5 % et les passerelles haut-débit mobiles constitueront les 5% restants.

Principales prévisions de croissance par région

D'après les prévisions Cisco, les régions connaissant la plus forte croissance sont les suivantes :
- L'Afrique et le Moyen-Orient seront les régions enregistrant le plus fort taux d'augmentation du trafic mobile mondial, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 104 %, soit un flux multiplié par 36 entre 2011 et 2016.
- L'Asie Pacifique affichera un TCAC de 84 %, soit un trafic multiplié par 21.
- En Europe Centrale et en Europe de l'Est, le TCAC sera de 83%, soit une multiplication par 21 du trafic.
- L'Amérique latine présentera un TCAC de 79 %, correspondant à un trafic multiplié par 18.
- En Amérique du Nord, le TCAC sera de 75%, soit un trafic multiplié par 17.
- En Europe Occidentale, ces chiffres seront respectivement de 68 %, et une multiplication du trafic par 14.

Impact d'une augmentation des vitesses de connexion sur le réseau mobile mondial

La vitesse moyenne des connexions mobiles, qui a doublé l'an passé, devrait être multipliée par 9 d'ici 2016. Cette vitesse représente un catalyseur de la croissance du trafic des données mobiles.
(kbps) Taux de croissance annuel composé
2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016

Vitesse de connexion moyenne des dispositifs mobiles
315 - 504 - 792 - 1 236 - 1 908 - 2 873

Vitesse de connexion moyenne des smartphones
1344 - 1829 - 2425 - 3166 - 4102 - 5244

Source : Ces résultats, obtenus suite au test Cisco Global Internet Speed Test (GIST) (réalisé dans le cadre du programme Cisco VNI), sont croisés avec les données des tests de vitesse d'organismes indépendants. L'application Cisco GIST est utilisée par plus de 900 000 internautes dans le monde. Ces estimations sont réalisées uniquement à partir des vitesses de connexion cellulaire (Wi-Fi exclu). Elles sont fondées sur des extrapolations obtenues à partir des données historiques relatives à la vitesse de connexion au réseau mobile.

L'étude Cisco VNI s'appuie sur les prévisions d'analystes indépendants ainsi que sur des études relatives à l'utilisation réelle des données mobiles. Ces mêmes informations sont utilisées par Cisco afin d'établir ces estimations en matière d'adoption des applications mobiles, de temps d'utilisation et de vitesses de transmission. Les facteurs clés que sont la vitesse mobile haut-débit ou la puissance des appareils sont également pris en compte dans les prévisions et les résultats proposés dans l'étude Cisco VNI. Le rapport complet (voir lien ci-dessous) comporte une description détaillée de la méthodologie employée.

Suraj Shetty, Vice-président Marketing Produits et Solutions chez Cisco : « Les services de données mobiles continuent de se développer à un rythme soutenu, notamment en raison des vastes volumes de contenus auxquels les particuliers et les professionnels accèdent à partir de divers appareils, en fonction de leurs préférences. La multiplication des applications cloud sur le réseau mobile mondial contribue également à cette croissance, puisque les clouds, aujourd'hui nombreux, constituent un monde à part entière pour les utilisateurs finaux et les entreprises. Les prévisions Cisco Visual Networking Index relatives au trafic mondial de données mobiles apportent également des informations détaillées sur les tendances et la croissance de ce flux de données, ces indications représentant le fondement de décisions stratégiques éclairées à long terme pour les prestataires de services, les entreprises et les organisations. Nous continuerons d'approfondir et de publier nos études Cisco VNI sur les données mobiles sur une base annuelle, afin que les professionnels puissent compter sur les précieuses informations que nous leur délivrons. »

Cisco

Vendredi 24 Février 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs