Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Cinq conseils pour une déduplication des données plus rapide, plus simple et plus performante


Assez nombreux sont désormais les fournisseurs de solutions de sauvegarde et stockage en réseau qui offrent un produit ou une option de déduplication des données. Il en devient difficile pour les entreprises de taille moyenne d’identifier une solution de déduplication adéquate dont les fonctionnalités répondent à leurs exigences de temps de sauvegarde, d’espace de stockage et d’économies de coûts.




Pourquoi la déduplication ? « La déduplication peut réduire jusqu’à 95% le volume des données pour les utilisateurs qui ont des habitudes de sauvegarde, telles qu’effectuer des sauvegardes quotidiennes durant la nuit, ou de sauvegarder des dizaines de machines virtuelles au sein de multiples serveurs hôtes, » affirment les experts d’Arkeia Software, éditeur international de solutions de sauvegarde des données. « Bien que la réduction de ratios soit très variable et dépende du type de données et fichiers sur le réseau, des réductions substantielles de temps, d’espaces et de coûts de sauvegarde peuvent être réalisées grâce à une stratégie de déduplication adaptée ».

Les cinq conseils ci-dessous permettent de choisir la technologie adaptée à une déduplication rapide, simple et aux moindres coûts :

1. Démarrer à la source

« Une déduplication à la source établit les bases d’une déduplication plus efficace. Elle détermine s’il existe déjà une copie d’un bloc spécifique de données sur le poste client. Typiquement, pour les environnements virtualisés qui ont de multiples copies du même système d’exploitation et des mêmes applications, la déduplication à la source empêche d’importants volumes de données redondantes dupliquées d’être transférés de disques sur bandes ou vers un espace de stockage dans le cloud. Même lorsque les sauvegardes se limitent au réseau local, la déduplication à la source permet des sauvegardes en réseau plus rapides grâce à des besoins en bande passante restreints, et supprime le traditionnel goulot d’étranglement qui limite les performances de sauvegarde en réseau local. »

2. Dédupliquer à la volée

Une déduplication peut être immédiate, alors que la sauvegarde est en cours, ou avoir lieu ultérieurement en mémoire cache ou lors d’une phase d’activation avant que les sauvegardes ne soient envoyées dans l’espace de stockage. La déduplication à la volée est préférable pour la sauvegarde des applications. De plus, la déduplication à la source doit être immédiate parce que la fenêtre de sauvegarde ne peut se terminer avant que les jeux de sauvegardes ne soient dédupliqués et transférés hors de la machine à sauvegarder.

3. S’interroger sur les blocs

Les technologies de déduplication se répartissent globalement en deux catégories – à base de blocs ou à base de fichiers. La déduplication à base de fichiers est rarement suffisante pour les entreprises en réseau qui ont souvent plusieurs versions d’un même fichier avec quelques différences minimes entre elles. La déduplication à blocs fixes est plus performante mais ne détecte pas les nombreux fichiers similaires. La déduplication à blocs variables atteint un coût d’administration élevé et/ou une puissance de traitement qui ralentit les sauvegardes.

La déduplication progressive fournit le meilleur des deux mondes : elle est rapide comme la déduplication à blocs fixes et offre une forte compression comme celle à blocs variables. La déduplication progressive ajuste la taille des blocs en fonction du type de données, telles que fichiers exécutables, fichiers textes ou bases de données, afin de produire la meilleure performance globale.

4. Accélérer la réplication

Lorsqu’il s’agit de répliquer des sauvegardes locales vers un cloud privé ou public ou au travers d’un réseau WAN, la déduplication offre des avantages substantiels de rapidité et d’efficacité. Dédupliquer les données sauvegardées avant de les répliquer ne réduit pas seulement le temps nécessaire au transfert des données au travers du réseau, mais diminue également le coût de bande passante et d’espace de stockage dans le cloud. Les anciens utilisateurs de bandes pour des sauvegardes hors site réaliseront que la déduplication permet désormais les transferts des données via un réseau WAN grâce aux réductions de temps et de coûts qu’elle apporte.

5. Choisir le tout-en-un

A présent, il n’y a généralement aucune raison de choisir un produit de déduplication indépendant qui s’ajoute à la solution de sauvegarde. Une approche tout-en-un n’est pas seulement plus économique, elle simplifie l’intégration et la configuration.

Les appliances de déduplication permettent de réduire les espaces de stockage, mais n’améliorent pas les temps de sauvegarde contrairement à la déduplication à la source. Les outils d’optimisation de réseau réduisent les besoins en bande passante des réseaux WAN mais pas ceux des sauvegardes. Ils n’offrent pas les avantages d’espace de stockage restreint à destination. Qu’un serveur de sauvegarde soit déployé sous forme d’appliance physique ou virtuelle, ou en tant que composante d’une offre logicielle de sauvegarde traditionnelle, un système unifié de protection des données et de déduplication réduit les coûts et accélère les sauvegardes.

« Face à la difficulté de trouver des moyens plus efficaces pour gérer la croissance des données, la déduplication est cruciale. Cependant, les entreprises de taille moyenne se retrouvent face à une multitude de produits qui sont soit insuffisants à leurs besoins, soient excessivement complexes, » déclare Bill Evans, CEO d’Arkeia Software. « La déduplication progressive à la source remplit tous les pré-requis d’une déduplication plus rapide, plus simple et plus performante au regard des environnements, du type de données et des budgets de ces entreprises. »

A propos d’Arkeia
Arkeia Software fournit des solutions rapides, faciles d’utilisation et économiques pour la sauvegarde des données et plan de reprise d’activité. La Suite Arkeia Network Backup est conçue pour les entreprises de taille moyenne et sécurise déjà plus de 100 000 réseaux pour 7 000 clients dans 70 pays. Arkeia a été reconnu par le DCIG comme l’un des meilleurs du marché pour la sauvegarde des environnements virtuels de VMWare. Ses solutions sauvegardent les principales plateformes virtuelles telles que VMware, Hyper-V, et XenServer – et plus de 200 plateformes physiques telles qu’AIX, BSD, HP-UX, Linux, Mac OS, Netware, Solaris, et Windows. Les appliances matérielles et virtuelles d’Arkeia ainsi que ses logiciels permettent la sauvegarde des données sur disques, bandes, et sur le cloud. Sa technologie de déduplication progressive à la source brevetée est idéale pour les environnements virtuels. En 1999, Arkeia a commercialisé les premières solutions de sauvegarde en réseau sous Linux. Son siège social est basé à San Diego en Californie.

Lundi 4 Juin 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs