Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Choc de simplification et Déclaration Sociale Nominative


A quelques semaines de l’obligation anticipée de mai 2015, l’étude de Sage montre que les entreprises ont compris les bénéfices qu’ils peuvent tirer de la DSN mais tardent à la mettre en oeuvre.




Sage, un des leaders mondiaux de l’édition de logiciels de gestion, publie ce jour les résultats de son étude sur la perception des entreprises à l’égard de la Déclaration Sociale Nominative (DSN).

Les entreprises connaissent la DSN, souhaitent l’anticiper mais tardent à passer à l’acte

2 entreprises interrogées sur 3 déclarent connaître la DSN. 76% des PME affirment connaître cette nouvelle réglementation, contre 67% pour les TPE. Pour 41% des répondants, l’éditeur de logiciel est le premier point de contact et la principale source d’information. Par ailleurs, parmi les entreprises qui n’ont pas encore démarré la DSN, et qui déclarent penser faire appel à un tiers, 2 sur 3 comptent s’appuyer sur leur éditeur pour effectuer la migration plus facilement.

Peu d’entreprises ont aujourd’hui démarré la DSN. Toutefois, elles se montrent optimistes et volontaires. Trois quarts d’entre elles déclarent pouvoir passer à la DSN rapidement, et un quart « au plus vite ».

« L’anticipation et l’accompagnement sont les clés d’une transition DSN réussie. En effet, la quasi totalité des entreprises interrogées et qui ont déjà démarré la DSN en phase 1 ont mis moins de deux mois pour la mettre en place, avec un bénéfice très satisfaisant sur le temps gagné. » explique Antoine Hermet, directeur du projet DSN chez Sage France.

Maitrise, traçabilité et sécurité de la donnée : véritables attentes des entreprises

« Lorsqu’elles sont bien accompagnées, les entreprises comprennent les enjeux et adhèrent plus facilement au projet mené par l’Etat. Nos clients pilotes nous le disent : passés les premiers efforts nécessaires (mise en place avec le partenaire, tests, réajustements…), ils constatent des effets positifs en termes de simplification du traitement de la paie. » commente Antoine Hermet, directeur du projet DSN chez Sage France.

Si la DSN est perçue comme une contrainte pour 40% des entreprises sondées, près d’un quart la considèrent comme une opportunité et mettent en avant des attentes très précises en termes de bénéfices.

Pour les entreprises interrogées n’ayant pas encore démarré la DSN, les bénéfices attendus à moyen terme sont :
• une plus grande clarté des informations pour 31%
• une plus grande disponibilité des informations pour 11%
• une plus grande sécurité des données pour 11%

Pour la majorité des entreprises ayant mis en place la DSN, cette nouvelle mesure permet une simplification des relations avec les organismes de protection sociale. Une perception confirmée par les retours qualitatifs de nos clients sur le terrain. A ce propos, Isabelle Manfrini, responsable paie chez Erca, spécialiste de l’emballage agro-alimentaire explique : « Adopter la DSN très en amont me donne le temps de m’organiser avec mes différents interlocuteurs des organismes sociaux, eux aussi engagés dans cette démarche. Finalement, c’est ce qui me plaît dans un projet comme la DSN : l’aspect très concret. Il y a beaucoup à gagner en productivité si toute la chaine s’y met. »

Enfin, les répondants ayant déjà démarré la DSN déclarent qu’elle leur a apporté une plus grande sécurité et une meilleure maîtrise de la qualité des données ainsi qu’une plus grande rapidité dans leur transmission. Selon Marie-Françoise Baluel, responsable paie de la société Cuisine Design, « nous gagnons du temps grâce à la centralisation de déclarations auparavant éclatées. Mais aussi parce qu’il n’y a plus de problèmes liés à des erreurs de calcul ou à une mauvaise application des règles ».

A propos de l’étude
L’étude a été réalisée du 20 janvier au 18 février 2015 sur un panel de plus de 300 entreprises clientes de 0 à 200 salariés :
• 56% de 1 à 9 salariés
• 17% de 10 à 19 salariés
• 16% de 20 à 49 salariés
• 6% de 50 à 200 salariés
Parmi elles, celles qui ont anticipé la DSN l’ont adoptée en phase 1.

À propos de Sage et la DSN
Depuis 2009, Sage est très engagé sur le chantier des déclarations sociales avec le module Sage DS de Sage Paie et RH. Sage est le leader du marché français des déclarations sociales dématérialisées et gère 3,3 millions de bulletins de paie par mois. A travers son dispositif DSN, l’ambition de Sage est de faciliter la transition vers la DSN des entreprises françaises en leur permettant d’anticiper les obligations légales grâce à des solutions simples, fiables et ergonomiques et avec l’appui de ses revendeurs, présents en région. Actif dès le démarrage de la phase pilote en novembre 2013, Sage fait partie des premiers acteurs sur la DSN, ce qui offre à Sage une avance et une expérience unique.

Le dispositif DSN de Sage comprend :
• Des solutions logicielles disponibles depuis juillet 2014
• Des services d’accompagnement pour les entrepreneurs
• Un dispositif d’accompagnement des revendeurs
• Un dispositif d’accompagnement pour les experts comptables
• Un portail d’information en ligne : www.sage.fr/dsn

À propos de Sage
Nous proposons aux petites et moyennes entreprises une gamme de logiciels et de services de gestion d’entreprise intuitifs, fiables et efficaces, que ce soit pour la comptabilité et la paie, l’ERP, ou encore la gestion de la relation client. Nos clients bénéficient en permanence des conseils et de l’assistance de notre réseau mondial d’experts implantés localement, qui les aide à résoudre les problèmes liés à leur activité en leur donnant les moyens de réussir. Fondée en 1981, la société Sage a été introduite à la Bourse de Londres en 1989 et est entrée au FTSE 100 en 1999. Elle compte plus de 6 millions de clients et près de 13 000 collaborateurs dans le monde, répartis dans 23 pays (Europe, Amérique du Nord, Afrique du Sud, Australie, Asie et Brésil).

www.sage.fr

En France, Sage fournit des solutions de gestion à plus de 600 000 clients et emploie 2 000 salariés.
Son Directeur Général est Antoine Henry.


Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Vendredi 27 Mars 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs