Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Brésil, Russie, Inde et Chine : marchés émergents ?


International Business Report 2012 de Grant Thornton / The BRICs: propping up the global economy.




L’étude International Business Report 2012 établie par Grant Thornton International, dresse les tendances économiques des marchés émergents (BRIC), réalisée auprès de 350 chefs d’entreprise au Brésil, Russie, Inde et Chine, au cours des mois de Novembre et Décembre 2011.

Ce rapport révèle les principales tendances qui façonneront l’ évolution et la performance de ces marchés dans les prochains mois, et leur impact croissant sur l’économie mondiale.
L’analyse a été comparée à des données économiques relatives aux pays du G7 et mondiales.

- Peut-on encore qualifier le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine de « marchés émergents » ? Face à la crise de la zone euro, la croissance en berne et le chômage en hausse des marchés matures, ces économies symbolisent la perspective positive de l’économie mondiale et pourraient être qualifiées de « Marchés de croissance » au même titre que l’Indonésie, le Mexique, la Corée du Sud et la Turquie.
Les économies des BRIC représenteront 37 % de la croissance mondiale entre 2011 et 2016 (la Chine seule, 22 %).

- Le niveau d’optimisme sur les perspectives économiques domestiques se révèle très supérieur à celui des marchés installés : 72 % des entrepreneurs brésiliens, russes, indiens et chinois prévoient une hausse de leurs chiffres d’affaires pour 2012, (contre 37 % pour les pays du G7 et 43 % au niveau mondial). 41 % de ces entrepreneurs prévoient également d’embaucher en 2012, malgré la pénurie de profils qualifiés qui vient considérablement freiner les aspirations de croissance des chefs d’entreprise.

- L’inflation reste la préoccupation majeure des dirigeants dans ces 4 pays. De ce fait, 38 % des entreprises envisagent une augmentation de leurs prix dans les 12 prochains mois, afin de maintenir leurs profits.

- L’accès au financement représente la difficulté majeure des entreprises en croissance : seuls 66 % des chefs d’entreprises des BRIC se sentent soutenus par leurs créanciers,
contre 78 % pour les pays du G7.

- La demande de fonds récente des dirigeants européens à ces marchés « émergents » pour soulager la dette européenne, marque une étape décisive dans les relations économiques d’Ouest à l’Est.

Grant Thornton

Téléchargez ci-dessous l'étude de 10 pages (PDF en anglais)

ibr_2012_the_brics_propping_up_the_global_economy.pdf IBR 2012 The BRICs propping up the global economy.pdf  (1.58 Mo)


Jeudi 1 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News