Bernard Charlès, Dassault Systèmes : « La BI traditionnelle est morte »


Le PDG de Dassault Systèmes pousse désormais l’approche SBA d’Exalead.




Bernard Charlès, Dassault Systèmes : « La BI traditionnelle est morte »
En réalisant l’acquisition d’Exalead voici quelques semaines pour 135 millions d’euros, Dassault Systèmes faisait une entrée remarquée dans le domaine du Search. Le montant déboursé pour prendre le contrôle du français (qui ne réalisait que 16 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2009) donne une indication claire : il ne s’agit pas seulement pour Dassault Systèmes d’offrir un moteur de recherche plus performant que celui d’Autonomy à sa plate-forme PLM.

Bernard Charlès, le PDG de Dassault Systèmes vise beaucoup plus haut.

SBA alternative à la BI… DS y croît

La conférence développeur de Dassault Systèmes, SwYm, qui s’est tenue au siège de l’éditeur à Vélizy voici quelques jours. Un événement qui a été l’occasion pour Bernard Charlès, PDG de l’éditeur de Catia de détailler les motivations de son acquisition d’Exalead. Dans la droite ligne de François Bourdoncle, le fondateur d’Exalead, Bernard Charès a pris son bâton de pèlerin et a défendu l’approche SBA (« Search Based Application » ) si chère à l’éditeur français. « La BI a été bâtie sur le prémisse que vous devez connaitre la réponse avant de poser la question » assène Bernard Charlès, « Je pense que la BI telle qu’elle existe dans cette approche est morte. La recherche instantanée va remplacer tous ces outils car c’est si simple et si efficace ! ». J’ai déjà souligné les atouts de l’approche SBA sur LeGrandBI, mais le chiffre d’affaire d’Exalead, 16,1 millions d’euros en 2009 reste modeste en regard des investissements consentis dans la startup, tend à prouver que de la cruche à l’eau il reste encore du chemin à parcourir.

Néanmoins Bernard Charlès semble sûr de son coup et comme il me l’a fait remarquer : à 135 millions d’euros l’acquisition, il a prouvé qu’il croyait au potentiel d’Exalead : « Ils ont réalisé ce chiffre d’affaire avec 3 commerciaux seulement. C’est une excellente performance ! Leur marché est de 2 milliards de dollars et avec les forces commerciales de Dassault Systèmes on va pouvoir faire beaucoup mieux». Et de dérouler l’argumentaire : « Nous voulons délivrer une nouvelle classe d’applications, des applications qui iront chercher des informations dans les ERP, dans le CRM, dans les applications legacy, et fourniront des rapports instantanément en corrélant ces informations. Ceci n’existe pas ».

Le grand BI
L'actualité satirique de la Business Intelligence et de l'analytique
www.legrandbi.com

Lundi 5 Juillet 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Magazine n°34


Lettres Finyear



évènements



FY Research


Livres Blancs




L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31