Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Belgique : 34% des factures sont payées en retard


Le Baromètre des pratiques de paiement de l'assureur-crédit Atradius démontre que, au cours de l’été 2010, les entreprises mondiales ont souffert en matière de délais de paiements. L’enquête d’Atradius précise que même les pays qui n’ont jamais été en récession, comme la Chine et la Pologne, ont sévèrement souffert de leurs clients provenant de pays en récession. Par contre, en matière de délais de paiements, la situation s’est nettement améliorée en Belgique ces derniers mois.




Le Baromètre d’Atradius concernant la Belgique :
- Les entreprises belges parviennent de plus en plus à convaincre leurs partenaires de respecter les délais de paiements : les débiteurs acquittent leurs factures en moyenne après 32 jours. Ce qui représente une amélioration significative par rapport aux 38 jours constatées lors du précédent Baromètre (hiver 2009-2010). Le progrès est encore plus sensible auprès des partenaires étrangers qui payent leurs factures dans les 36 jours au lieu de 45 jours.
- Les délais de paiements imposés par les entreprises sont quand à eux rester stables.
- Grâce à d’excellentes situations de trésorerie, la majorité des entreprises belges interrogées n’ont pas ressenti d’impacts résultant de factures en souffrance sur leurs finances, alors que 34% des factures sont payées en retard.
- Nos entreprises préfèrent vendre à crédit à leur clientèle étrangère que domestique.

Plus de la moitié des clients demandent de pouvoir étendre les délais de paiements
Dans la huitième édition du Baromètre des pratiques de paiement, Atradius – un des principaux acteurs mondiaux dans le secteur de l’assurance-crédit et des services de recouvrement – a analysé la politique de paiement de plus de 3.900 entreprises de 22 pays différents, dont la Belgique. Les sociétés belges indiquent avoir été plus enclines à vendre à crédit à leur clientèle étrangère plutôt qu’à leurs partenaires commerciaux domestiques. La « réputation » d’une entreprise, ses « résultats enregistrés » et la « familiarité » sont les principaux facteurs qui interviennent dans la décision d’accepter la vente à crédit.

34% des entreprises belges ont vu leurs factures être acquittées en retard. 53% des entreprises ont reçu des demandes de délais de paiement, et dans un cas sur deux, les clients ont différé leur paiement sans accord préalable. En moyenne, les entreprises belges sont payées dans les 2 jours suivant la date d’échéance par leur clientèle domestique (32 jours) et dans les 4 jours suivant la date d’échéance par leur clientèle étrangère (36 jours). Ces délais se révèlent encourageants, car ils sont significativement plus courts que ceux enregistrés lors du dernier Baromètre Atradius (hiver 2009-2010).

Christophe Cherry, Country Manager Atradius Belgique - Luxembourg, précise: « Un tiers des factures ont été payées avec plus de 10 jours de retard et 11 % avec plus d'un mois de retard. Même si ces chiffres dépassent les moyennes globales pointées par l'enquête et pourraient suggérer la nécessité de durcir quelque peu les pratiques en matière de gestion des crédits en Belgique, il faut se réjouir de constater que les délais de paiements moyens ont fortement évolués dans le bon sens. »

Les clients français sont les plus mauvais payeurs
Les sociétés exportatrices belges ont reporté que leurs principaux partenaires commerciaux sont des entreprises françaises (64 % des sociétés interrogées), hollandaises (55 %), allemandes (49 %) et luxembourgeoises (45 %). En dehors de l'Union européenne, le principal partenaire d'exportation a été les États-Unis (32 %). Les sociétés belges précisent que leurs clients luxembourgeois et hollandais ont été les meilleurs payeurs. Ce résultat n'est pas une surprise car il s'agit des pays limitrophes avec lesquels la Belgique a le plus d'accointances.

Cependant, un autre partenaire commercial limitrophe situé au Sud s'est toutefois avéré être le partenaire commercial le moins apprécié. 22 % des sociétés belges ont désigné leurs clients français comme étant les plus mauvais payeurs. C'est quelque peu surprenant lorsque l'on voit que les durées et délais moyens de paiement sont comparables aux Pays-Bas, en France et en Belgique. Cela suggère donc que les acheteurs français, qui paient en temps utile leurs factures domestiques, sont moins rapides lorsqu'il s'agit de payer les factures étrangères.

Le Baromètre des Pratiques de Paiement ETE 2010 qui a pour objectif de sonder l’avis des entreprises sur le comportement de paiement et la culture de paiement, peut être téléchargé sur le site atradius.be

Atradius

Mardi 2 Novembre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News