Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Banque Populaire s'installe sur la montre des chefs d'entreprise


En attendant la sortie de l'Apple Watch, plus ou moins promise pour le premier trimestre 2015, quelques banques affûtent leurs stratégies afin d'être prêtes le moment venu. Avec l'annonce de sa première application pour montre intelligente, Banque Populaire fait le choix original de cibler sa clientèle d'entreprises plutôt que le grand public.




Baptisée Suite Entreprise Watch, cette nouvelle réalisation, dont la publication n'interviendra effectivement que dans les prochaines semaines, sera disponible pour les principaux systèmes d'exploitation dédiés aux montres (celui d'Apple et Android, vraisemblablement). Présentée comme complémentaire des solutions mobiles pour smartphone et tablette existantes, elle sera proposée gratuitement aux utilisateurs de ces dernières. Et la banque promet un niveau de sécurité équivalent, avec chiffrement et signature électronique à l'état de l'art.

Cette précision est extrêmement importante car l'application ne se contente pas uniquement de fonctions de consultation. En effet, si elle permet de suivre les opérations de l'entreprise (sur tous ses comptes, détenus auprès d'une Banque Populaire ou d'un autre établissement) et de recevoir une alerte lors de la mise à disposition d'un nouveau relevé, elle offre également la possibilité de passer en revue les transactions en attente de télétransmission et d'en confirmer l'exécution (ou de les rejeter), d'un simple geste du doigt (en espérant toutefois que l'authentification soit fluide).

Banque Populaire s'installe sur la montre des chefs d'entreprise
Comme dans la plupart des initiatives du secteur (la seule petite exception identifiée à ce jour étant celle de Moven), Banque Populaire adopte une démarche prudente, en se contentant de répliquer sur la montre des options existant sur les autres canaux. Pourtant, sa décision de commencer par le marché des entreprises rend la démarche particulièrement pertinente. Car, tandis que la consultation du solde et des dernières opérations est relativement peu utile pour le consommateur, un accès rapide aux transactions en attente de validation est critique pour les responsables de trésorerie.

Rien ne permet, à ce stade, de prédire le succès ou l'échec futur des montres connectées, surtout auprès d'une population spécifique, mais il est au moins probable que les chefs d'entreprise fassent partie des segments de marché visés. L'application « Suite Entreprise Watch » s'avère donc être une première tentative soigneusement préparée pour atteindre un maximum d'efficacité. Enfin, il faut aussi se réjouir que les clients professionnels soient, pour une fois, servis par leur banque avant les particuliers…!

Patrice Bernard
Fondateur du blog “C’est pas mon idée”

fr.linkedin.com/in/patricebernard





Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Jeudi 29 Janvier 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs