Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Banque/Finance : 2008, une année difficile mais quelles sont les perspectives 2009 ?


Dans un contexte de crise, dresser un bilan des gagnants et des perdants de la Finance devient un exercice délicat et élaborer des prévisions est loin d’être facile. Le bilan de l’année 2008 a été douloureux. Les craintes subsistent pour 2009 et les recruteurs affichent la plus grande prudence pour cette année à venir.




2008 : une année douloureuse.

Crise oblige, dresser un bilan sur les métiers en vogue en 2008 est délicat. Selon certains professionnels de la finance, quelques métiers ont pourtant tiré leur épingle du jeu cette année. Ce fût notamment le cas des métiers du contrôle des risques et des résultats. Les équipes d’eFinancialCareers.fr partagent cette opinion : l’affaire Kerviel, les pertes croissantes et intégrales accusées sur les produits toxiques type ABS, les multiples « incidents » de trading ou encore plus récemment la fraude Madoff, sont autant d’évènements qui ont encouragé les établissements financiers à repenser leur organisation et renforcer les services de contrôle et de risques.

Selon Robert Half, les recrutements sont restés très dynamiques dans les banques commerciales avec une montée en puissance des gestionnaires de patrimoine. Même constat pour la Finance d’entreprise : au même titre que 2007, l’année 2008 a été un bon cru pour ces professionnels. Un entre-deux pour les courtiers, qui selon leur positionnement ont été soit très malmenés soit au contraire boostés.

A l’inverse, il n’a pas fait bon être professionnels en 2008 concernant les introductions en bourse, les financements structurés, la gestion d’actifs, les Hedge funds.

2009 : une année qui ne s’annonce pas très réjouissante. Malgré tout, certains pourront tirer leur épingle du jeu.

Tout ne sera pas noir en 2009 et certains secteurs pourraient même tirer parti de la crise.

En raison de la détérioration de l’environnement économique, la restructuration d’entreprise a de beaux jours devant elle. Beaucoup s’accordent à dire que les banquiers conseils pourraient trouver une nouvelle occupation en 2009 en s’orientant vers le refinancement et la restructuration de la dette.

Nouvelle ascension pour le « compliance ». La crise financière ne fait que renforcer le phénomène de multiplication des normes, des réglementations et autres codes de conduite. L’exigence d’auditabilité et de lisibilité des processus est plus importante que jamais.

Un vrai rôle à jouer en 2009 pour la fonction centrale de l’Inspection générale. Ce corps d’élite va devoir élargir son champ d’intervention en s’orientant d’avantage sur les risques de marché et les risques opérationnels, notamment la fraude.

Même si la situation des professionnels de la gestion d’actifs a été difficile en 2008, cette profession devrait conserver son rôle incontournable en 2009. L’enjeu de la maîtrise des risques est devenu tel que ces professionnels se rapprochent des salles de marché. La nécessaire compétence métier et opérationnel est en train de transformer cette fonction stratégique.

Enfin, des opportunités sont à saisir avec le développement de la finance islamique. Selon un récent rapport de l’organisme Paris Europlace, la finance islamique pourrait représenter une manne de 100 milliards d’euros dans l’Hexagone.

Pour d’autres secteurs, l’absence d’enthousiasme se fait sentir.

Les activités de marché sont en ligne de mire, et il semble, selon une étude du Crédit Suisse consacrée aux banques françaises, datée du 10 décembre que les suppressions d’emplois seront plus importantes en 2009 qu’en 2008, les établissements français s’étant jusque-là montrés plutôt timides en la matière.

C’est le cas également pour les fusions-acquisitions. Selon MergerMarket, l’Europe semble avoir été la région la plus affectée par le repli de ce marché : le volume d’activité y était en baisse de 34% contre –28% pour la moyenne mondiale. Et les professionnels ne sont pas optimistes pour 2009.

Le secteur du conseil en management va devoir certainement se déshabituer de ses taux de croissance annuels à deux chiffres, et ce d’autant plus que les services financiers aujourd’hui sont en plein marasme.

Le retranchement devrait être continu pour Private Equity avant d’arriver à un léger éclaircissement courant 2010. Inutile d’être devin pour s’attendre à une baisse des salaires des financiers en 2009, en particulier dans la banque d’investissement et de financement. Les niveaux de rémunérations chuteront sous le poids des dramatiques baisses attendues des bonus.

A propos d’eFinancialCareers.fr
eFinancialCareers, une société du groupe Dice Holdings Inc., est le 1er site français d'offres d'emploi et de conseils en gestion de carrière dans les secteurs de la finance de marché, de la banque, de l’assurance et de l’audit.
Notre site permet aux candidats de publier leur CV en ligne et d’avoir accès à des offres qualitatives ciblant les secteurs financiers. Ils peuvent également accéder à des informations relatives au recrutement dans les secteurs de la finance, à des enquêtes sur les salaires et à des conseils en gestion de carrière. Les recruteurs peuvent mettre en ligne leurs offres en ciblant des secteurs spécifiques et accéder à notre base de données de CV en ligne.
Lancé en France en 2002, eFinancialCareers.fr gère en exclusivité les rubriques Emploi de ses partenaires : LaTribune.fr, LExpansion.com, L’Agefi.fr, La Revue-Banque.fr et FinanceFactory.fr.
eFinancialCareers est aujourd’hui présent sur 18 marchés et dans 5 langues différentes en Europe, aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique.

www.eFinancialCareers.fr

Lundi 19 Janvier 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News